Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujets : Économie, Plaidoyer (politique), CPG

Mise à jour économique : des voyants sont au rouge pour les manufacturiers


MONTRÉAL, le 8 déc. 2022 /CNW Telbec/ - À la suite de la présentation aujourd'hui du Point sur la situation économique et financière du Québec par le ministre des Finances, Eric Girard, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est d'avis que des voyants sont au rouge pour les manufacturiers notamment en ce qui concerne la pénurie de main-d'oeuvre, l'inflation et la hausse des taux d'intérêt ainsi que le commerce international.

« À l'aube d'une possible récession et d'un ralentissement économique, il faudra que le Québec soutienne fortement les entreprises manufacturières dans leurs projets d'investissement, car elles contribuent à 13% du PIB québécois et ont un rôle clé pour stimuler l'économie et assurer la vitalité économique du Québec, et ce, dans les différentes régions. Il faut toutefois leur donner les moyens nécessaires », souligne Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

La pénurie de main-d'oeuvre : un véritable frein à la croissance économique

La mise à jour du gouvernement souligne que « le Québec dispose de moins de travailleurs potentiels pouvant occuper les postes disponibles » et met de l'avant que les enjeux de pénurie de main-d'oeuvre ne disparaîtront pas de sitôt. Rappelons d'ailleurs qu'il y a près de 32 000 postes vacants dans le secteur manufacturier québécois, un record!

De plus, selon un sondage de MEQ, pas moins de 7G$ ont été laissés sur la table au Québec dans la dernière année en raison de la pénurie de main-d'oeuvre qui persiste dans le secteur manufacturier. De ce nombre, 4G$ représentent des pertes entrainées par des contrats refusés et des retards accumulés et 3G$ constituent des pertes résultant d'investissements retardé ou annulé.

Inflation et hausse des taux d'intérêt

L'importante hausse des taux d'intérêt frappe fort, autant pour les citoyens que pour les entreprises. La hausse des coûts touche l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement et l'incertitude économique actuelle pourrait ralentir les projets d'investissement des manufacturiers alors qu'ils doivent poursuivre leurs investissements pour s'automatiser et se robotiser davantage afin d'accroitre leur productivité.

« Le Québec a un retard de productivité qu'il doit absolument rattraper pour demeurer compétitif. Dans le contexte où tout coûte plus cher et qu'il y a une imprévisibilité économique, le gouvernement doit appuyer davantage les entreprises manufacturières dans leurs efforts de robotisation et d'automatisation », mentionne Véronique Proulx.

Commerce international

MEQ croit qu'il faut aussi s'assurer de bien soutenir nos entreprises manufacturières qui « subiront les contrecoups des effets conjugués du ralentissement économique mondial et de la vigueur du dollar américain ».

« Dans un contexte où les États-Unis proposent des mesures costaudes et des incitatifs majeurs pour attirer les manufacturiers, notamment par le déploiement de l'Inflation Reduction Act, le Québec doit agir et proposer des mesures fiscales attrayantes. Sinon, nos entreprises en seront désavantagées et cela va affecter leur compétitivité face à ce qui fait chez nos voisins du Sud. De plus, cela va inciter nos entreprises à investir davantage aux États-Unis. Nous serons donc attentifs aux mesures qui seront annoncées en ce sens dans le prochain budget du gouvernement du Québec », conclut Mme Proulx.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1?100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie plus de 497 000 personnes et représente 12,6 % du PIB ainsi que 86,1 % des exportations. Il a généré des ventes globales de près de 183,1 milliards de dollars en 2021.

SOURCE Manufacturiers et Exportateurs du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:46
Klarpay AG note une extension significative de ses capacités de paiement international avec le lancement de 13 nouveaux comptes IBAN en devises. Cet ajout permet aux entreprises...

à 02:00
Praxis Tech Ltd annonce le lancement de son dernier produit, des champs de paiement hébergés. Cette solution innovante permet aux entreprises de collecter en toute sécurité des informations de paiement sensibles auprès des clients, sans nécessiter de...

à 01:30
Un chiffre d'affaires consolidé de 4,876 milliards d'euros, en croissance de 9,8 % (+6,6 % à TCCi), porté par une forte progression des ventes à l'international Un chiffre d'affaires pour l'activité Princeps de 3,694 milliards d'euros, en hausse de...

1 fév 2023
Réunis en assemblée générale ce mercredi 1er février au soir, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du transport scolaire de l'Énergie-CSN (STTTSÉ-CSN) ont voté par scrutin secret à l'unanimité en faveur d'une banque de 14 jours...

1 fév 2023
La société de technologie Tau a terminé un cycle de financement de série B en récoltant 9 millions d'euros avec Solvay Ventures en tant qu'investisseur principal. Des actionnaires existants, dont Finindus, ainsi que des dirigeants et...

1 fév 2023
L'initiative Gold Bar Integrity (GBI) de LBMA utilisera l'intelligence artificielle optique pour authentifier la provenance des lingots d'orL'instauration de ces nouvelles mesures de sécurité survient alors que les marchés des métaux précieux font...



Communiqué envoyé le 8 décembre 2022 à 17:20 et diffusé par :