Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Bénéfices, Dividendes / Ristournes

La société Empire annonce d'excellents résultats pour le deuxième trimestre de l'exercice 2019


Sommaire du deuxième trimestre

STELLARTON, NS, le 13 déc. 2018 /CNW/ - Empire Company Limited (« Empire » ou la « Société ») (TSX: EMP.A) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 3 novembre 2018. Pour le trimestre, la Société a comptabilisé un bénéfice net ajusté, déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle, de 110,4 M$ (0,40 $ par action après dilution), en comparaison de 73,9 M$ (0,27 $ par action après dilution) pour le deuxième trimestre de l'exercice précédent.

« Ce trimestre constitue notre meilleur trimestre depuis que nous avons amorcé la transformation d'Empire, et nous sommes extrêmement heureux des chiffres des ventes et des résultats que l'équipe a présentés au conseil. Nous poursuivons sur notre lancée et nous évoluons dans la bonne direction, à la faveur d'une solide croissance du chiffre d'affaires et des ventes unitaires, d'une stabilisation des marges, d'une importante réduction des coûts et d'une hausse de 48 % du bénéfice net, a déclaré Michael Medline, président et chef de la direction d'Empire Company Limited. Il nous reste encore du chemin à parcourir, mais nous nous positionnons pour la réussite à long terme grâce à des mesures stratégiques, notamment le projet Sunrise; FreshCo 2.0; notre plateforme de commerce en ligne pilotée par Ocado; et l'acquisition récente de Farm Boy. »

Le projet Sunrise - le plan de transformation entrepris par la Société, qui devrait générer des avantages annualisés d'au moins 500 M$ d'ici la fin de l'exercice 2020 - suit son cours, et les avantages retirés jusqu'à présent sont conformes aux attentes de la direction. En effet, la Société a atteint environ 20 % de ces avantages au cours de l'exercice 2018 et la direction s'attend à réaliser une autre tranche de 30 % au cours de l'exercice 2019, essentiellement à la deuxième moitié de l'exercice.

Le 24 septembre 2018, Empire a conclu, par l'intermédiaire d'une filiale, une convention visant l'acquisition des activités de Farm Boy, établie en Ontario, sur la base d'une valeur d'entreprise totale de 800 M$. Après la réception d'une lettre de non-intervention de la part du Bureau de la concurrence, la transaction a été conclue le 10 décembre 2018. Farm Boy vient consolider les plans de pénétration et de croissance d'Empire dans les marchés clés de la région du Grand Toronto et de l'Ontario, et, jumelée à une stratégie de commerce en ligne inégalée, elle permettra à Sobeys de faire des gains dans les marchés des villes et des banlieues.

Au cours de l'exercice 2018, Sobeys a annoncé ses plans visant l'expansion de son réseau de magasins à bas prix à l'Ouest canadien et la conversion, à la bannière FreshCo, de jusqu'à 25 % de ses 255 épiceries à gamme complète de services Safeway et Sobeys dans l'Ouest canadien, au cours des cinq prochaines années. Les deux premières épiceries FreshCo au Manitoba devraient ouvrir leurs portes à Winnipeg au printemps 2019.

RÉSULTATS D'EXPLOITATION

 





Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 26 semaines
closes les

(en millions de dollars, sauf les montants par action)

3 nov.
2018


4 nov.
2017


Variation
en $


3 nov.
2018


4 nov.
2017


Variation
en $


Ventes

6 214,0

$

6 026,1

$

187,9

$

12 674,3

$

12 299,3

$

375,0

$

Profit brut1)

1 482,1


1 473,5


8,6


2 994,4


3 004,5


(10,1)


Bénéfice d'exploitation

173,4


2,6


170,8


348,1


127,8


220,3


Bénéfice d'exploitation ajusté1)

182,5


138,3


44,2


363,5


310,0


53,5


BAIIA1)

276,1


113,0


163,1


554,8


351,8


203,0


BAIIA ajusté1)

279,1


242,2


36,9


557,8


521,0


36,8


Bénéfice (perte) net2)

103,8


(23,6)


127,4


199,4


30,4


169,0


Bénéfice net ajusté1)2)

