Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière, Le Covid-19

First Mining annonce les résultats finaux de ses forages d'exploration en 2023 et le début du programme de forage de 2024 sur le projet aurifère Duparquet


Les faits saillants comprennent une nouvelle zone d'extension de la minéralisation avec une teneur de 1,83 g/t Au sur 7 m - prolongeant la minéralisation sur une distance de 200 m.

VANCOUVER, BC, le 22 févr. 2024 /CNW/ - First Mining Gold Corp. (« First Mining » ou la « Société ») (TSX : FF) (OTCQX : FFMGF) (FRANCFORT : FMG) a le plaisir d'annoncer la poursuite des résultats positifs du programme de forage au diamant de 2023 sur son projet aurifère de Duparquet (« Projet Duparquet » ou le « Projet ») situé au Québec, au Canada. En outre, la Société a commencé les activités de mobilisation afin de soutenir ses campagnes de forage de 2024.

La stratégie d'exploration de First Mining pour 2023 et le programme de forage inaugural sur le Projet étaient axés sur le dérisquage, la validation et l'essai de cibles d'exploration susceptibles de débloquer des possibilités d'expansion significatives dans l'axe et en aval-pendage des gisements existants. La Société a réalisé 17 trous de forage d'exploration totalisant 6 966 m dans le cadre de sa campagne de forage d'exploration de 2023 et tous les résultats d'analyse ont maintenant été reçus.

Les résultats de la campagne d'exploration de 2023 ont permis de définir plusieurs cibles importantes de découverte et de suivi, notamment une nouvelle zone située immédiatement au sud de la zone de ressources minérales actuelle (zone Buzz : 6,52 g/t Au sur 4,6 m), la confirmation de la minéralisation et d'une tendance à teneur plus élevée dans le secteur de Duparquet Central (zone CDHG : 2.73 g/t Au sur 6,15 m), l'extension et la connectivité de la minéralisation entre Duparquet Central et le gisement Dumico (zone Valentre : 1,71 g/t Au sur 8,9 m) et, plus récemment, l'avancement de l'extension vers l'est et en aval-pendage de la zone de cisaillement Donchester South (zone DCD : 1,83 g/t Au sur 7,0 m).

« Grâce à ses premiers programmes de forage, First Mining a démontré sa capacité à définir de nouvelles zones aurifères et à étendre considérablement les limites connues des structures minéralisées du projet aurifère Duparquet, notamment en définissant une nouvelle zone aurifère l'année dernière », a déclaré Dan Wilton, chef de la direction de First Mining. « Nous sommes enthousiastes à l'idée de continuer à faire progresser le projet aurifère Duparquet par des forages d'expansion supplémentaires, tout en testant par forage d'autres cibles d'exploration significatives qui existent sur ce vaste territoire. Avec une EEP positive publiée l'année dernière, le succès de notre programme de forage continuera d'améliorer et de libérer le potentiel de ce projet à l'échelle du district situé au coeur de la prolifique ceinture aurifère de l'Abitibi. »

Les faits saillants des autres trous du programme de forage de 2023 sont présentés dans le tableau 1, et les résultats de l'ensemble du programme de forage de 2023 figurent dans le tableau 2.  Les emplacements des trous de forage du programme de 2023 figurent dans le tableau 3.

Perspectives du programme d'exploration de 2024 à Duparquet

L'objectif du programme 2024 au projet Duparquet est de s'appuyer sur les succès et les apprentissages des campagnes de 2023, en continuant à se concentrer sur les opportunités de croissance au sein des ressources minérales actuelles, ainsi qu'en ciblant d'autres styles de minéralisation de l'Abitibi qui présentent un potentiel de paramètres à plus haute teneur et qui favorisent les synergies de traitement régionales.

Le forage commencera en février 2024, avec l'objectif d'achever la phase 2 du programme de forage d'hiver. Un programme de forage de six trous et de 2 500 m est prévu, ciblant la zone nord ainsi qu'une opportunité régionale de friche industrielle issue de la campagne de terrain de 2023 et qui reste sous-explorée.

