Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Santé
Sujets : Contrats de license / de marketing, Responsabilité sociale des entreprises

La Fondation Gates annonce un partenariat avec les Émirats arabes unis pour accélérer l'action climatique et renforcer les systèmes alimentaires grâce à des investissements dans l'innovation agricole


La Fondation appelle les donateurs à soutenir le réseau mondial de recherche agricole CGIAR dans ses investissements 2025-2027 afin de toucher 500 millions d'agriculteurs d'ici 2030 et de réduire les émissions du secteur d'une gigatonne par an

DUBAÏ, Émirats arabes unis, 1er décembre 2023 /PRNewswire/ -- La Fondation Bill & Melinda Gates s'est associée aujourd'hui aux Émirats arabes unis (EAU) pour accélérer le développement d'innovations qui aideront les petits exploitants agricoles d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud à renforcer leur résilience et à s'adapter aux changements climatiques. Ensemble, ils ont pris de nouveaux engagements pour un montant total de 200 millions de dollars américains en réponse aux menaces immédiates et à long terme que les changements climatiques font peser sur la sécurité alimentaire et la nutrition.

L'annonce a été faite lors du Sommet mondial sur l'action climatique par le coprésident de la fondation, Bill Gates, qui était accompagné par S.E. Mariam bint Mohammed Saeed Hareb Almheiri, ministre du Changement climatique et de l'Environnement des EAU. M. Gates a également appelé les dirigeants mondiaux à faire de l'agriculture l'une des priorités des initiatives mondiales de financement de la lutte contre les changements climatiques et à soutenir le réseau mondial de recherche agricole, le CGIAR.

L'Afrique subsaharienne, où plus de 60 % de la population dépend de l'agriculture pour son alimentation et ses revenus, ne représente que 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ces dernières années, la multiplication des événements climatiques extrêmes, tels que les sécheresses dévastatrices en Afrique de l'Est et les inondations catastrophiques en Afrique de l'Ouest, a contribué à réduire la croissance économique et à accroître l'inégalité des revenus avec les pays riches, principalement en érodant la production agricole et animale. Alors que de nombreuses innovations existent pour aider les petits exploitants agricoles de la région, moins de 2 % du financement mondial de la lutte contre les changements climatiques sont consacrés à répondre à leurs besoins. 

« Nous devons parier sur l'innovation afin que les petits exploitants agricoles d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud disposent des outils dont ils ont besoin pour adapter leurs pratiques, nourrir leur population et renforcer leur résilience face aux changements climatiques, a déclaré M. Gates. Les besoins des agriculteurs font partie intégrante de l'agenda mondial sur le climat. » 

Le CGIAR, le plus grand réseau de recherche agricole financé par des fonds publics au monde, joue un rôle essentiel dans le soutien d'une production alimentaire résiliente et durable dans un monde soumis au stress climatique. En début de semaine, un dossier d'investissement sur trois ans a été initié afin d'obtenir 4 milliards de dollars américains d'ici 2027 pour aider le CGIAR à toucher 500 millions d'agriculteurs d'ici 2030 avec des innovations en matière d'adaptation aux changements climatiques, et à réduire les émissions du secteur agricole d'une gigatonne par an, ce qui équivaut à éliminer les émissions de plus de 200 millions de voitures. 

« Nous sommes prêts à intensifier rapidement les innovations qui ont fait leurs preuves et qui aident déjà les agriculteurs des régions vulnérables comme l'Afrique et l'Asie du Sud à s'adapter à des conditions climatiques plus difficiles, a déclaré la professeure Lindiwe Majele Sibanda, présidente du conseil d'administration du système du CGIAR. Il s'agit notamment d'améliorer l'accès à des variétés améliorées de cultures naturellement tolérantes au stress comme le manioc et le millet, d'employer de nouveaux outils et de nouvelles stratégies que les agriculteurs utilisent pour soutenir des écosystèmes sains en réhabilitant les terres dégradées et de fournir des prévisions climatiques à long terme qui aident les agriculteurs à anticiper et à gérer les événements météorologiques extrêmes et l'évolution des régimes pluviométriques. »

