Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Enfance, Femme

Une femme et six nouveau-nés meurent toutes les deux heures au Yémen des suites de complications pendant la grossesse ou l'accouchement, affirme l'UNICEF


NEW YORK, AMMAN, Jordan et SANA'A, Yémen, le 14 juin 2019 /CNW/ - Une femme et six nouveau-nés meurent toutes les deux heures au Yémen des suites de complications pendant la grossesse ou l'accouchement, a déclaré aujourd'hui l'UNICEF dans le premier d'une série de courts portraits sur la santé maternelle et infantile au Yémen.

Une femme et six nouveau-nés meurent toutes les deux heures au Yémen des suites de complications pendant la grossesse ou l'accouchement © UNICEF/UN0318240/Aljaberi (Groupe CNW/UNICEF Canada)

« Donner la vie au Yémen peut trop souvent devenir une tragédie pour des familles entières », affirme la directrice générale de l'UNICEF Henrietta Fore. « Des décennies de sous-développement et des années de combats intenses ont laissé les services publics essentiels au bord de l'effondrement total, notamment les services de soins de santé de première nécessité pour les mères et les bébés. »

Dans le document de la série Childbirth and parenting in a war zone publié cette semaine, on souligne également que le taux de mortalité maternelle a fortement augmenté depuis l'intensification du conflit, lequel est passé de cinq décès maternels par jour en 2013 à 12 décès maternels par jour en 2018.

Cette publication comprend également les conclusions additionnelles suivantes :

L'accès à des services de santé prénatals et postnatals de qualité est essentiel à la survie du nouveau-né et de la mère. En l'absence de services adéquats, et en raison d'un accès insuffisant et des coûts de transport inabordables, les agents de santé communautaires deviennent rapidement des « prestataires de soins de dernier recours » pour les femmes et les enfants, plus particulièrement dans les zones reculées, rurales et touchées par la guerre. Cependant, ces agents de santé vivent également des difficultés, tels que l'insécurité et le manque de fournitures et de moyens de transport.

La moitié de tous les établissements de santé du Yémen ne sont pas fonctionnels en raison du manque de personnel, du manque de fournitures, de l'incapacité à couvrir les coûts opérationnels ou d'un accès limité. Ceux qui sont encore opérationnels font face à de graves pénuries de médicaments, d'équipement et de personnel, ce qui met des vies en danger.

En collaboration avec ses partenaires sur le terrain, l'UNICEF soutient les services communautaires et les établissements de soins de santé primaires, en mettant l'accent sur les soins continus avant et pendant la grossesse, au moment de l'accouchement et après la naissance, et ce, tant pour la mère que pour le bébé.

À l'échelle communautaire, l'UNICEF et ses partenaires aident également les sages-femmes au sein des communautés et les bénévoles du domaine de la santé à prendre en charge les enfants souffrant de maladies infantiles courantes et à dispenser des soins maternels et néonatals à domicile.

L'UNICEF appelle toutes les parties prenant part au conflit ainsi que la communauté internationale à prendre les mesures suivantes :

« Les soins prénatals et la présence d'un personnel soignant qualifié lors de l'accouchement sont essentiels à la survie des mères et des bébés », explique Mme Fore. « Alors que le monde célèbre le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, nous renouvelons notre appel au nom de tous les enfants - au Yémen et ailleurs - pour qu'ils puissent jouir pleinement de leurs droits en matière de santé, d'éducation, de protection et de paix. »

 À propos de l'UNICEF

L'UNICEF est le chef de file des organisations humanitaires mondiales dont la mission est axée sur les enfants. Nous oeuvrons dans le monde entier, même dans les régions les plus difficiles, afin de procurer des soins de santé, des vaccins, une éducation, de l'eau potable, une alimentation et des services d'assainissement. En tant que membres des Nations Unies, notre portée est inégalée : nous sommes actifs dans plus de 190 pays et territoires afin d'apporter une aide aux enfants les plus vulnérables. Même si nous faisons partie de la grande famille des Nations Unies, l'UNICEF dépend entièrement de contributions volontaires pour accomplir son travail et sauver des vies. Visitez le unicef.ca ou suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

SOURCE UNICEF Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:15
L'Ordre des agronomes du Québec résume les principaux engagements et recommandations de son mémoire portant notamment, sur la phytoprotection, la lutte intégrée et la recherche scientifique, la règlementation des pesticides, l'indépendance...

à 14:44
binx health, le pionnier des tests de dépistage pour la santé des femmes en tout lieu et à tout moment, a annoncé aujourd'hui la première utilisation réelle de la plate-forme binx io, qui propose un diagnostic et un traitement en une seule visite de...

à 14:15
La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, annonce aujourd'hui un rehaussement du financement annuel accordé à dix centres de ressources périnatales (CRP) situés dans 9 régions différentes. Cette initiative représente un...

à 13:59
Alors que la campagne électorale fédérale entame sa troisième semaine, l'Association médicale canadienne applaudit l'engagement annoncé aujourd'hui par le Parti libéral du Canada d'augmenter les investissements fédéraux dans les soins de santé. ...

à 13:52
« Ces derniers jours, un certain nombre de reportages ont mis en lumière des situations regrettables, voire choquantes en matière d'agroenvironnement. Ces exemples doivent être pris au sérieux. Mais le débat actuel sur les pesticides ne peut pas être...

à 12:48
Résultats prometteurs de l'étude préclinique menée par Menarini Ricerche portant sur MEN1611, un inhibiteur de la phosphatidylinositol 3-kinase (PI3K) puissant, sélectif et administré par voie orale, en cours de développement pour le traitement du...



Communiqué envoyé le 14 juin 2019 à 16:22 et diffusé par :