Pour le deuxième trimestre de 2024, la Société vise à lancer une campagne de forage de phase 3 parallèlement à des programmes régionaux de géophysique aéroportée et de levés LiDAR qui permettront d'améliorer encore le développement et la vectorisation des cibles d'exploration avant les campagnes de terrain de l'été.

Tableau 1 : Intercepts de forage significatifs sélectionnés pour le reste du programme de forage de 2023

ID du trou

De (m)

To (m)

Longueur (m)

Teneur (Au g/t)

Cible

DUP23-010

91,,0

98,0

7,0

1,83

DCD sur Donchester South

y compris

91,0

92,2

1,2

2,19

et notamment

94,0

97,0

3,0

2,99

DUP23-011

94,3

99,1

4,8

2,46

Donchester Sud

y compris

94,3

95,9

1,6

5,16

Donchester Sud

DUP23-012

374,0

384,0

10,0

0,96

Donchester South (Zone 3)

DUP23-013

138,0

139,0

1,0

8,82

Autres

et

270,0

286,0

16,0

0,53

Zone 3

et

303,0

309,0

6,0

1,52

Zone RWRS

DUP23-015

69,0

71,0

2,0

1,41

SID

*Les intervalles rapportés sont des longueurs de carottes forées (les largeurs réelles sont estimées à 75-85% de l'intervalle de longueur de la carotte, sauf pour le trou DUP-23-013 qui est estimé à 65% ; les valeurs d'analyse ne sont pas coupées).

Discussion des derniers résultats

Le trou DUP23-010 a été foré le long de la zone de cisaillement minéralisée au contact sud du corps de la syénite Beattie et à environ 200 m à l'est du modèle filaire des ressources actuelles et à l'extérieur de l'enveloppe de la fosse de l'EEP (figure 1). Le sondage a recoupé 1,83 g/t Au sur 7,0 m entre 91,0 m et 98,0 m, dont 2,19 g/t Au sur 1,2 m et 2,99 g/t Au sur 3,0 m (tableau 1). La minéralisation recoupée est de nature peu profonde, à une profondeur de 80 m sous la surface, et est associée à des syénites et des basaltes mélangés. Les forages historiques réalisés dans la région confirment l'extension de la minéralisation 250 m en dessous de DUP23-010 (figure 2). Cette interception minéralisée provient du trou le plus à l'est le long de la zone Donchester South historiquement exploitée, et cette structure et zone minéralisée reste ouverte à l'est et en profondeur et définit une zone pour une caractérisation et un ciblage plus poussés car elle a le potentiel d'ajouter des onces significatives à la ressource minérale connue.

Figure 1: Vue en plan de la cible de cisaillement Donchester South ("zone DCD") et de sa proximité avec les cibles Buzz, CDHG et Valentre récemment annoncées. (Groupe CNW/First Mining Gold Corp.)

Figure 1: Vue en plan de la cible de cisaillement Donchester South ("zone DCD") et de sa proximité avec les cibles Buzz, CDHG et Valentre récemment annoncées. 

Figure 2: Coupe transversale de DUP23-010 en direction de l'est, mettant en évidence le potentiel de minéralisation supplémentaire à l'extérieur des schémas de ressources actuels. (Groupe CNW/First Mining Gold Corp.)

Figure 2: Coupe transversale de DUP23-010 en direction de l'est, mettant en évidence le potentiel de minéralisation supplémentaire à l'extérieur des schémas de ressources actuels.

D'autres intersections significatives provenant des derniers forages comprennent 2,7 g/t Au sur 3,4 m et 2,46 g/t Au sur 4,8 m, incluant 5,16 g/t Au sur 1,6 m dans le forage DUP23-011, ainsi que 0,96 g/t Au sur 10,0 m et 1,1 g/t Au sur 6,0 m dans le forage DUP23-012 (Tableau 2 et Figure 3). Les résultats obtenus près de la surface dans le sondage DUP23-011 confirment l'extension en amont-pendage de la zone historiquement exploitée Donchester South. Les résultats d'analyse obtenus permettent de poursuivre l'étude des possibilités d'ajouter des onces supplémentaires (en définissant de nouveaux cadres du modèle filaire), car les intersections se situent au-delà des limites de l'enveloppe actuelle de la fosse de l'EEP. Le sondage DUP23-012 confirme la continuité en profondeur du modèle filaire de la zone 3.

