Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Économie

Sur fond de perspectives économiques mondiales vulnérables, les économies asiatiques profitent des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, estime PwC


LONDON, 11 juillet 2019

Selon l'analyse rendue publique aujourd'hui par PwC, le premier cycle des tarifs douaniers imposés par le gouvernement américain sur les importations chinoises au début de cette année a commencé à avoir des répercussions importantes et tangibles.

L'édition de juillet du Global Economy Watch de PwC soulignait que les importations américaines en provenance de la Chine ont chuté d'environ 15 % par rapport au premier trimestre 2019. Cette chute a ouvert la voie aux autres partenaires commerciaux de la région, et on a vu les importations en provenant d'un groupe de huit autres économies asiatiques, à savoir : le Bangladesh, l'Inde, l'Indonésie, la Malaisie, la Corée du Sud, la Thaïlande et le Vietnam progresser de plus de 16 %.

Mike Jakeman, économiste principal chez PwC Royaume-Uni, constate :

« L'économie a parfois du retard sur la politique, mais nous observons maintenant les données économiques concrètes des répercussions des tensions entre les États-Unis et la chine. Ceci a profité aux autres économies régionales : si cette tendance se poursuit, elle contribuera à une croissance économique plus rapide du Vietnam, de la Corée du Sud, et en particulier de Taiwan.

Cependant, si votre objectif est principalement de contrecarrer les déséquilibres commerciaux, alors les droits de douane sont loin d'être l'outil parfait : la substitution des importations ne fait que recréer le problème ailleurs. Et parce que le Vietnam est devenu plus compétitif que la Chine, le déficit américain avec le Vietnam s'est élevé à 13,5 milliards de dollars au premier trimestre contre 9,3 milliards de dollars au cours du même trimestre l'année dernière. »

L'édition de juillet du Global Economy Watch pèse aussi les inquiétudes liées au risque d'une autre récession mondiale, les tensions commerciales ayant une incidence sur le climat des affaires et la demande d'exportation.

Mike Jakeman continue :

« Il est certain que les perspectives des plus grandes économies mondiales sont moins prometteuses qu'il y a 18 mois. Au début de 2018, nous avons assisté à la croissance la plus rapide et la plus synchronisée depuis la crise financière internationale. Depuis lors, l'aggravation du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, puis une série de difficultés en Europe ainsi que d'autres problèmes sur les marchés émergents dont la croissance tourne au ralenti ont transformé la confiance des entreprises et des décideurs.

Cependant, on s'attend à un ralentissement de la croissance en 2019 pour chacun des marchés importants des États-Unis, de la Chine et de la zone euro. Les États-Unis ont bénéficié d'une réduction d'impôt à caractère unique en 2018. Le gouvernement chinois continue peu à peu à ralentir son économie, tandis que la zone euro corrige ses erreurs après deux années de croissance au-dessus de la tendance en 2016 et 2017. Le ralentissement simultané de ces trois économies a fait peur, mais les fondamentaux demeurent robustes. »

Une efficacité énergétique croissante offre des perspectives d'avenir 

Dans un rapport spécial sur l'énergie mondiale, PwC a également constaté que l'économie mondiale utilisait l'énergie d'une manière beaucoup plus efficace pour générer de la croissance économique. En 1990, il fallait environ 181 kg équivalent pétrole pour produire 1 000 $ de PIB exprimés en PPA. En 2015, 123 kg étaient suffisants, soit une amélioration de l'efficacité de plus d'un tiers. Nous pensons que cette tendance peut encore aller plus loin, ce qui voudrait dire que 1 000 $ de PIB pourraient être produits avec 78 kg équivalent pétrole d'ici 2040. Améliorer l'efficacité énergétique est essentiel pour limiter le changement climatique, tout en veillant à ce que l'économie internationale continue de croître et que la population mondiale devienne plus prospère.

Le rapport reconnaît les deux moteurs de la tendance comme étant d'une part le changement économique structurel et d'autre part le progrès technologique. Il examine l'impact des deux moteurs sur l'ensemble des 20 pays qui ont connu la plus grande amélioration en intensité énergétique depuis 1990.

Mike Jakeman déclare : 

« Notre analyse suggère que nous avons réalisé d'importants progrès en matière d'efficacité énergétique sur les 30 dernières années, et nos projections pour les 20 prochaines suggèrent que nous pouvons encore faire mieux.

Ceci est une bonne chose pour l'économie mondiale car cela signifie que les gouvernements et les entreprises peuvent continuer de poursuivre les différentes politiques de luttes contre le changement climatique qui limitent la consommation d'énergie sans pour autant éliminer la croissance économique. »

Consultez le tout dernier Global Economy Watch ici : https://www.pwc.com/gx/en/issues/economy/global-economy-watch.html

À propos de PwC 

Chez PwC, notre objectif est d'inspirer la confiance dans la société et de résoudre les problèmes importants. Nous représentons un réseau d'entreprises présentes dans 158 pays ; nous regroupons plus de 250 000 personnes qui s'engagent à offrir des services de qualité couvrant l'assurance, le conseil en stratégie, en management, en transactions et le conseil juridique et fiscal. Apprenez-en plus et dites-nous ce qui compte pour vous en nous rendant visite à www.pwc.com.

PwC fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres dont chacune constitue une entité juridique. Pour plus d'information, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure. © 2019 PwC. Tous droits réservés.

Contact
David Bowden
Global Communications Manager
PwC
portable : +44 (0)7483365049
e-mail : david.bowden@pwc.com

 

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:39
GCL System Integration (GCL SI) et Powin Energy (Powin) ont annoncé aujourd'hui une coentreprise, baptisée « G-Powin Energy Solution », nom de marque qui affirme leur ambition de développer leurs activités de stockage d'énergie dans la région...

à 06:30
La Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), est fière de souligner la Semaine du personnel professionnel qui se tient du 18 au 22 novembre 2019 sur le thème « Professionnel...

à 06:00
Alors qu'il se prépare à une audition devant la Cour supérieure ce mercredi, le syndicat Unifor qui représente les travailleuses et travailleurs de La Tribune et un autre groupe au Quotidien étudie présentement tous les scénarios possibles pour...

à 06:00
À l'aube de la Semaine des professionnelles et professionnels de l'éducation, la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) estime que le gouvernement Legault doit reconnaître à sa juste valeur la...

à 04:00
Lors de la cinquième réunion de l'Astana Club qui s'est tenue dans la capitale du Kazakhstan, les experts ont présenté la deuxième édition du classement « Top 10 des risques pour l'Eurasie en 2020 ». 40 experts, hommes et femmes politiques ainsi que...

à 04:00
Insider, la Growth Management Platform soutenue par Sequoia et qui bénéficie déjà de la confiance de plus de 600 grandes marques à travers le monde, dont Estee Lauder, Carrefour, Decathlon, Samsung, IKEA, Singapore Airlines, MediaMarkt, UNIQLO, New...



Communiqué envoyé le 11 juillet 2019 à 04:30 et diffusé par :