Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Économie

Sirop d'érable : Québec nuit à ses producteurs et encourage ses concurrents



MONTRÉAL, le 8 mars 2018 /CNW Telbec/ - Alors que la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) est aux prises avec d'importants surplus invendus, on observe une augmentation des importations de sirop d'érable au Québec, dont la quasi-totalité provient des États-Unis, montre une publication lancée aujourd'hui par l'IEDM.

Depuis que la FPAQ contrôle à la fois la production et la mise en marché, le Québec perd du terrain par rapport à ses concurrents. Entre le début des années 2000 et aujourd'hui, la province a en effet connu la plus faible croissance de la production de sirop d'érable de toute l'Amérique du Nord (60 %), loin derrière le Maine (131 %), le Nouveau-Brunswick (179 %) et le Vermont (254 %).

«?Pendant que la FPAQ s'acharne sur les producteurs qui tentent de se libérer de son emprise, ceux qui sont situés à l'extérieur de la province profitent de la stabilité des prix et d'un marché libre pour soutirer des parts de marché au Québec », souligne Alexandre Moreau, analyste en politiques publiques à l'IEDM et auteur de la publication. « Comble de l'ironie, ce sont souvent des producteurs qui ont quitté le Québec pour fuir les contraintes imposées par la FPAQ. »

Par conséquent, la part de la production mondiale de sirop d'érable détenue par le Québec est passée de 82 % en 2003 à 72 % en 2017, alors qu'elle était en hausse constante depuis les années 1970.

« Nos règles contraignantes nuisent aux producteurs d'ici. Les acériculteurs québécois qui cherchent à développer leur entreprise en dehors du régime imposé par la FPAQ s'exposent à des perquisitions, des saisies et des pénalités pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers de dollars?», explique l'auteur.

Considérant le fait que la Belle Province exploite près de 50 % de son potentiel, comparativement à 5 % du côté américain, il est impératif de redonner aux producteurs québécois leur liberté de produire et de leur permettre de vendre leur sirop d'érable sans être soumis aux dictats de la FPAQ. Sans quoi, leur part de marché continuera vraisemblablement à diminuer.

Le Point intitulé «?Sirop d'érable : le Québec nuit à ses producteurs et encourage ses concurrents?» est signé par Alexandre Moreau, analyste en politiques publiques à l'IEDM. Cette publication est disponible sur notre site.

* * *

L'IEDM est un organisme de recherche et d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l'IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et partout au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

 

SOURCE Institut économique de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

9 déc 2018
QNB Group, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique, a annoncé la nomination de Neymar Jr, la star brésilienne du football et joueur du Paris Saint Germain, en tant qu'ambassadeur mondiale de la marque du groupe.     ...

8 déc 2018
Cerebri AI, créatrice du système Cerebri Valuestm destiné à revaloriser l'expérience client, est l'une des 10 jeunes entreprises à se voir admettre au programme Start Path de Mastercard, à l'issue d'une sélection récemment effectuée...

8 déc 2018
Veuillez prendre note que le député de Nelligan, M. Monsef Derraji, assiste à la 24e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24), à Katowice, en Pologne jusqu'au 13 décembre 2018. Il sera...

8 déc 2018
Les représentants des médias sont priés de noter que du 10 au 14 décembre, le député de Jonquière et porte?parole du deuxième groupe d'opposition en matière d'environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, se rendra...

8 déc 2018
Une nouvelle collection d'études de cas des European Business Award se penche sur la réussite de certaines des entreprises les plus dynamiques d'Europe   Quels sont les secrets du succès d'une entreprise et comment fait-on pour changer le monde ?...

7 déc 2018
Le comité spécial (le « comité spécial ») du conseil d'administration de Callidus Capital Corporation (« Callidus » ou la « Société ») réagit à l'annonce faite aujourd'hui par Braslyn Ltd. (« Braslyn »), qui lui a présenté une proposition non...




Communiqué envoyé le 8 mars 2018 à 06:00 et diffusé par :