Figure 3: Vue transversale des forages DUP23-011 et DUP23-012 (Groupe CNW/First Mining Gold Corp.)

Figure 3: Vue transversale des forages DUP23-011 et DUP23-012

Le trou de forage DUP23-013 visait un vaste secteur non testé associé à la zone 3, près de la jonction des anciens blocs de claims Beattie et Donchester. De multiples intervalles minéralisés ont été recoupés, notamment 8,82 g/t Au sur 1,0 m, 1,21 g/t Au sur 6,0 m, 0,53 g/t Au sur 16,0 m et 1,52 g/t Au sur 6,0 m (tableau 2), la majorité de ces intersections étant situées sous les limites interprétées de l'enveloppe de la fosse de l'EEP (figure 4). Dans certaines zones, la minéralisation s'étend sur des largeurs plus importantes que celles prévues précédemment et, dans l'ensemble, la minéralisation reste ouverte en profondeur et vers l'est sur plusieurs centaines de mètres.

Figure 4: Coupe transversale de DUP23-013 mettant en évidence la zone non testée autour de la zone 3 et montrant des intersections plus épaisses que prévu. (Groupe CNW/First Mining Gold Corp.)

Figure 4: Coupe transversale de DUP23-013 mettant en évidence la zone non testée autour de la zone 3 et montrant des intersections plus épaisses que prévu.

Une nouvelle cible d'exploration, SID, située au nord de Dumico, à la limite de la propriété Porcupine Est, a été testée par forage en 2023. La cible SID est située dans un cadre lithologique en dehors de la syénite traditionnelle de Beattie et est définie par une combinaison d'échantillons choisis historiques et d'une tendance de forage à proximité des limites historiques de la propriété. Un échantillon de surface cisaillé de volcanite mafique à carbonate de fer a rapporté 3,3 g/t Au et a été validé lors de la campagne de terrain de 2023 de First Mining, avec des analyses d'échantillons choisis allant de 0,26 à 1,78 g/t Au dans un basalte cisaillé et altéré par de l'ankérite. Le sondage historique G-83-2 a également été réalisé dans cette zone cible et a retourné 2,33 g/t Au sur 11,8 m à une profondeur de 22,7 m. First Mining a foré deux trous d'exploration en 2023 (DUP23-014 et DUP23-015), visant à recouper l'intervalle historique à une profondeur plus importante que celle testée précédemment (figure 5). Les deux sondages ont recoupé une minéralisation sulfurée et une quantité importante de veines de quartz (sur plus de 4,5 mètres) associées à des tufs felsiques et des basaltes interstratifiés avec des argilites graphitiques locales. Le sondage DUP23-014 a retourné 1,0 g/t Au sur 1,0 m et le sondage DUP23-015 a retourné 1,41 g/t Au sur 2,0 m (Tableau 2). Les travaux de suivi sur le terrain et la modélisation des résultats de forage seront axés sur cette zone en 2024 afin de mieux définir cette cible de zone de friche industrielle.

« La capacité de démontrer d'autres environnements et styles de minéralisation est un facteur important pour notre équipe d'exploration qui cherche à faire de nouvelles découvertes », a déclaré James Maxwell, vice-président de l'exploration et des opérations du Projet. « Alors que nos programmes s'efforcent d'ouvrir l'espace d'exploration autour de Duparquet, nous recevons continuellement une validation positive de nos efforts et nous rencontrons de nouvelles opportunités qui soutiennent et augmentent la dotation régionale en or. »

Figure 5: Vue en plan de la cible SID mettant en évidence les résultats de DUP23-014 et DUP23-015 ainsi que les résultats historiques justifiant le développement de la cible. (Groupe CNW/First Mining Gold Corp.)

Figure 5: Vue en plan de la cible SID mettant en évidence les résultats de DUP23-014 et DUP23-015 ainsi que les résultats historiques justifiant le développement de la cible.

