Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Nouvelles - Monde du travail

Portrait des effectifs infirmiers 2017-2018 - Outaouais : 64 % de l'effectif infirmier travaille à temps complet, un taux parmi les plus élevés au Québec


GATINEAU, QC, le 23 oct. 2018 /CNW Telbec/ - L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé aujourd'hui que 75 042 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2017-2018. Par ailleurs, l'OIIQ a délivré quelque 3 331 permis d'exercice pour la même période. Rappelons que le nombre de permis délivrés annuellement se maintient à plus de 3 000 pour la 7e année consécutive.

Logo :  l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (Groupe CNW/Ordre des infirmières et infirmiers du Québec)

Outaouais : 64 % de l'effectif infirmier travaille à temps complet, un taux parmi les plus élevés au Québec
Au 31 mars 2018, 2 262 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de l'Outaouais, soit 3,2 % de l'effectif provincial. L'effectif infirmier de la région se démarque avec un taux d'emploi à temps complet de 64 %; ce taux dépasse la moyenne provinciale par près de 6 points de pourcentage et arrive au troisième rang des régions du Québec. En outre, la région a enregistré une croissance de 1,9 % au cours de la dernière année et de 4 % au total depuis 2013?2014; la croissance totale pour l'ensemble du Québec est de 2,2 % pour les quatre dernières années.

Malgré ces statistiques fort encourageantes, le taux d'infirmières et infirmiers pour 1 000 habitants demeure l'un des plus faibles au Québec, soit 5,8 contre 8,4 pour l'ensemble de la province. Le taux de rétention de la relève est également parmi les plus bas au Québec : en moyenne, 71 % des infirmières et infirmiers de la relève embauchés en Outaouais travaillent toujours dans la région cinq ans plus tard, contre un taux rétention régionale moyen de 75 %. Soulignons que le taux de rétention dans la profession, indépendamment de la région, est de 90 %.

Portrait national 

Croissance de l'effectif infirmier sur le marché de l'emploi
Le nombre de membres qui déclarent un emploi en soins infirmiers au Québec a augmenté de 0,6 % au cours de la dernière année pour atteindre 70 489, soit 451 de plus qu'à la fermeture du Tableau précédent.

Relève : un meilleur taux d'emploi pour les titulaires d'un baccalauréat
Parmi la relève ayant obtenu un permis en 2017-2018, 93 % des diplômés du baccalauréat en sciences infirmières avaient un emploi au Québec au 31 mars 2018, contre 85 % des titulaires d'un DEC en soins infirmiers. L'écart demeure de 8 points de pourcentage entre les deux groupes, une situation qui perdure depuis au moins trois ans, et ce, malgré une légère amélioration d'environ 2 points de pourcentage du taux d'emploi de la relève en 2017?2018 pour les deux niveaux de formation.

Lente progression de la proportion de l'effectif titulaire d'un baccalauréat
Au cours des deux dernières années, l'OIIQ a enregistré une croissance de la proportion des titulaires d'un baccalauréat en sciences infirmières (y compris les cycles supérieurs). Ainsi, en 2017?2018, cette proportion atteint 44 %, contre 40 % en 2015-2016. Toutefois, considérant que 80 % de la relève détient un DEC et que son taux de poursuite au baccalauréat (cheminement DEC-BAC) plafonne autour de 52 %, l'on peut s'attendre à ce que la croissance ralentisse dans l'ensemble.

L'effectif infirmier rajeunit
D'une part, le sommet de la pyramide des âges se situe désormais chez les 35-44 ans, groupe qui comptait 19 140 infirmières et infirmiers au 31 mars 2018, soit 2 400 de plus qu'en 2013?2014. D'autre part, 11 231 infirmières et infirmiers étaient âgés de 55 ans ou plus, soit 1 500 de moins qu'il y a quatre ans (2013-2014). On peut donc s'attendre à ce que les départs à la retraite diminuent. Par ailleurs, les membres de moins de 34 ans forment le tiers (33 %) de l'effectif infirmier du Québec.

Pour en savoir davantage :
» Portrait régional de l'effectif infirmier et de la relève infirmière 2017-2018-Outaouais
» Portrait sommaire de l'effectif infirmier du Québec 2017-2018
» Rapport statistique sur l'effectif infirmier 2017-2018 : le Québec et ses régions
» Portrait de la relève infirmière 2017-2018
» Données régionales sur l'effectif infirmier du Québec 2017-2018

À propos de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
L'OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L'OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l'équité. Au 31 mars 2018, il comptait quelque 75 000 membres et quelque 15 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d'assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l'amélioration de la santé des Québécois. L'OIIQ a également pour mandat de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.

 

SOURCE Ordre des infirmières et infirmiers du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:01
Le secteur de l'exploitation forestière joue un rôle important dans l'économie de l'Ouest canadien. Il offre un nombre considérable de possibilités d'emplois, d'affaires et d'exportations, notamment dans les collectivités rurales et autochtones....

à 11:25
Phyton Biotech, l'entreprise germano-canadienne ayant développé la technologie de fermentation de cellules végétales (Plant Cell Fermentation, PCF®), et AqVida, le fabricant allemand de produits pharmaceutiques finis (PPF)...

à 11:23
La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé aujourd'hui un rehaussement du service d'hémodialyse à l'Hôpital de Maria, grâce à l'ajout d'un fauteuil d'hémodialyse, ce qui porte la capacité d'accueil de l'installation à...

à 11:10
Maintenant plus que jamais, les collectivités ont besoin d'aide pour s'adapter à la fréquence et à l'intensité grandissante des phénomènes météorologiques causés par les changements climatiques. Il est essentiel de réduire les effets qu'exercent des...

à 10:05
SKYRIZIMC (risankizumab) est un nouvel anticorps monoclonal de type immunoglobuline humanisé conçu pour inhiber l'interleukine 23 (IL-23) en se liant sélectivement avec une haute affinité à sa sous-unité p19. Il est utilisé pour le traitement du...

à 09:30
TAU BIO-LOGIC CORP. a annoncé aujourd'hui qu'en collaboration avec le groupe basé au Royaume-Uni LifeArc, la société avait humanisé avec succès un anticorps monoclonal (le TBL-100), qui cible la protéine tau tronquée C-terminale (tauC3). TAU...



Communiqué envoyé le 23 octobre 2018 à 12:34 et diffusé par :