Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

PwC Canada lance la 2e édition de l'Indice de la santé de l'économie du Québec



Le capital humain : moteur de l'économie québécoise

MONTRÉAL, le 13 juin 2018 /CNW/ - Dans le cadre de sa nouvelle édition, l'Indice de la santé de l'économie du Québec expose des résultats probants sous les thèmes du capital humain et de la pénurie de main-d'oeuvre. Comment se porte l'économie du Québec et sa main-d'oeuvre? Quels sont les enjeux auxquels nous faisons face dans nos prises de décisions? Comment peut-on prendre le virage vers l'automatisation et la transformation économique vers une économie de services? PwC Canada s'est posé ces questions et y répond par la mise à jour d'un indice unique, global et analytique-réflexif.

L'économie du Québec est en bonne santé. L'Indice démontre notamment un accroissement de 23,17 % entre 1980 et 2016. Couvrant une période de 36 ans (de 1980 à 2016) et chevauchant deux récessions économiques, l'Indice expose l'évolution de la santé de l'économie du Québec.

Le capital humain : une énergie à renouveler?

« Cette année, nous avons analysé les variables qui contribuent le plus à la croissance de la santé de l'économie québécoise. Le capital humain est identifié comme le moteur de l'économie québécoise, mais aussi une force à renouveler. Le taux de diplomation postsecondaire et le taux d'emploi des immigrants sont à la racine de la croissance actuelle de la santé de l'économie du Québec. Par contre, la population en âge de travailler par rapport à la population globale, qui se traduit par le vieillissement de la population, contribue négativement à l'Indice de manière significative », de dire Sonia Boisvert, associée chez PwC Canada.

Le vieillissement de la population est la variable qui, au cours de la période de 2010 à 2016, provoque l'essoufflement de notre économie. Le taux d'activité des 45-64 ans et le taux de diplomation postsecondaire, quant à eux, ont été des moteurs de la santé économique du Québec. Il s'agit de variables qui seront affectées par le virage numérique. Les dernières années ont vu éclore plusieurs secteurs à haute valeur ajoutée au Québec, ce qui démontre une transition vers une économie de services. Avec le virage vers le numérique, cette variable sera à surveiller, car elle servira d'indicateur quant à la force de cette transition au Québec.

D'une part, l'accès à l'éducation et sa démocratisation et, d'autre part, le rendement et la qualité de l'éducation, qui sont les vecteurs sous-jacents de nos variables composant le bloc Capital humain, seront à surveiller dans l'optique de maintenir ce bloc comme moteur économique du Québec.

« L'éducation est incontestablement une variable clé du développement économique. Les chances de réussite devraient donc être les mêmes pour tous, peu importe la situation géographique, économique ou sociale. C'est une réalité que l'Indice met en lumière cette année. Considérant les différentes transformations au sein de nos entreprises et le virage vers le numérique, il nous faut une main-d'oeuvre agile et apte à faire face aux différentes mutations organisationnelles, d'autant plus que l'avenir appartiendra davantage aux emplois à valeur ajoutée », précise Alain Robichaud, consultant en Services-Conseils chez PwC Canada.

Les principaux constats 2018

Les résultats de l'Indice démontrent une vigueur économique depuis 35 ans. Les trois variables qui ont contribué à près de 60 % au renforcement de la santé de l'économie du Québec sont :

Investissement et Capital humain sont les principaux moteurs de l'économie du Québec durant toute la période.

On constate un fléchissement de la santé de l'économie au Québec depuis 2010. Les variables qui affectent l'état de santé de l'économie du Québec sont :

À propos de l'Indice de santé de l'économie du Québec
Comptant 26 variables réparties en quatre blocs thématiques, Démographie industrielle, Investissement, Croissance et Capital humain, qui participent activement à la santé de l'économie, l'Indice permet de dégager une vue d'ensemble et de capter la vigueur de l'économie.

Cet indice utilise la même méthodologie que celle des institutions économiques de référence au Canada. Il a été développé par une équipe de PwC Canada en collaboration avec un économiste spécialisé dans l'économie du Québec. Un comité d'experts en économie a également collaboré à cette démarche.

À propos de PwC Canada
Chez PwC, notre raison d'être est de donner confiance au public et de résoudre des problèmes importants. Plus de 6?700 associés et employés s'emploient à fournir à une vaste clientèle des services de qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 236 235 personnes dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l'adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© 2018 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l'Ontario. Tous droits réservés.

PwC s'entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l'adresse www.pwc.com/structure.

SOURCE PwC (PricewaterhouseCoopers)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 nov 2018
L'Assemblée nationale déploie une importante campagne de sensibilisation pour prévenir des situations de harcèlement et d'incivilité à l'ouverture de la 42e législature. Son objectif est de sensibiliser le personnel administratif et politique de...

19 nov 2018
Le 12 novembre 2018, une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a accepté l'entente de règlement, comprenant des sanctions, conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Raymond James...

19 nov 2018
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) demande à Postes Canada de retourner à la table de négociation pour y conclure un règlement dès maintenant. « Nous n'accepterons pas l'arbitrage obligatoire pour régler nos différends...

19 nov 2018
Une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) tiendra une audience en vue de déterminer si elle devrait accepter l'entente de règlement conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Paul...

19 nov 2018
Le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Lawrence MacAulay et le secrétaire parlementaire Jean-Claude Poissant parleront des initiatives que mène le gouvernement pour améliorer la santé mentale et le mieux-être dans le secteur agricole....

19 nov 2018
Le Québec et l'Ontario travaillent ensemble à soutenir la croissance économique et la création d'emplois, afin de rendre la vie plus abordable aux familles des deux provinces. Les premiers ministres du Québec et de l'Ontario, François Legault et Doug...




Communiqué envoyé le 13 juin 2018 à 10:11 et diffusé par :