Les trous de forage DUP23-016 et DUP23-017 ont été forés pour tester l'extension vers l'ouest de la Zone Ouest historiquement exploitée sur la propriété Beattie. Le trou DUP23-016 a été abandonné en raison de la présence de morts-terrains plus épais que prévu, tandis que le trou DUP23-017 a été foré avec succès dans les morts-terrains avant de pénétrer dans les porphyres de basalte et de syénite cisaillés favorables. L'analyse n'a pas révélé de minéralisation aurifère significative, mais le forage du trou a permis d'identifier la zone de cisaillement cible, ce qui a ouvert la voie à l'exploration vers l'ouest.

Vue d'ensemble du programme de forage 2023 de Duparquet

First Mining a entamé une campagne d'exploration en 2023 qui a permis de tester par forage un ensemble de cibles dans la zone principale du Projet (figure 6). La campagne s'est concentrée sur deux stratégies principales : premièrement, réduire les risques liés aux ressources en les validant tout en développant les opportunités de croissance et d'optimisation des ressources, et deuxièmement, exploiter les connaissances géoscientifiques du Projet pour définir les opportunités en dehors des zones de ressources connues.

Les résultats de la campagne de 2023 confirment le potentiel de croissance du projet Duparquet et la confirmation de nouvelles zones et cibles, à proximité de la ressource, ainsi que des opportunités plus régionales, démontrant une stratégie qui a le potentiel d'apporter d'autres succès à First Mining.

Figure 6: Vue en plan sommaire et longue section du programme de forage de 2023 sur le projet Duparquet, démontrant les opportunités ouvertes autour de la ressource minérale connue. (Groupe CNW/First Mining Gold Corp.)

Figure 6: Vue en plan sommaire et longue section du programme de forage de 2023 sur le projet Duparquet, démontrant les opportunités ouvertes autour de la ressource minérale connue.

Tableau 2 : Faits marquants des forages (tous les trous de 2023)

ID du trou


De (m)

To (m)

Longueur (m)

Teneur (Au g/t)

DUP23-001


259,5

264,6

5,05

2,28


et

365,2

375

9,8

0,96

DUP23-002


44

47

3

0,96


et

106

112,3

6,3

2,72


et

125,75

146

20,25

0,74


et

354

357,3

3,3

8,70


Inc.

354

355

1

18,80


et inc.

356,3

357,3

1

9,20


 et

420

432

12

0,94


 et

450,8

455,4

4,6

6,52


Inc.,

452,6

454,4

1,8

12,82


et inc.

453,5

454,4

0,9

18,60


 et

582

592,4

10,4

1,19


inc.

587,8

588,5

0,7

3,97

DUP23-003


60,5

65,5

5

6,08


inc.

60,5

61,5

1

11,80


et inc.

63,5

64,5

1

15,00


 et

136

158,4

22,4

1,09


inc.

137,8

138,3

0,5

13,10


 et

266,2

267

0,8

7,07


 et

378,85

386,6

7,75

3,47


inc.

380,3

382

1,7

10,79


 et

659

660

1

4,94


 et

715,5

717

1,5

2,16

DUP23-004


601

601,66

0,66

1,63

DUP23-005


292

296

4

1,78


 et

306

312,15

6,15

2,73


inc.

310,3

311

0,7

6,98


et inc.

311,5

312,15

0,65

10,60

DUP23-006


79,5

82

2,5

2,07


inc.

80

80,5

0,5

5,96


 et

118

121

3

1,82


et

304,6

313,5

8,9

1,71


inc.

305,5

306,5

1

5,11


et

353,9

355,9

2

2,57


inc.

353,9

354,9

1

4,72


et

363,8

371,4

7,6

1,29


inc.

369,6

371,4

1,8

3,33

DUP23-007


115

119,5

4,5

1,34


 et

161,5

165,3

3,8

1,01


et

418,5

423,6

5,1

1,16

DUP23-008


235

238

3

2,04


 et

243

254

11

2,83


inc.

250

253

3

4,40

DUP23-009

Aucun résultat d'analyse significatif

DUP23-010


91

98

7

1,83


inc.

91

92,2

1,2

2,19


et inc.

94

97

3

2,99

DUP23-011


42,5

45,9

3,4

2,70


inc.

42,5

44

1,5

5,25


et 

94,3

99,1

4,8

2,46


inc.

94,3

95,9

1,6

5,16


et inc.

