Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

/C O R R E C T I O N de la source -- Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ)/


Dans le communiqué Plainte du SPPECCQ-CSQ au Tribunal administratif du travail - Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy accusé d'avoir enfreint la loi contre les briseurs de grève, diffusé le 10-May-2021 par la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) sur le fil de presse CNW, on nous avise qu'une erreur s'est glissée dans le deuxième paragraphe. La date de la demi-journée de grève aurait dû être le 29 avril plutôt que le 20 avril. La copie complète et corrigée suit :

Plainte du SPPECCQ-CSQ au Tribunal administratif du travail - Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy accusé d'avoir enfreint la loi contre les briseurs de grève

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 10 mai 2021 /CNW Telbec/ - Le Syndicat du personnel professionnel de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec (SPPECCQ-CSQ) vient de déposer une plainte officielle au Tribunal administratif du travail (TAT) contre le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy (CSS du Chemin-du-Roy) pour avoir enfreint les dispositions du Code du travail interdisant le recours à des briseurs de grève.

Les événements reprochés se seraient produits lors de la demi-journée de grève du 29 avril dernier, déclenchée par la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ), à laquelle le SPPECCQ-CSQ a participé.

Dans sa plainte déposée au TAT, le SPPECCQ-CSQ accuse le CSS du Chemin-du-Roy d'avoir contrevenu aux droits d'association protégés par la Charte des droits et libertés de la personne et par le Code du travail. En effet, au cours de cette demi-journée de grève, le CSS du Chemin-du-Roy aurait utilisé un employé d'un autre corps d'emploi pour faire effectuer le travail relevant du personnel professionnel.

Une première inacceptable

La présidente du SPPECCQ-CSQ, Alexandra Vallières, soutient que le TAT doit intervenir pour ramener à l'ordre le CSS du Chemin-du-Roy, qui, pour la première fois de son histoire, a violé les dispositions du Code du travail interdisant à un employeur d'utiliser d'autres salariés à son emploi pour remplacer des travailleuses et travailleurs en grève.

« Le CSS du Chemin-du-Roy a volontairement et en toute connaissance de cause décidé d'enfreindre les droits de notre syndicat et de ses membres. C'est absolument inacceptable, et c'est pour cette raison que nous entreprenons des procédures judiciaires afin que le TAT rende un jugement clair pour qu'une telle situation ne se reproduise plus », de dire Alexandra Vallières.

Une amende demandée

Le SPPECCQ-CSQ demande donc au TAT d'ordonner au CSS du Chemin-du-Roy de cesser de contrevenir aux dispositions du Code du travail en recourant à des briseurs de grève. De plus, il demande au TAT de condamner le CSS du Chemin-du-Roy à payer une amende de 1 000 dollars. « Par son attitude, le centre de services scolaire a non seulement enfreint nos droits, mais il a également compromis notre rapport de force en temps de négociation. Des torts nous ont été causés, et il doit y avoir réparation », conclut la présidente du SPPECCQ-CSQ, Alexandra Vallières.

Profil de la FPPE-CSQ

La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) représente 19 syndicats regroupant 10 000 membres répartis dans la quasi-totalité des centres de services scolaires du Québec, francophones et anglophones, ainsi que des commissions scolaires crie et Kativik. Elle compte parmi ses membres différentes catégories de personnel dans les secteurs administratif, pédagogique et dans les services directs aux élèves (entre autres, psychologues, psychoéducatrices et psychoéducateurs, orthophonistes, conseillères et conseillers d'orientation, orthopédagogues, etc.).

SOURCE Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:00
Benefit Cosmetics, la marque N°1 mondiale* dédiée aux sourcils, annonce le lancement de sa chaine Twitch (www.twitch.com/benefitcosmetics), la plus importante plateforme de streaming live pour les amateurs de jeux vidéo (dits « gamers »).  Parti d'un...

à 17:11
Alors que les négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public entrent dans une phase décisive, les 60 000 membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)...

à 10:15
La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, est fière d'annoncer que le gouvernement a convenu de la mise en oeuvre de nouvelles pratiques de l'État en matière de diffusion de musique québécoise, en cohérence avec ses objectifs...

à 09:25
L'honorable Marco E.L. Mendicino, député, C. P., ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :  « Le monde entier est confronté à une crise des réfugiés. Partout dans le monde, des...

à 06:30
Samedi le 19 juin, groupes communautaires et résident.e.s du quartier Pointe-Saint-Charles ont répondu à l'appel d'Action-Gardien, la Corporation de développement communautaire de Pointe-Saint-Charles, et se sont réunis au square Saint-Patrick pour...

19 jun 2021
Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) prend la rue à quelques jours du 1er juillet pour réclamer au gouvernement Legault l'instauration d'un véritable contrôle des loyers. Alors que la crise du logement...



Communiqué envoyé le 10 mai 2021 à 16:44 et diffusé par :