110,4


73,9


36,5


210,6


161,4


49,2















Résultat par action, après dilution













RPA2)3)4)

0,38

$

(0,09)

$

0,47

$

0,73

$

0,11

$

0,62

$

RPA ajusté1)2)

0,40

$

0,27

$

0,13

$

0,77

$

0,59

$

0,18

$

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation, après dilution (en millions)

272,2


271,8




272,3


271,9
















Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 26 semaines
closes les






3 nov. 2018


4 nov. 2017


3 nov. 2018


4 nov. 2017


Croissance des ventes des magasins comparables1)





3,2

%

0,6

%

2,7

%

0,6

%

Croissance des ventes des magasins comparables, compte non tenu des ventes de carburant





2,5

%

0,4

%

1,9

%

0,5

%

Croissance des ventes des magasins comparables, compte non tenu des ventes de carburant et des pharmacies





3,0

%

0,5

%

2,4

%

0,5

%

Marge brute1)





23,9

%

24,5

%

23,6

%

24,4

%

Marge du BAIIA1)





4,4

%

1,9

%

4,4

%

2,9

%

Marge du BAIIA ajusté1)





4,5

%

4,0

%

4,4

%

4,2

%

Taux d'impôt effectif





26,4

%

31,3

%

26,9

%

31,2

%



1)

Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

2)

Déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle.

3)

Résultat par action (« RPA »).

4)

Pour la période de 13 semaines close le 4 novembre 2017, le nombre moyen pondéré d'actions ayant servi au calcul de la perte par action de base et après dilution est le même, puisque l'effet de toutes les actions ordinaires potentielles serait antidilutif.

 

Ventes

Pour la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018, les ventes ont augmenté de 3,1 %, grâce aux meilleurs résultats dans l'ensemble de l'entreprise et à l'accroissement du chiffre des ventes de carburant attribuable à l'augmentation des prix. L'inflation interne des prix des produits alimentaires a contribué à l'augmentation du chiffre des ventes. Les ventes des magasins comparables ont enregistré des hausses dans la plupart des régions au pays, et les ventes unitaires se sont accrues pour un deuxième trimestre consécutif. Ces hausses ont été en partie atténuées par l'incidence de la fermeture de magasins dans l'Ouest canadien au cours du premier semestre de l'exercice 2019 et par l'effet déflationniste de la réforme des soins de santé.

Profit brut

Le profit brut de la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018 a augmenté de 0,6 %, en raison principalement de l'accroissement des ventes. Cette augmentation a été en partie neutralisée par la fermeture de magasins dans l'Ouest canadien, la hausse des coûts de transport et autres, ainsi que la baisse des marges sur les activités des pharmacies entraînée par la réforme des soins de santé et de l'interdiction du programme de fidélisation Air Miles en Alberta.

La marge brute a diminué pour s'établir à 23,9 % pour le trimestre, contre 24,5 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison de la hausse des ventes de carburant à faible marge et de l'effet de la composition du chiffre d'affaires provenant des différentes bannières. La marge brute a augmenté de 50 points de base par rapport au premier trimestre de l'exercice 2019.

Bénéfice d'exploitation

Le bénéfice d'exploitation a augmenté pour la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018, en raison principalement de la baisse des frais de vente et charges administratives. Cette baisse est principalement attribuable aux coûts engagés pour le projet Sunrise au cours de l'exercice précédent, à la baisse des charges de rémunération incitative pour l'exercice considéré, à la reprise de la perte de valeur sur des actifs auparavant dépréciés dans l'Ouest canadien, aux avantages retirés du projet Sunrise et à la diminution de la dotation aux amortissements. Ces facteurs ont été légèrement contrebalancés par les hausses du coût de la main-d'oeuvre attribuables à l'augmentation des ventes et du salaire minimum.

