Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Enjeux environnementaux

Santé environnementale à Rouyn-Noranda - Tous les partenaires sont en action afin de réduire les émissions de contaminants


QUÉBEC, le 6 juill. 2022 /CNW Telbec/ - Le directeur national de la santé publique, le docteur Luc Boileau, de passage dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, en a profité aujourd'hui pour faire le point sur la situation de la santé environnementale à Rouyn-Noranda, accompagné notamment de la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS), madame Caroline Roy, et du directeur régional de santé publique par intérim de l'Abitibi-Témiscamingue, le docteur Stéphane Trépanier.

Le directeur national de la santé publique a entre autres rencontré les principaux acteurs et partenaires concernés par le dossier de l'exposition des résidents de Rouyn-Noranda à divers contaminants en provenance de la Fonderie Horne. Sa visite s'inscrit dans la foulée de la publication, par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), du rapport sur l'évaluation du risque cancérigène attribuable aux concentrations d'arsenic et de cadmium dans l'air de la ville de Rouyn-Noranda.

La situation de la ville de Rouyn-Noranda retient l'attention des différentes instances, et notamment du gouvernement du Québec et de la Santé publique, depuis plusieurs années. Certains indicateurs sont préoccupants, et les autorités de la Santé publique reconnaissent que les émissions de la Fonderie constituent un risque pour la santé. Le maintien des émissions d'arsenic au niveau actuel n'est pas tolérable, considérant les impacts possibles sur la santé. Elles doivent être révisées à la baisse pour atteindre des taux acceptables. Tous les partenaires sont engagés à faire en sorte de réduire ces émissions, mais aussi de bien expliquer la situation et les risques réels qui y sont associés.

L'avis, préparé par l'INSPQ dans le cadre du soutien scientifique qu'il fournit à la direction de santé publique régionale, vise à présenter des résultats sur l'évaluation des risques cancérigènes attribuables à l'arsenic et au cadmium à Rouyn-Noranda. Il souligne également l'importance de poursuivre les actions visant la réduction des émissions d'arsenic et de cadmium pour atténuer le risque de cancer attribuable à ces émissions. Ceci est d'autant plus pertinent étant donné que ces émissions contribuent à la contamination des sols auxquels les jeunes enfants sont particulièrement exposés. Toutes les actions visant la réduction des émissions auront un impact positif sur le risque cancérigène futur de la population de Rouyn-Noranda.

Le gouvernement, et particulièrement les ministères de l'Environnement et de la lutte contre les changements climatiques, de l'Économie et de l'Innovation, des Affaires municipales et de l'Habitation et celui de la Santé et des Services sociaux, travaille activement avec la Fonderie Horne pour déterminer une cible de réduction majeure des émissions. Cette cible devra nécessairement se matérialiser dans un délai aussi court que possible.

Un comité scientifique a été mis en place. La Direction de la santé publique régionale est à compléter les données pour définir les actions à mettre en oeuvre à court terme. Pour ce faire, elle bénéficie du soutien de l'INSPQ et de la Direction générale de la santé publique, qui s'engage à collaborer et à soutenir les efforts.

Des communications à la population seront effectuées d'ici la fin de l'été 2022.

Mentionnons par ailleurs qu'une demande de renouvellement de l'autorisation ministérielle (anciennement attestation d'assainissement) détenue par la Fonderie Horne a été déposée le 20 mai dernier. Elle est présentement en analyse par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Celle-ci prévoit une diminution des émissions de la Fonderie Horne.

Citations :

« Considérant l'ensemble des informations que nous détenons, il nous apparaît impératif que les émissions de la Fonderie Horne soient réduites. Il faut redonner à la population de Rouyn-Noranda un environnement auquel elle peut avoir confiance. La Direction générale de la santé publique met à la disposition de la Direction régionale toute l'expertise nécessaire pour contribuer à une meilleure connaissance de la situation et guider les interventions qui s'imposent. »

Dr Luc Boileau, directeur national de la santé publique

« Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue a notamment pour responsabilité de veiller au maintien et à l'amélioration de la santé de la population régionale. En ce sens, l'organisation est préoccupée par les données récemment dévoilées, qui font état d'inégalités en santé pour la population de Rouyn-Noranda. Ainsi, le conseil d'administration du CISSS a pris position pour affirmer l'importance d'atténuer de façon urgente les écarts observés. Les stratégies déployées devront prendre en considération la volonté et les besoins des Rouynnorandiens. C'est pourquoi le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue amorcera, au cours des prochaines semaines, une démarche visant à évaluer le niveau d'acceptabilité en lien avec l'enjeu de la santé environnementale, et ce, en bénéficiant de l'entière collaboration et du soutien de la Direction nationale de santé publique. »

Caroline Roy, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS)

« L'équipe régionale de la santé publique témoigne de la grande importance accordée à l'enjeu de la santé environnementale à Rouyn-Noranda. À cet effet, un comité scientifique sera constitué afin d'analyser l'ensemble des données disponibles et pour cibler les actions qui doivent être rapidement déployées. De plus, la DSPu effectuera des communications à la population régionale au cours de l'été pour faire état des travaux accomplis ainsi que pour répondre aux questions de la population. Soulignons que pour assurer les suivis requis de façon diligente, l'équipe compte dorénavant sur trois professionnels supplémentaires. »

Dr Stéphane Trépanier, directeur régional de santé publique par intérim

Faits saillants :

Soulignons qu'en mai dernier, la Direction régionale de la santé publique de l'Abitibi-Témiscamingue a également partagé avec les membres du comité consultatif santé et environnement de Rouyn-Noranda des données de surveillance sur l'état de santé de la population dans la région.

Lien connexe :

Pour consulter le rapport de l'INSPQ sur l'évaluation du risque cancérigène attribuable aux concentrations d'arsenic et de cadmium dans l'air de la ville de Rouyn-Noranda : Avis INSPQ

SOURCE Ministère de la Santé et des Services sociaux


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:35
Le ministère du Tourisme confirme l'entrée en vigueur de la mesure de soutien Destination durable et action concertée, visant à appuyer les entreprises, les organismes à but non lucratif, les entités municipales et les communautés autochtones dans la...

à 17:31
À la suite de la diffusion dans l'actualité de la liste des 89 entreprises possédant des attestations d'assainissement (ou autorisations ministérielles) au Québec, Cascades souhaite rétablir les faits sur sa situation et rassurer la population, ses...

à 17:00
En tant que collectivité nordique éloignée, Old Crow se caractérise par la force, la résilience, la détermination et la vision nécessaires pour prévaloir dans des conditions souvent extrêmes. Cet éloignement crée un lien...

à 16:36
Mobilité Montréal informe les usagers de la route que des entraves majeures seront mises en place durant la fin de semaine, notamment sur l'autoroute 13 en direction sud entre les autoroutes 40 et 520 (de la Côte-de-Liesse) et sur l'autoroute 15 en...

à 16:25
La Fédération des sociétés d'horticulture et d'écologie du Québec (FSHEQ) rendra un hommage à M. Larry Hodgson, figure éminente du milieu de l'horticulture au Québec, lors de la Journée de la Fédération qui aura lieu samedi le 20 août 2022 à Québec....

à 14:28
L'Association minière du Québec (AMQ) tient à rectifier ce qui a été véhiculé dans les médias concernant les attestations d'assainissement, maintenant nommées autorisations ministérielles pour l'exploitation d'établissements industriels. Dans un...



Communiqué envoyé le 6 juillet 2022 à 10:30 et diffusé par :