97,6

98,4

0,8

2,96

DUP23-012


48

50

2

2,50


et

155,5

158,5

3

1,79


inc.

155,5

157

1,5

2,90


et

374

384

10

0,96


inc.

377

378

1

3,25


 et

393

401

8

0,57


 et

405

411

6

1,10

DUP23-013


138

139

1

8,82


et 

257

263

6

1,21


inc.

257

259

2

2,62


et

270

286

16

0,53


inc.

284

286

2

1,18


et

303

309

6

1,52

DUP23-014


265

266

1

1,00

DUP23-015


69

71

2

1,41

DUP23-016

Trou abandonné dans les morts-terrains à 45m sans récupération de carotte

DUP23-017

Aucun résultat d'analyse significatif

*Les intervalles rapportés sont des longueurs de carottes forées (les largeurs réelles sont estimées à 75-85% de l'intervalle de longueur de la carotte, sauf pour le trou DUP-23-013 qui est estimé à 65% ; les valeurs d'analyse ne sont pas coupées).

Tableau 3 : Emplacement des trous de forage, projet aurifère Duparquet (tous les trous ont été forés en 2023)

ID du trou

Azimut

(°)

Plongée

(°)

Longueur

(m)

Orientation

vers l'est

Orientation

vers le nord

DUP23-001

175

-63

507

630446

5374387

DUP23-002

175

-55

645

631055

5374399

DUP23-003

180

-60

750

631307

5374432

DUP23-004

353

-70

657

633504

5373923

DUP23-005

175

-60

429

633079

5374081

DUP23-006

180

-45

459

633504

5374086

DUP23-007

180

-68

660

633151

5374096

DUP23-008

180

-45

375

633151

5374096

DUP23-009

180

-60

177

632635

5374190

DUP23-010

180

-60

225

632789

5374207

DUP23-011

360

-55

159

631494

5374217

DUP23-012

360

-65

474

631494

5374217

DUP23-013

210

-47

360

631435

5374538

DUP23-014

0

-47

369

634027

5374111

DUP23-015

350

-50

345

634091

5374108

DUP23-016

0

-45

45

629831

5374326

DUP23-017

0

-55

330

629831

5374326

Note : Coordonnées du collier en UTM NAD 83 z17

À propos du projet aurifère de Duparquet

Le projet Duparquet est géologiquement situé dans la partie sud de la ceinture de roches vertes de l'Abitibi et se trouve à environ 50 km au nord de la ville de Rouyn-Noranda. Le projet bénéficie d'un accès facile et de la proximité d'une main-d'oeuvre et d'infrastructures existantes, notamment des routes, des voies ferrées et un réseau hydroélectrique. Le projet Duparquet totalise environ 5 800 hectares répartis sur 19 kilomètres de longueur le long de la prolifique zone de faille Destor-Porcupine, ainsi que de nombreuses zones minéralisées et des linéaments secondaires influents. Le projet Duparquet comprend les anciennes mines Beattie, Donchester et Duquesne, ainsi que les gisements Central Duparquet, Dumico et Pitt Gold. En 2023, First Mining a réalisé une évaluation économique préliminaire (" EEP ") positive pour le projet, qui orientera l'optimisation et l'avancement progressifs.  

Laboratoire d'analyse et procédures AQ/CQ

Tous les échantillons prélevés par First Mining dans le cadre de ses programmes d'exploration sont soumis à des programmes internes de contrôle et d'assurance de la qualité (AQ/CQ) qui comprennent l'insertion de matériaux de référence certifiés, de matériaux vierges et d'un niveau d'analyse en double. Les échantillons de carottes du programme de forage 2023 à Duparquet ont été envoyés à AGAT Laboratories, avec préparation des échantillons à Val d'Or et analyse à Thunder Bay, où ils ont été traités pour l'analyse de l'or par essai pyrognostique de 50 grammes avec une finition par absorption atomique. Des échantillons provenant de certains trous ont été envoyés à AGAT Laboratories à Calgary, Alberta, pour une analyse multi-éléments (y compris l'argent) par la méthode du plasma inductif (ICP) avec une digestion à quatre acides. Les systèmes d'AGAT Laboratories sont conformes aux exigences de la norme ISO/IEC 17025 et répondent aux exigences de la norme NI 43-101 en matière d'analyse.

