Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Enjeux environnementaux, Politique environnementale, CFG

Pas si zen : la vérité sur les tissus de bambou


OTTAWA, le 27 févr. 2019 /CNW/ - On vante souvent les vertus écologiques des tissus de bambou.

Les tissus de bambou sont-ils aussi écologiques que vous le croyez? Découvrez la vérité. (Groupe CNW/Bureau de la concurrence)

Peut-être avez-vous déjà entendu dire que le bambou pousse rapidement, qu'il exige peu ou pas de pesticides, qu'il possède des propriétés antimicrobiennes et qu'il est biodégradable.

La vérité pourrait vous surprendre : la transformation des fibres de bambou pour en faire du tissu soyeux adapté à la fabrication de vêtements, de serviettes ou de draps requiert l'utilisation de beaucoup de produits chimiques qui peuvent être néfastes à l'environnement. Le résultat de ce processus de transformation chimique est un produit fini appelé rayonne ou viscose, qui ne contient plus aucune trace du bambou original et qui ne comporte plus ses propriétés antimicrobiennes.

Les annonces et les étiquettes des produits issus d'un tel processus doivent indiquer qu'il s'agit de « rayonne », de « viscose », de « rayonne de bambou » ou de « viscose de bambou ». Malheureusement, ces produits sont souvent mal étiquetés et sont annoncés comme étant simplement faits de bambou, sans aucune mention de rayonne ou de viscose.

Ne vous faites pas berner : les draps, les chandails et les autres produits textiles vendus sous la simple appellation de « bambou » en magasin ou en ligne ne sont peut-être pas aussi écologiques qu'on voudrait vous le faire croire.

Conseils aux acheteurs futés :

Liens connexes

Écoblanchiment : les entreprises doivent joindre le geste à la parole
Déclarations environnementales : Guide pour l'industrie et les publicitaires  
Directives sur l'étiquetage des articles textiles dérivés du bambou

www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés 

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur. 

 

SOURCE Bureau de la concurrence


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 jui 2019
La mairesse de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville et responsable du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Émilie Thuillier, est heureuse d'annoncer la réouverture publique de la maison du Meunier. « La maison du Meunier...

19 jui 2019
Justin Trudeau, premier ministre du Canada, et le premier ministre de la Province de la Colombie-Britannique John Horgan ont confirmé leur détermination commune à faire tout leur possible pour assurer que le saumon quinnat, le saumon arc-en-ciel, le...

19 jui 2019
GFL Environmental Inc. (désignée, avec GFL Environmental Holdings Inc., « GFL ») a annoncé aujourd'hui avoir déposé une déclaration d'inscription sur formulaire F?1 auprès de la Securities and Exchange Commission des États?Unis (la « SEC ») et un...

19 jui 2019
En bâtissant un avenir énergétique propre, le Canada crée de l'emploi, réduit les coûts pour les familles et fait en sorte que nous demeurions une destination de choix pour les investissements internationaux. Dans cette optique, le député de...

19 jui 2019
Le vraquier Eda, anciennement le Cedarglen, quittera le Port de Montréal pour la dernière fois le 21 juillet 2019 en direction de la Turquie, où il sera recyclé dans un chantier respectueux de l'environnement. Au terme...

19 jui 2019
Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) accueille de façon positive l'annonce faite ce matin par le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, concernant nouveau programme pour stimuler la transition énergétique du secteur...



Communiqué envoyé le 27 février 2019 à 12:33 et diffusé par :