Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : NAT

Une tempête hivernale cause plus de 124 millions de dollars de dommages assurés dans l'Est du Canada


TORONTO, le 11 avril 2019 /CNW/ - La tempête hivernale qui s'est abattue sur l'Ontario le 14 mars et s'est poursuivie au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse jusqu'au 16 mars, a causé plus de 124 millions de dollars de dommages assurés, selon Catastrophe Indices and Quantification Inc (CatIQ).* Entraînant des changements de température spectaculaires et des pluies abondantes, la tempête a occasionné la fonte des neiges et des inondations répandues.

Bureau d'assurance du Canada (Groupe CNW/Bureau d'assurance du Canada)

Des avertissements d'inondations ont été diffusés en Ontario avant les fortes pluies qui ont commencé au milieu de la matinée du 14 mars. La tempête a frappé le nord-ouest de l'Ontario et s'est étendue vers l'est, traversant l'Ontario et le sud du Québec. Les pluies ont continué dans l'est de l'Ontario et le sud du Québec durant la soirée du 15 mars et ont pris fin le matin du 16 mars pour se transformer en neige légère au Québec.

Le 15 mars, la tempête a apporté de la pluie dans le sud et le centre du Nouveau-Brunswick, puis dans l'ouest et le nord de la Nouvelle-Écosse. La pluie s'est transformée en bruine en soirée et a duré jusqu'au milieu de la matinée du 16 mars. L'aéroport d'Halifax a signalé des rafales de 80 km/h. En Nouvelle-Écosse, les fortes pluies ont atteint entre 15 et 60 mm dans diverses parties de la province.

Partout en Ontario, au Québec et au Canada atlantique, on a signalé des dégâts d'eau et des inondations en raison des pluies abondantes et des températures douces qui ont occasionné la fonte des neiges et des embâcles. Les dommages comprennent des fuites dans les sous-sols et des refoulements d'égout. Les dommages assurés ont totalisé 53 millions de dollars en Ontario, 63 millions de dollars au Québec, 1,8 million de dollars au Nouveau-Brunswick et 6,6 millions en Nouvelle-Écosse.

Alors que les coûts financiers des phénomènes météorologiques extrêmes augmentent, le Bureau d'assurance du Canada (BAC) recommande à tous les ordres de gouvernement d'augmenter leurs investissements afin d'atténuer les répercussions des conditions climatiques extrêmes et de renforcer la résilience face à leurs effets dévastateurs. Le BAC préconise également la mise à niveau de l'infrastructure pour protéger les collectivités des inondations et des incendies, l'amélioration des codes du bâtiment, une meilleure planification de l'aménagement du territoire et des mesures incitatives visant à déplacer le développement résidentiel et commercial loin des zones les plus à risque d'inondation.

Les assureurs ne sont pas les seuls à payer la facture des dommages causés par les intempéries. Pour chaque dollar que les assureurs versent en réclamation d'assurance habitation et entreprise, le BAC estime que le gouvernement verse 3 $ pour remettre en état les infrastructures publiques endommagées par les conditions météorologiques extrêmes.

Parcourez le site Web du BAC pour savoir comment vous préparer pour une catastrophe et prévenir les dommages causés par l'eau à votre maison.

*CatIQ a estimé le montant des dommages assurés aux termes d'une licence du BAC. Pour plus de renseignements au sujet de CatIQ, parcourez le site www.catiq.com.

Citations

« Les phénomènes météorologiques extrêmes qu'entraînent les changements climatiques sont de plus en plus fréquents et violents. En particulier les pluies abondantes qui causent des inondations sont de plus en plus courantes. Bien que les dommages assurés attribuables à ces tempêtes soient importants, le coût économique global pour les propriétaires et les gouvernements est encore plus élevé. Il est important que les propriétaires prennent des mesures et protègent leurs biens pour minimiser les dommages potentiels. Ils devraient aussi comprendre leurs contrats d'assurance et savoir le type d'inondation et de dégâts d'eau qui sont couverts par leurs contrats. »
   - Kim Donaldson, vice-présidente, Ontario, BAC