Personne qualifiée

Louis Martin, P.Geo., consultant géologique principal de First Mining, est une « personne qualifiée » aux fins du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers, et il a examiné et approuvé les informations scientifiques et techniques contenues dans le présent communiqué de presse.

À propos de First Mining Gold Corp. 

First Mining est un promoteur aurifère qui fait avancer deux des plus grands projets aurifères au Canada, le projet aurifère Springpole dans le nord-ouest de l'Ontario, où nous avons commencé une étude de faisabilité et où les activités d'obtention de permis sont en cours avec un projet d'étude d'impact environnemental (EIE) pour le projet publié en juin 2022, et le projet Duparquet au Québec, un projet de développement au stade de l'EEP situé sur la zone de faille Destor-Porcupine dans la région prolifique de l'Abitibi. First Mining possède également le projet aurifère Cameron en Ontario et un portefeuille de projets aurifères, notamment le projet aurifère Pickle Crow (en cours de développement en partenariat avec Firefly Metals Ltd.), le projet aurifère Hope Brook (en cours de développement en partenariat avec Big Ridge Gold Corp.), ainsi qu'une participation importante dans Treasury Metals Inc.

First Mining a été créée en 2015 par M. Keith Neumeyer, président fondateur et PDG de First Majestic Silver Corp.

AU NOM DE FIRST MINING GOLD CORP.

Daniel W. Wilton
Chef de la direction  et administrateur

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient certaines « informations prévisionnelles » et « déclarations prévisionnelles » (collectivement « déclarations prévisionnelles ») au sens de la législation canadienne et américaine applicable en matière de valeurs mobilières, y compris la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations prospectives sont faites à la date du présent communiqué de presse. Les déclarations prospectives sont souvent, mais pas toujours, identifiées par des termes tels que « s'attendre à », « anticiper », « croire », « planifier », « projeter », « avoir l'intention de », « estimer », « envisager », « potentiel », « possible », « stratégie », « buts », « opportunités », « objectifs », ou des variations de ces termes, ou déclarant que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « seraient », ou « seront » pris, se produisent ou sont atteints, ou la forme négative de l'un de ces termes et d'autres expressions similaires.

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse se rapportent à des événements futurs ou à des performances futures et reflètent les estimations, prédictions, attentes ou croyances actuelles concernant des événements futurs.  Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les croyances actuelles de First Mining ou de ses consultants, ainsi que sur diverses hypothèses qu'ils ont formulées et sur l'information dont ils disposent actuellement. Il n'y a aucune garantie que ces déclarations se révèlent exactes, et les résultats réels et les événements futurs pourraient différer matériellement de ceux anticipés dans ces déclarations. Les déclarations prospectives reflètent les convictions, les opinions et les projections à la date à laquelle elles sont faites et reposent sur un certain nombre d'hypothèses et d'estimations qui, bien que considérées comme raisonnables par les parties concernées, sont intrinsèquement soumises à d'importantes incertitudes et éventualités commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales. Ces facteurs comprennent, sans s'y limiter, le fait que les activités, les opérations et la situation financière de la société puissent être matériellement affectées par l'apparition d'épidémies, de pandémies ou d'autres crises sanitaires, telles que le COVID-19, et par les réactions des acteurs gouvernementaux et privés à de telles épidémies ; les risques pour la santé et la sécurité des employés résultant de l'apparition d'épidémies, de pandémies ou d'autres crises sanitaires, telles que le COVID-19, qui peuvent entraîner un ralentissement ou une suspension temporaire des activités dans tout ou partie des propriétés minières de la société ainsi qu'à son siège social ; les fluctuations des prix au comptant et à terme de l'or, de l'argent, des métaux de base ou de certaines autres matières premières ; les fluctuations des marchés des devises (telles que le dollar canadien par rapport au dollar américain) ; les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change ; les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change ; les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change.S. ) ; l'évolution des gouvernements nationaux et locaux, de la législation, de la fiscalité, des contrôles, des réglementations et des développements politiques ou économiques ; les risques et dangers associés à l'exploration minière, au développement et à l'exploitation minière (y compris les risques environnementaux, les accidents industriels, les formations inhabituelles ou inattendues, les pressions, les effondrements et les inondations) ; l'existence de lois et de réglementations susceptibles d'imposer des restrictions à l'exploitation minière ; les relations avec les employés ; les relations avec les communautés locales, les populations indigènes et les autres parties prenantes, ainsi que leurs revendications ; la disponibilité et l'augmentation des coûts associés aux intrants miniers et à la main-d'oeuvre ; la nature spéculative de l'exploration et du développement miniers ; les titres de propriété.Ces risques sont décrits dans la notice annuelle de la société pour l'exercice clos le 31 décembre 2022, déposée auprès des autorités canadiennes de réglementation des valeurs mobilières sous le profil SEDAR de la société, à l'adresse www.sedar.com, et dans le rapport annuel de la société sur le formulaire 40-F, déposé auprès de la SEC sur EDGAR.

