Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Enjeux environnementaux, CPG

Le gouvernement du Québec dévoile son plan pour la gestion durable de l'amiante et des résidus miniers amiantés


THETFORD MINES, QC, le 16 juin 2022 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec rend public ce jeudi son plan d'action 2022-2025 intitulé « Amiante et résidus miniers amiantés au Québec : vers la transformation d'un passif en un actif durable ». S'appuyant sur les recommandations faites par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) dans son rapport publié en juillet 2020, Québec propose de s'attaquer au passif lié à l'amiante en déposant un plan qui considère à la fois les volets sanitaire, social et environnemental de la problématique, et qui prévoit la création d'actifs à partir des résidus miniers amiantés. Une somme de 38,5 M$ sera investie pour financer les mesures de ce plan d'action. La mise en oeuvre de ce plan sera de la responsabilité d'un comité interministériel coordonné par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, en a fait l'annonce aujourd'hui à Thetford Mines. Il se trouvait en compagnie de la députée de Lotbinière-Frontenac et adjointe parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Mme Isabelle Lecours, et du député de Richmond, M. André Bachand.

S'attaquer au passif lié à l'amiante
En s'attaquant au passif lié à l'amiante, le gouvernement s'emploiera :

Dans cette perspective, l'une des mesures phares du plan d'action est la création d'un Observatoire national de l'amiante. Cet organisme indépendant, qui aura pignon sur rue à Thetford Mines, coordonnera les recherches sur toutes les questions relatives aux impacts de la manipulation de résidus miniers amiantés sur la qualité de l'air, sur l'environnement, sur la santé des populations et des travailleurs ainsi que sur la qualité de vie des communautés.

Créer des actifs à partir des résidus miniers amiantés
Le BAPE a reconnu l'énorme potentiel économique des haldes, compte tenu, entre autres, de leur forte teneur en magnésium et en d'autres métaux, et il a exprimé un avis favorable à l'égard de leur mise en valeur. Pour tirer profit de cet actif potentiel, pour créer de la richesse et pour stimuler le développement économique des régions amiantifères, le gouvernement du Québec investira spécifiquement 15,8 M$ sur trois ans dans des projets de valorisation des résidus miniers amiantés. Dans ses interventions, il veillera à préserver l'équilibre entre la santé, l'environnement et l'économie en offrant aux promoteurs des outils qui leur permettront de considérer ces enjeux. 

Ainsi, le gouvernement du Québec s'engage, sur un horizon préliminaire de trois ans : 

En sus de ces mesures, le gouvernement du Québec mettra à contribution deux outils existants, soit le programme ESSOR et le Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025. Des sommes y sont également disponibles.

Citations :

« Je suis confiant que ce plan d'action concerté que nous lançons aujourd'hui permettra au Québec de s'attaquer avec détermination à une problématique délicate qui concerne non seulement les régions qui ont produit de l'amiante, mais tout le Québec. Je suis fier de ce que j'ai pu établir avec mes collègues ministres, en particulier MM. Christian Dubé, Jonatan Julien et Pierre Fitzgibbon, pour relever ce défi de transformation durable et sécuritaire. Je les remercie chaleureusement de leur collaboration dans ce dossier. Grâce à ce plan, les acteurs concernés pourront désormais, aux côtés du gouvernement, élaborer un cadre de valorisation des résidus miniers amiantés qui sera avantageux pour l'environnement et respectueux de la santé et de la sécurité des populations et des travailleurs. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval  

« C'est un dossier majeur pour moi puisque la présence d'amiante et de résidus miniers amiantés constitue un enjeu important dans la région. J'ai travaillé sans relâche durant mon mandat afin d'en arriver au dévoilement de ce plan. La présence de l'Observatoire national de l'amiante à Thetford Mines est une reconnaissance pour le milieu, et je suis heureuse que l'expertise de nos scientifiques y soit mise à contribution. Je tiens d'ailleurs à remercier mon collègue Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ainsi que son équipe, pour le travail colossal effectué pour donner à la région un nouvel élan de développement économique et social fondé sur ses propres ressources. »

Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac et adjointe parlementaire de la ministre de la Sécurité publique

« La fermeture de la dernière mine d'amiante au Québec en 2012, ainsi que les diverses interdictions et restrictions législatives et réglementaires établies au Québec et au Canada relativement à l'amiante pour protéger la santé des populations et des travailleurs, n'ont pas pour autant éliminé la présence de cette matière dans notre environnement, notamment à Val-des-Sources. Il fallait trouver une façon de transformer ce passif en actif, et ce, en tenant compte des aspects économique, sanitaire, social et environnemental de la problématique. Je suis persuadé que ce plan d'action nous permettra d'avancer durablement vers cet objectif louable. »

André Bachand, député de Richmond

Faits saillants :

Lien connexe :

Pour prendre connaissance du document « Plan d'action 2022-2025 - Amiante et résidus miniers amiantés au Québec : vers la transformation d'un passif en un actif durable » : www.environnement.gouv.qc.ca/communiques/2022/plan-action-amiante-2022-2025.pdf 

SOURCE Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:37
CHANGSHA, Chine, 31 juillet 2015 /PRNewswire/ -- ZKenergy Science & Technology Co., Ltd. (« ZKenergy ») a annoncé aujourd'hui que la société a gagné son procès contre Wuxi Suntech Power Co., Ltd. (« Wuxi Suntech ») au sujet de différends contractuels...

1 aoû 2015
Ces fonds permettront d'assurer la gestion et l'exploitation des nouvelles parcelles récemment cédées au parc urbain national de la Rouge, qui s'étendent sur 21 kilomètres carrés TORONTO, le 1er août 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, Paul Calandra,...

31 jui 2015
LAKE LOUISE, AB, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Blake Richards, député de Wild Rose, au nom de l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui des investissements s'élevant à plus de...

31 jui 2015
QUÉBEC, le 31 juill. 2015 /CNW Telbec/ - L'Administration portuaire de Québec (APQ), par l'entremise de son président-directeur général, Monsieur Mario Girard, a effectué une demande afin de soumettre le projet de terminal multifonctionnel en eau...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - L'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique, a annoncé aujourd'hui une aide financière...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Dans le cadre de la modernisation et du renforcement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) (LCEE 2012) mise en place pour appuyer l'initiative gouvernementale de « Développement responsable...



Communiqué envoyé le 16 juin 2022 à 16:34 et diffusé par :