 





Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 26 semaines
closes les

(en millions de dollars)

3 nov. 2018


4 nov. 2017


3 nov. 2018


4 nov. 2017


Bénéfice d'exploitation

173,4

$

2,6

$

348,1

$

127,8

$

Ajustements :









Amortissement des immobilisations incorporelles liées à l'acquisition de Canada Safeway

6,1


6,5


12,4


13,0


Coûts de transaction liés à Farm Boy

3,0


-


3,0


-


Coûts liés au projet Sunrise

-


129,2


-


169,2



9,1


135,7


15,4


182,2


Bénéfice d'exploitation ajusté

182,5

$

138,3

$

363,5

$

310,0

$

 

BAIIA

Le BAIIA de la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018 a augmenté, grâce aux mêmes facteurs qui ont eu une incidence sur le bénéfice d'exploitation.

 





Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 26 semaines
closes les

(en millions de dollars)

3 nov. 2018


4 nov. 2017


3 nov. 2018


4 nov. 2017


BAIIA

276,1

$

113,0

$

554,8

$

351,8

$

Ajustements :









Coûts de transaction liés à Farm Boy

3,0


-


3,0


-


Coûts liés au projet Sunrise

-


129,2


-


169,2



3,0


129,2


3,0


169,2


BAIIA ajusté

279,1

$

242,2

$

557,8

$

521,0

$

 

Impôt sur le résultat

Le taux d'impôt effectif s'est établi à 26,4 % pour la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018, en comparaison de 31,3 % l'an dernier. Le taux d'impôt plus élevé au deuxième trimestre de l'exercice précédent s'explique par les coûts engagés pour le projet Sunrise, qui avaient eu une incidence sur la répartition des bénéfices entre les entités juridiques et les territoires fiscaux et qui s'étaient traduits par un taux d'impôt effectif moyen plus élevé.

Bénéfice net

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net ajusté :

 





Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 26 semaines
closes les

(en millions de dollars, sauf les montants par action)

3 nov. 2018


4 nov. 2017


3 nov. 2018


4 nov. 2017


Bénéfice (perte) net1)

103,8

$

(23,6)

$

199,4

$

30,4

$

RPA2) (après dilution)

0,38

$

(0,09)

$

0,73

$

0,11

$

Ajustements (déduction faite de l'impôt) :









Amortissement des immobilisations incorporelles liées à l'acquisition de Canada Safeway

4,4


4,7


9,0


9,5


Coûts de transaction liés à Farm Boy

2,2


-


2,2


-


Coûts liés au projet Sunrise

-


92,8


-


121,5



6,6


97,5


11,2


131,0


Bénéfice net ajusté1)

110,4

$

73,9

$

210,6

$

161,4

$

RPA ajusté (après dilution)

0,40

$

0,27

$

0,77

$

0,59

$

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation, après dilution (en millions)

272,2


271,8


272,3


271,9




1)

Déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle.

2)

Pour la période de 13 semaines close le 4 novembre 2017, le nombre moyen pondéré d'actions ayant servi au calcul de la perte par action de base et après dilution est le même, puisque l'effet de toutes les actions ordinaires potentielles serait antidilutif. 

 

Flux de trésorerie disponibles

 





Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 26 semaines
closes les

(en millions de dollars)

3 nov. 2018


4 nov. 2017


3 nov. 2018


4 nov. 2017


Entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation

113,4

$

106,0

$

270,1

$

281,5

$

Ajouter : produit de la sortie d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement

18,4


63,7


36,8


69,4


Déduire : acquisitions d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement

(66,8)


(52,3)


(109,6)


(113,8)


Flux de trésorerie disponibles

65,0

$

117,4

$

197,3

$

237,1

$

 

Les flux de trésorerie disponibles1) de la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018 ont diminué par rapport à ceux de la période correspondante de l'exercice précédent, en raison de la baisse du produit de la vente d'immeubles et de la hausse des dépenses d'investissement. 

 

1)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

 

PERFORMANCE FINANCIÈRE PAR SECTEUR

Vente au détail de produits alimentaires

 









Périodes de 13 semaines
closes les



Périodes de 26 semaines
closes les



(en millions de dollars)

3 nov. 2018


4 nov. 2017


Variation
en $


3 nov. 2018


4 nov. 2017


Variation
en $


Ventes

6 214,0

$

6 026,1

$

187,9

$

12 674,3

$

12 299,3

$

375,0

$

Profit brut

1 482,1


1 473,5


8,6


2 994,4


3 004,5


(10,1)


Bénéfice (perte) d'exploitation

162,0


(11,7)


173,7


314,4


99,6


214,8


Bénéfice d'exploitation ajusté

171,1


124,0


47,1


329,8


281,8


48,0


BAIIA

264,4


98,5


165,9


520,8


323,4


197,4


BAIIA ajusté

267,4


227,7


39,7


523,8


492,6


31,2


Bénéfice (perte) net1)

96,0


(31,9)


127,9


176,7


17,8


158,9


Bénéfice net ajusté1)

102,6


65,6


37,0


187,9


148,8


39,1




1)

Déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle.

