Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Prix et Récompenses, Femme

Grand prix Innovation clinique Banque Nationale



Les projets de l'Outaouais et de Montréal/Laval remportent les honneurs ex aequo

MONTRÉAL, le 21 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le Grand prix Innovation clinique Banque Nationale 2017 de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), qui vise à reconnaître les contributions cliniques infirmières novatrices, est décerné à deux groupes de membres de la profession infirmière, issus des régions de l'Outaouais et de Montréal/Laval. Les deux projets vainqueurs - une première depuis la création du concours - se sont démarqués pour leur contribution à l'avancement de la pratique infirmière et à l'amélioration de la qualité des soins et des services offerts à des clientèles vulnérables : les femmes vivant une fausse couche et leur partenaire, ainsi que les personnes vivant avec une problématique de santé mentale.

Les deux projets gagnants, facilement transférables dans d'autres régions du Québec, mettent de l'avant des approches complémentaires qui ont une influence positive sur la satisfaction des infirmières et des infirmiers au travail, mais surtout sur le bien-être des patients. Dévoilés dans le cadre du Congrès 2017 de l'OIIQ, les prix ont été remis par Sylvie Dubois, de la Direction nationale des soins et services infirmiers, Direction générale des services de santé et de médecine universitaire au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Des retombées majeures pour les femmes vivant une fausse couche et leur partenaire
Le projet de l'Outaouais intitulé « Transformation des pratiques pour une prise en charge optimale de la femme qui vit une fausse couche à l'urgence et de son partenaire », dirigé par deux infirmières et un infirmier - Francine de Montigny, Chantal Verdon et Serge Gauvreau -, a remporté les éloges, car il propose un programme unique en son genre au Québec. Fruit d'une alliance entre chercheurs et cliniciens, une formation de quatre heures a été donnée aux 99 infirmières et infirmiers du triage de l'urgence de huit installations du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, d'avril à novembre 2016. L'objectif visé : permettre aux équipes de soins de réfléchir ensemble aux croyances et aux pratiques à l'égard des femmes vivant une fausse couche pour améliorer la qualité des soins et des services de soutien physique et psychologique offerts à ces patientes.

Au Québec, on estime que 80 % des femmes vivant une fausse couche se présenteront à l'urgence, soit environ 16 000 femmes par an. Des études révèlent que la majorité de ces femmes consulteront l'urgence à trois reprises pour la même fausse couche. L'année suivante, 55 % des parents rapportent vivre de la dépression et de l'anxiété, et 27 %, des sentiments de deuil, alors que 17 % des femmes ont pensé au suicide. Ainsi, les professionnels qui interviennent auprès de cette clientèle ont pu se doter d'outils d'intervention complémentaires et adaptés leurs besoins. Les acteurs du projet ont fait les choses différemment au bénéfice des familles, qui vivent une situation potentiellement traumatisante, en vue d'assurer une continuité des soins et une fluidité optimales dans la prise en charge. Les résultats sont par ailleurs éloquents.

Gestion du stress et de l'anxiété en psychiatrie
Le projet de Montréal/Laval intitulé « Atelier de réduction et de gestion du stress par la méditation pleine conscience », initié par Etienne Paradis-Gagné, infirmier et conseiller-cadre en soins infirmiers, Samsith So, infirmier clinicien et Paul Pelletier, éducateur spécialisé, apporte une contribution nouvelle en dotant les infirmières et les infirmiers d'outils d'intervention grâce à des techniques de méditation et de yoga. L'équipe a mis sur pied des ateliers basés sur l'approche de la méditation pleine conscience et formé leurs collègues du milieu.