L'investissement de 100 millions de dollars annoncé aujourd'hui par la fondation, qui égale l'engagement de 100 millions de dollars des Émirats arabes unis, soutiendra des organisations, comme le CGIAR, qui sont à la pointe en matière de développement des innovations agricoles. Un financement supplémentaire de la fondation soutiendra le travail d'AIM4Scale, une nouvelle initiative d'adaptation au climat qui sera lancée par les EAU. La Fondation s'associera également à des pays partenaires, à des organisations philanthropiques et à des institutions financières pour aider à accélérer l'accès des petits exploitants agricoles d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud aux innovations agricoles à fort impact en réduisant les obstacles liés aux politiques et au financement.

Le CGIAR champion de l'adaptation

Depuis plus de 50 ans, le travail du CGIAR a permis de sauver des millions de vies et des milliers de milliards de dollars dans le monde. L'accent mis sur les petits exploitants agricoles a permis d'obtenir des avantages humanitaires qui rivalisent avec le pouvoir salvateur des vaccins. Il propose systématiquement des innovations à fort impact et à coût très faible, chaque dollar investi dans ses travaux rapportant 10 dollars aux communautés agricoles locales.

Avec l'engagement annoncé aujourd'hui, la fondation a dépassé sa promesse actuelle de 315 millions de dollars américains envers le CGIAR et rejoint un mouvement mondial croissant en faveur de l'adaptation aux changements climatiques. Cela comprend un nouveau financement des pays donateurs au CGIAR totalisant plus de 800 millions de dollars américains pour le cycle de financement 2023-2024.

Le soutien de la fondation à l'adaptation de l'agriculture lors de la COP28 s'appuie sur des engagements antérieurs datant de 2017 pour aider les petits exploitants agricoles à faire face aux changements climatiques. Pour en savoir plus sur le travail de la fondation visant à créer un pipeline de solutions agricoles climato-intelligentes, de nouvelles applications des technologies numériques, des approches à faibles émissions pour l'élevage à petite échelle et des innovations qui répondent aux besoins négligés des agricultrices, veuillez consulter : https://www.gatesfoundation.org/ideas/climate-adaptation.

À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates

Guidée par la conviction que chaque vie a une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates s'efforce d'aider tous les individus à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle s'attache à améliorer la santé des populations et à leur donner la possibilité de sortir de la faim et de l'extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle vise à garantir que toutes les personnes, en particulier celles qui ont le moins de ressources, aient accès aux opportunités dont elles ont besoin pour réussir à l'école et dans la vie. Basée à Seattle, dans l'État de Washington, la fondation est dirigée par Mark Suzman, sous la direction des coprésidents Bill Gates et Melinda French Gates et du conseil d'administration.

Contact pour les médias : [email protected]


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:05
Dans le cadre du projet H2SAREA, H2SITE a confirmé avec succès la faisabilité de la séparation des mélanges d'hydrogène (H2), dont la concentration en H2 est comprise entre 5 et 20 %, au sein du réseau de gaz de l'opérateur de système de distribution...

à 02:00
Assan Alüminyum, un important fabricant d'aluminium laminé plat, investit dans des technologies durables afin de réduire davantage son empreinte carbone, tout en augmentant sa capacité de production. L'entreprise a reçu un prêt vert de 90 millions de...

à 00:14
En reconnaissance de son engagement envers la qualité et l'innovation, REPT BATTERO a été récompensée par le prestigieux « Quality Excellence Award » (en français, le « Prix de l'excellence ») de SUNGROW lors de la Global Partners Conference qui...

3 mar 2024
Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, l'honorable Jonathan Wilkinson, participera à plusieurs rencontres à l'occasion du congrès 2024 de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE). Le 4 mars, il prononcera une...

3 mar 2024
Le secrétaire parlementaire du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et du ministre des Langues officielles, Marc G. Serré, prononcera un discours et fera une annonce sur l'exploitation minière durable au nom du ministre de l'Énergie et...

2 mar 2024
Le secrétaire parlementaire du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et du ministre des Langues officielles, Marc G. Serré, prononcera un discours et fera une annonce sur l'exploitation minière durable au nom du ministre de l'Énergie et...



Communiqué envoyé le et diffusé par :