 

Placements et autres activités

 









Périodes de 13 semaines
closes les



Périodes de 26 semaines
closes les



(en millions de dollars)

3 nov. 2018


4 nov. 2017


Variation
en $


3 nov. 2018


4 nov. 2017


Variation
en $


FPI Crombie

5,0

$

8,9

$

(3,9)

$

25,3

$

17,3

$

8,0

$

Partenariats immobiliers

6,4


6,5


(0,1)


9,0


10,6


(1,6)


Autres activités, déduction faite des charges du siège social

-


(1,1)


1,1


(0,6)


0,3


(0,9)



11,4

$

14,3

$

(2,9)

$

33,7

$

28,2

$

5,5

$

 

Pour la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018, le bénéfice tiré des placements et autres activités a diminué en raison de l'amortissement accéléré comptabilisé par le Fonds de placement immobilier Crombie (le « FPI Crombie ») dans le cadre d'un réaménagement immobilier.

SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉE

 








(en millions de dollars, sauf les montants par action et les ratios)

3 novembre 2018


5 mai 2018


4 novembre 2017


Capitaux propres, déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle

3 849,6

$

3 702,8

$

3 640,8

$

Valeur comptable par action ordinaire1)

14,16

$

13,62

$

13,40

$

Dette à long terme, y compris la tranche échéant à moins d'un an

1 638,6

$

1 666,9

$

1 804,1

$

Ratio de la dette consolidée sur le capital total1)

29,9

%

31,0

%

33,1

%

Ratio de la dette consolidée nette sur le capital total net1)

20,2

%

21,9

%

29,7

%

Ratio de la dette consolidée sur le BAIIA ajusté1)2)

1,6

x

1,6

x

2,0

x

Ratio du BAIIA ajusté sur la charge d'intérêts1)3)

12,2

x

10,5

x

8,7

x

BAIIA ajusté pour les quatre derniers trimestres

1 051,5

$

1 014,7

$

893,6

$

Charge d'intérêts pour les quatre derniers trimestres

86,5

$

96,9

$

103,1

$

Ratio des actifs courants sur les passifs courants

1,1

x

0,8

x

0,8

x

Total de l'actif

8 733,9

$

8 662,0

$

8 635,0

$

Total des passifs financiers non courants

2 360,0

$

1 929,9

$

1 958,9

$



1)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

2)

Le calcul repose sur le BAIIA ajusté pour les quatre derniers trimestres.

3)

Le calcul repose sur le BAIIA ajusté et la charge d'intérêts pour les quatre derniers trimestres.

 

Le 2 juin 2017, Sobeys a contracté une facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 500 M$. La facilité est assortie d'un taux d'intérêt variable lié aux taux des acceptations bancaires ou au taux préférentiel au Canada. Au 8 août 2018, Sobeys avait utilisé l'intégralité de la facilité de crédit pour rembourser la dette à long terme. 

AUTRE ÉLÉMENT IMPORTANT

Hausses du salaire minimum

La Société enregistre des hausses des coûts de la main-d'oeuvre en raison de l'augmentation du salaire minimum en Ontario et en Alberta et des autres répercussions associées à la Loi de 2017 pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois (le « projet de loi 148 »), qui a été promulguée en Ontario le 27 novembre 2017. La direction a réussi à contenir l'essentiel de l'incidence financière de cette hausse des coûts de main-d'oeuvre pour l'exercice 2018 et continue de concevoir des plans pour en atténuer les répercussions sur l'exercice 2019 et par la suite. On ne s'attend cependant pas à ce que la Société parvienne à contrebalancer pleinement les effets sur le résultat net, étant donné la courte période de transition avant les hausses de coûts. 