« En tant que société, nous devons nous adapter à ce climat changeant qui entraîne une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes. Les Canadiens doivent comprendre les risques physiques et financiers auxquels leurs familles sont exposées. De meilleurs codes du bâtiment, une sensibilisation accrue au risque et des améliorations à l'infrastructure sont nécessaires pour rehausser la résilience de nos collectivités. Les propriétaires d'habitation bénéficieront aussi d'une meilleure connaissance du risque et des mesures qu'ils peuvent adopter pour protéger leur maison contre les rigueurs de dame nature.
   - Pierre Babinsky, directeur principal, Communications et Affaires publiques, Québec, BAC

« À cause des changements climatiques, nous assistons à des tempêtes extrêmes qui entraînent des inondations et des vents violents plus fréquents et frappent avec une intensité accrue. Les dommages assurés attribuables à ces tempêtes ne sont qu'une partie de l'équation; les coûts économiques pour les propriétaires et les gouvernements doivent aussi être pris en compte dans le coût total pour la société. Les consommateurs doivent prendre des mesures et sécuriser leurs biens pour minimiser les dommages potentiels. Il est essentiel de savoir ce qui est couvert avant qu'une catastrophe survienne. »
   - Amanda Dean, vice-présidente, Atlantique, BAC

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) est l'association sectorielle nationale représentant les sociétés privées d'assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres représentent 90 % du marché de l'assurance de dommages au Canada. Depuis plus de 50 ans, le BAC travaille avec les gouvernements de tout le pays pour veiller à ce que l'assurance habitation, automobile et entreprise soit à la portée de tous les Canadiens. Le BAC appuie la vision des consommateurs et des gouvernements, lesquels ont confiance en l'industrie de l'assurance de dommages et lui accordent leur soutien et leur estime. Il se fait le champion des enjeux importants et informe les consommateurs sur les façons de protéger leurs maisons, leurs véhicules et leurs biens.

L'industrie de l'assurance de dommages touche la vie de presque tous les Canadiens et joue un rôle essentiel pour maintenir la viabilité des entreprises et la solidité de l'économie canadienne. Elle emploie plus de 126 000 Canadiens, paie des impôts de 9 milliards de dollars et gère des primes d'un total de 54,7 milliards de dollars.

Si vous avez des questions au sujet de l'assurance habitation, automobile ou entreprise, n'hésitez pas à communiquer avec le Centre d'information des consommateurs du BAC, au 1 844 227­-5422 en Ontario.

Pour lire les communiqués de presse et obtenir plus d'information, visitez le Centre des médias du BAC à l'adresse www.ibc.ca. Suivez-nous sur Twitter @InsuranceBureau et Facebook Insurance Bureau 

SOURCE Bureau d'assurance du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:53
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Nemaska Lithium Inc. Symbole TSX : NMX (toutes les émissions) Motif : Nouvelle en attente Heure de la suspension (HE) : 07 h 46 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou...

à 07:51
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Atlantic Gold Corporation Symbole à la Bourse de croissance TSX : AGB (toutes les émissions) Motif : En attente de radiation Heure de la suspension (HE) : 7 h 38 L'OCRCVM peut...

à 07:49
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Value Capital Trust Symbole à la Bourse de croissance TSX : VLU.P (toutes les émissions) Motif : Défaut d'effectuer une opération admissible dans les 24 mois d'une cotation Heure de...

à 07:46
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Americas Silver Corporation Symbole TSX : USA (toutes les émissions) Motif : Nouvelle en attente Heure de la suspension (HE) : 7 h 38 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre...

à 07:00
Le comité d'action sociale et politique (CASP) du SEPB-Québec dénonce avec vigueur la fin des services transactionnels de la Banque Laurentienne du Canada (BLC). Selon les informations que le CASP a obtenues, les fermetures passées et à venir de...

à 06:00
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean?Yves Duclos, fera une annonce sur la façon dont le gouvernement du Canada améliore l'Allocation canadienne pour enfants afin d'aider davantage les familles de la...



Communiqué envoyé le 11 avril 2019 à 09:35 et diffusé par :