First Mining met en garde contre le fait que la liste des facteurs susceptibles d'affecter les résultats futurs n'est pas exhaustive. Lorsqu'ils s'appuient sur nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant First Mining, les investisseurs et les autres personnes devraient examiner attentivement les facteurs susmentionnés ainsi que d'autres incertitudes et événements potentiels. First Mining ne s'engage pas à mettre à jour les déclarations prospectives, qu'elles soient écrites ou orales, qui peuvent être faites de temps à autre par la société ou en son nom, sauf si la loi l'exige.

Avertissement aux investisseurs américains

La société est un « émetteur privé étranger » au sens de la règle 3b-4 du United States Securities Exchange Act de 1934, tel que modifié, et peut se prévaloir du régime d'information multinational Canada-États-Unis. Elle est donc autorisée à préparer les informations techniques contenues dans le présent document conformément aux exigences des lois sur les valeurs mobilières en vigueur au Canada, qui diffèrent des exigences des lois sur les valeurs mobilières actuellement en vigueur aux États-Unis. En conséquence, les informations concernant les gisements minéraux présentées ici peuvent ne pas être comparables aux informations rendues publiques par les sociétés qui publient leurs rapports conformément aux normes américaines.

Les informations techniques contenues dans ce communiqué de presse n'ont pas été préparées conformément aux exigences des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis et utilisent des termes conformes aux normes de déclaration du Canada, certaines estimations étant préparées conformément au règlement 43-101.

Le règlement 43-101 est une règle élaborée par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) qui établit des normes pour toutes les informations scientifiques et techniques communiquées au public par un émetteur au sujet de ses projets miniers importants.

SOURCE First Mining Gold Corp.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:30
HPQ Silicium inc. («?HPQ?» ou «?la Société?») (FRA: O08), une entreprise technologique spécialisée dans l'ingénierie verte des matériaux à base de silice et de silicium a le plaisir d'annoncer la poursuite de l'atteinte...

à 07:30
5N Plus inc. («5N+» ou la «Société»), chef de file de la production de semiconducteurs spécialisés et de matériaux de haute performance à l'échelle mondiale, a annoncé aujourd'hui que le département de la Défense des États-Unis lui avait octroyé...

à 06:30
Exploration Azimut Inc. (« Azimut » ou la « Société ») annonce des résultats visuels très encourageants obtenus au cours de la seconde phase de forage au diamant sur la Propriété Galinée (la « Propriété ») dans la région Eeyou Istchee Baie James au...

à 05:00
Le portefeuille de propriétés d'une superficie de 1 500 km2 récemment annoncé permet à AM Resources de contrôler une grande partie de la ceinture de pegmatites autrichienne.La compilation des données gouvernementales a permis de découvrir 94...

17 avr 2024
L'Association minière du Québec (AMQ, Association) accueille favorablement les mesures contenues dans le budget 2024 du gouvernement fédéral touchant l'exploitation et l'exploration minière, dont les sociétés minières du Québec pourront bénéficier....

17 avr 2024
La direction de Ressources Sirios inc. (« Sirios » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer les résultats d'analyse du programme de forage de 3 200 mètres de l'hiver 2024 dans le secteur Éclipse du projet aurifère Cheechoo situé à Eeyou Istchee...



Communiqué envoyé le et diffusé par :