La Société estime que les répercussions financières non atténuées des hausses du salaire minimum et les autres répercussions, notamment la parité salariale, pourraient atteindre 70 M$ pour l'exercice 2019. L'estimation a été révisée à la baisse comparativement à celle de 90 M$ communiquée précédemment, en raison du projet de loi 47 Pour un Ontario ouvert aux affaires (le « projet de loi 47 ») adopté en Ontario le 21 novembre 2018, qui modifie certaines dispositions de la loi initiale.

ÉVÉNEMENT POSTÉRIEUR À LA DATE DE CLÔTURE

Le 24 septembre 2018, Empire a conclu, par l'intermédiaire d'une filiale, une convention visant l'acquisition des activités de Farm Boy, un détaillant en alimentation constitué d'un réseau de 26 magasins situés en Ontario, à un prix d'acquisition totalisant 800 M$. Farm Boy a été établie comme une entreprise distincte faisant partie de la structure d'Empire, et les co-chefs de la direction de Farm Boy, conjointement avec des membres de la haute direction de l'entreprise, ont réinvesti un montant dans les activités poursuivies de l'entreprise leur conférant une participation de 12 %. Sobeys financera la transaction au moyen de fonds en caisse et d'une nouvelle facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 400 M$. Au cours de la période de 13 semaines close le 3 novembre 2018, la Société a engagé des coûts de transaction de 3 M$, qui englobent des frais externes juridiques, de services-conseils et de contrôle diligent, ainsi que d'autres coûts. La tranche résiduelle des coûts de transaction sera engagée au troisième trimestre de l'exercice 2019.

DÉCLARATION D'UN DIVIDENDE

Le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,11 $ par action sur les actions de catégorie A sans droit de vote et sur les actions ordinaires de catégorie B, qui sera payable le 31 janvier 2019 aux actionnaires inscrits le 15 janvier 2019. Ces dividendes sont des dividendes déterminés au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des lois provinciales pertinentes.

RENSEIGNEMENTS PROSPECTIFS

Le présent document renferme des énoncés prospectifs qui sont présentés dans le but d'aider le lecteur à connaître le contexte dans lequel s'inscrit la situation financière de la Société et à comprendre les attentes de la direction concernant les priorités, les objectifs et les plans stratégiques de la Société. Ces énoncés prospectifs peuvent ne pas être appropriés à d'autres fins. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'utilisation de mots ou d'expressions tels que « prévoir », « s'attendre à », « croire », « estimer », « avoir l'intention de », « pouvoir », « planifier », « projeter » et d'autres expressions semblables, ainsi que par l'emploi de ces verbes au futur ou au conditionnel ou à la forme négative.

Ces énoncés prospectifs comprennent notamment ce qui suit :

De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la Société pose des hypothèses et ils sont assujettis à des incertitudes et à des risques intrinsèques, ainsi qu'à d'autres facteurs qui pourraient causer un écart significatif entre les résultats réels et ces énoncés prospectifs. Pour un supplément d'information sur les risques, les incertitudes et les hypothèses pouvant avoir une incidence sur les énoncés prospectifs de la Société, voir les documents déposés par la Société auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières, et notamment la rubrique « Gestion du risque » du rapport de gestion annuel pour l'exercice 2018.

Bien que la Société soit d'avis que les prédictions, les prévisions, les attentes ou les conclusions présentées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, elle ne peut donner aucune assurance quant à leur exactitude. Les lecteurs sont priés de bien examiner les risques, les incertitudes et les hypothèses lorsqu'ils évaluent les énoncés prospectifs et de ne pas se fier outre mesure à ces énoncés. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent document traduisent les prévisions actuelles de la Société et pourraient changer. À moins que les lois sur les valeurs mobilières en vigueur ne l'exigent, la Société ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs formulés par elle ou en son nom.

MESURES ET DONNÉES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Certaines mesures et données mentionnées dans le présent communiqué n'ont pas de définition normalisée selon les principes comptables généralement reconnus (« PCGR »). Elles peuvent donc ne pas se prêter à une comparaison avec les mesures et données nommées de la même façon et présentées par d'autres sociétés ouvertes. La Société inclut ces mesures et données, car elle est d'avis que certains investisseurs s'en servent pour évaluer la performance financière.