Depuis 2014, des séances de 90 minutes de pleine conscience ont été offertes à 120 patients de l'institut Philippe-Pinel. Aussi appelée Mindfulness Based Stress Reduction (MBSR), cette approche d'intervention est peu utilisée par les infirmières et infirmiers au Québec, contrairement aux États-Unis et dans les autres provinces canadiennes. Cette approche permet au patient de devenir autonome en étant partie prenante de sa gestion de santé. Grâce aux ateliers, l'équipe traitante a observé une amélioration de la condition de santé physique et mentale des participants (diminution du stress et de l'agitation, amélioration du sommeil, meilleure image de soi). Le plus grand apport de cette approche est la réduction de la prise de médicaments. Il s'agit d'un bel exemple de complémentarité des rôles qui favorise l'autonomisation des patients par l'enseignement d'autosoins.

Acteurs du projet de l'Outaouais :

» Téléchargez la photo en haute résolution

Légende, de gauche à droite : Carole Mercier, secrétaire générale de l'OIIQ, Sylvie Dubois, Direction nationale des soins infirmiers et autres professionnels au ministère de la Santé et des Services sociaux, et professeure associée à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal, François-Régis Fréchette, président de l'ORIIO, Chantale Verdon, professeure agrégée à l'Université du Québec en Outaouais, Francine de Montigny, professeure titulaire, Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles, Serge Gauvreau, coordonnateur clinico-administratif des salles d'urgence, Lucie Tremblay, présidente de l'OIIQ, et Sylvie Coulombe, Directrice, Développement des affaires, Programmes financiers et groupes d'affinités de la Banque Nationale

Acteurs du projet de Montréal/Laval :

» Téléchargez la photo en haute résolution

Légende, de gauche à droite : Carole Mercier, secrétaire générale de l'OIIQ, Sylvie Dubois, Direction nationale des soins infirmiers et autres professionnels au ministère de la Santé et des Services sociaux, et professeure associée à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal, Étienne Paradis-Gagné, conseiller clinique en soins infirmiers, Samsith So, infirmier, Paul Pelletier, éducateur spécialisé, Louise Villeneuve, vice-présidente de l'ORIIM/L, Lucie Tremblay, présidente de l'OIIQ, et Sylvie Coulombe, Directrice, Développement des affaires, Programmes financiers et groupes d'affinités de la Banque Nationale

À propos du concours Innovation clinique
Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l'avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l'échange d'information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d'une valeur de 3 000 $, remis à l'occasion du Congrès annuel de l'OIIQ qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2017.

À propos de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
L'OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L'OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l'équité. Au 31 mars 2017, il comptait quelque 75 000 membres et quelque 15 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d'assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l'amélioration de la santé des Québécois. L'OIIQ a également pour mandat de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières et des infirmiers. 

 

SOURCE Ordre des infirmières et infirmiers du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:42
Prometic Sciences de la Vie Inc. (« Prometic ») a annoncé aujourd'hui que ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2018 seront divulgués le mercredi 14 novembre 2018 après la fermeture des marchés financiers....

à 16:13
Humania innove encore avec un nouveau portefeuille de produits d'assurance santé en ligne destiné aux Canadiens âgés de 55 à 75 ans. En effet, l'entreprise a constaté qu'il n'existe pas beaucoup d'options dans le marché pour cette clientèle....

à 15:30
Les aînés ont apporté une contribution importante à nos communautés, à nos milieux de travail et à nos familles, et nous voulons nous assurer qu'ils puissent continuer à le faire. C'est la raison pour laquelle le gouvernement du Canada travaille à...

à 14:58
Les représentants des médias sont conviés au lancement de la toute première école francophone de l'intelligence artificielle appliquée au domaine de la santé, l'École de l'intelligence artificielle en santé du CHUM. L'événement aura lieu ce mercredi...

à 12:51
Le Singapore National Eye Centre (SNEC), le Singapore Eye Research Institute (SERI) et Johnson & Johnson Vision annoncent aujourd'hui une collaboration de recherche de 26,35 millions $ US (36,35 millions $ S) pour lutter contre la myopie, soit la...

à 12:13
L'Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ) a rencontré la quasi-totalité des présidents-directeurs généraux des CISSS et des CIUSSS, dans le cadre d'une tournée provinciale, dans le but de renforcer sa collaboration afin de...




Communiqué envoyé le 21 novembre 2017 à 11:34 et diffusé par :