Les mesures financières non conformes aux PCGR sont définies par Empire comme suit :

Pour obtenir une description détaillée des mesures et des données financières non conformes aux PCGR utilisées par Empire, voir le rapport de gestion d'Empire pour le deuxième trimestre clos le 3 novembre 2018.

RENSEIGNEMENTS SUR LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Le jeudi 13 décembre 2018, à compter de 12 h (HNE), la Société tiendra une conférence téléphonique au cours de laquelle des membres de la haute direction analyseront les résultats financiers de la Société pour le deuxième trimestre de l'exercice 2019. Pour participer à cette conférence, veuillez composer le 1 888 390-0546 à l'extérieur de Toronto ou le 416 764-8688 dans la région de Toronto. Pour vous assurer d'obtenir la ligne, veuillez téléphoner 10 minutes avant le début de la conférence. Vous serez mis en attente jusqu'à ce que la conférence commence. Le public investisseur et les médias peuvent assister à la conférence en mode écoute seulement. Il sera également possible d'écouter une diffusion Web audio en direct de la conférence en consultant la rubrique « Liens rapides » sur le site Web de la Société, à l'adresse www.empireco.ca.

Un enregistrement de la conférence pourra être écouté jusqu'à minuit, le 27 décembre 2018, en composant le 1 888 390-0541 et en entrant le code d'accès 043292. L'enregistrement sera aussi archivé sur le site Web de la Société pendant 90 jours après la conférence téléphonique. 

EMPIRE

La société canadienne Empire Company Limited (TSX : EMP.A) a son siège social à Stellarton, en Nouvelle-Écosse. Les principaux secteurs d'activité d'Empire sont la vente au détail de produits alimentaires et les activités immobilières connexes. Empire et ses filiales, marchands affiliés et franchisés, dont les ventes annuelles s'établissent à environ 24,6 G$ et qui comptent pour 8,7 G$ d'actifs, emploient environ 120 000 personnes.

Pour obtenir d'autres informations financières sur Empire, notamment sa notice annuelle, veuillez consulter le site Web de la Société, à www.empireco.ca, ou le site Web de SEDAR, à www.sedar.com.

 

SOURCE Empire Company Limited


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:00
Planet O Ltd., une plateforme de divertissement à réalité mixte à la pointe de la technologie, a annoncé ce jour qu'elle a levé 21,5 millions CNY (environ 3,2 millions USD) dans le cadre d'une ronde de financement initial. Cette opération fait  de...

22 sep 2019
Lyre Miner et Harp Miner, deux plateformes de minage de cryptomonnaie récemment lancées par www.BitHarp.com ( BitHarp Group Limited ), s'avèrent être rapidement des plateformes révolutionnaires sur le marché mondial des cryptomonnaies. Pendant leur...

22 sep 2019
Lyre Miner et Harp Miner, deux plateformes de cryptominage récemment lancées sur le site www.BitHarp.com (BitHarp Group Limited), sont en train de changer rapidement la donne sur le marché mondial de la cryptomonnaie. En effet, lancés il y a peu, ces...

22 sep 2019
À la suite d'une journée de médiation tenue hier, les travailleuses et travailleurs de Barry Callebaut ont déclenché une grève générale illimitée. Forts d'un mandat adopté à 95 %, les 365 travailleurs n'ont eu d'autre choix que d'envoyer un message...

21 sep 2019
HUAWEI CLOUD a annoncé une série d'investissements stratégiques en 2019, dans le but d'élargir sa présence mondiale et de répondre à la demande croissante pour sa plateforme intelligente dans le Cloud, sécurisée et stable. HUAWEI CLOUD connaît une...

21 sep 2019
La Cour d'appel donne raison à la CSN-Construction en ce qui concerne le pourvoi judiciaire accompagné d'un sursis d'urgence qui a été déposé en juillet dernier dans le dossier du conflit de compétences entourant la pose des rails du métro de...



Communiqué envoyé le 13 décembre 2018 à 06:30 et diffusé par :