Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière

L'Association minière du Canada et ses membres s'engagent à agir contre la discrimination, le racisme et le sexisme


OTTAWA, ON, le 16 déc. 2020 /CNW/ - L'Association minière du Canada (AMC) et ses membres, dont 45 des principales sociétés minières du Canada, ont publié aujourd'hui un communiqué dénonçant toutes les formes de discrimination, de racisme et de sexisme et se sont engagés à prendre des mesures pour les éliminer dans l'industrie minière canadienne.

« Le racisme, le sexisme et la discrimination n'ont pas leur place dans l'industrie minière et en tant que plus grand employeur du secteur privé des peuples autochtones au Canada, nous reconnaissons que notre industrie a un rôle important à jouer pour s'assurer que des politiques antiracistes sont en place afin de garantir des pratiques responsables et respectueuses », a déclaré Gordon Stothart, président-directeur général d'IAMGOLD et président de l'AMC. « Les membres de l'AMC reconnaissent également que la diversité et l'inclusion favorisent la réussite, faisant de la lutte contre le racisme un impératif moral et commercial. »

Au cours des six derniers mois, l'AMC et ses membres se sont réunis pour se fixer plusieurs objectifs clairs visant à faire éliminer la discrimination, le racisme et le sexisme dans le secteur minier canadien.

« Il est important pour notre organisation et pour moi que nos lieux de travail soient des environnements sûrs où tout le monde peut s'épanouir, indépendamment de l'identité de genre, de la race, de l'origine ethnique, des capacités, de l'orientation sexuelle, de la situation familiale ou du poste au sein de l'entreprise », a déclaré Alice Wong, vice-présidente principale et directrice générale de Cameco. « C'est un droit fondamental de chaque employé et nous sommes heureux de voir l'AMC prendre position sur cette question. »

L'AMC et ses membres se sont engagés à garantir l'équité, la diversité et l'inclusion dans le secteur minier canadien lors d'une déclaration formelle décrivant plusieurs mesures qui ont reçu un soutien unanime lors de la réunion du conseil d'administration de novembre. Ces objectifs visent à s'assurer que les effectifs de l'industrie minière canadienne reflètent la diversité du Canada et des communautés où l'industrie exerce ses activités de manière à créer une culture d'appartenance et d'inclusion.

« Les employeurs jouent un rôle clé pour lutter contre la discrimination sous toutes ses formes », affirme Carolyn Chisholm, vice-présidente du conseil d'administration de l'AMC et directrice des affaires externes pour Rio Tinto. « Nous sommes impatients de voir l'industrie prendre d'autres mesures concrètes pour engendrer des changements positifs. »

La déclaration de l'AMC en faveur de l'amélioration de l'équité, de la diversité et de l'inclusion dans le secteur minier canadien comprend un engagement à prendre des mesures adaptées à chaque entreprise pour soutenir les objectifs suivants :

« Grâce au programme Vers le développement minier durable de l'AMC, l'industrie adopte une nouvelle norme sur les relations entre les peuples autochtones et les communautés qui vise entre autres à s'assurer que la direction et les employés des chantiers miniers sont formés sur l'histoire des peuples autochtones et reçoivent une formation basée sur les compétences interculturelles, la résolution des conflits, les droits de l'homme et l'antiracisme, a déclaré Pierre Gratton, président-directeur général de l'AMC. Cependant, il est clair que notre industrie a encore beaucoup à faire pour éliminer le racisme, la discrimination et le sexisme sous toutes ses formes. »

L'AMC et ses membres s'engagent à améliorer en permanence leur engagement en faveur de la diversité dans l'industrie minière. Une longue liste de projets en cours qui soutiennent l'équité, la diversité et l'inclusion dans le secteur minier canadien est accessible ici.

« Au cours des dernières années, le secteur minier s'est efforcé de comprendre et de traiter les biais conscients et inconscients qui affectent notre industrie traditionnellement homogène et dominée par les hommes », a déclaré Leslie Woolcott, directrice de l'inclusion et du développement de carrière au Conseil des ressources humaines de l'industrie minière (MiHR). « L'AMC lance à notre secteur le défi de refléter des perspectives plus diverses et de devenir plus accueillant, inclusif et respectueux des nombreuses communautés qui composent la société canadienne, et compte l'aide à réussir. »

Pour s'assurer d'intégrer des perspectives de l'industrie minière diversifiées dans la déclaration, l'AMC s'est associé au Conseil RHiM, qui a créé un comité spécial d'inclusion et de diversité chargé de contribuer à sa rédaction. Des représentants de DiversitySTEM, de Women Who Rock, d'Unifor et de la Waubetek Business Development Corporation se sont aussi joints aux spécialistes du comité.

« Un engagement partagé est nécessaire pour réussir à faire progresser l'équité et créer des opportunités pour éradiquer le racisme systémique, le sexisme et la discrimination, a déclaré Michelle Edwards, membre du comité de l'inclusion et de la diversité du Comité RhiM et directrice, Récompenses et culture à l'échelle mondiale, chez Agnico Eagle Mines. La déclaration de l'AMC renforce l'engagement de notre industrie. »

Secteur important de l'économie canadienne, l'industrie minière compte pour 109 milliards de dollars du produit intérieur brut national et 19 % de la valeur totale des exportations canadiennes. Le secteur minier canadien emploie, directement et indirectement, 719 000 personnes au pays. Toute proportion gardée, il s'agit du plus grand employeur du secteur privé à embaucher des Autochtones au Canada et d'un client important des entreprises autochtones.

À propos de l'AMC

L'Association minière du Canada (AMC) est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Pour en savoir plus, visitez le www.mining.ca/fr.   Cynthia Waldmeier, directrice des communications

SOURCE Association minière du Canada (AMC)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

5 mar 2021
Le groupe Sandvik, l'un des principaux fabricants mondiaux de machines de génie minier, investit 15 millions de dollars pour construire une nouvelle usine de fabrication à Menghe Town, dans le district national de haute technologie de Changzhou,...

5 mar 2021
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) L'environnement et les technologies propres seront des éléments clés de la relance économique du Canada. Évidemment, les enjeux liés à la lutte contre les changements climatiques...

5 mar 2021
À la demande du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public aujourd'hui son rapport d'enquête et d'audience publique sur le...

5 mar 2021
Le Groupe TMX, chef de file boursier mondial du secteur minier, est heureux de parrainer le congrès annuel de 2021 de l'Association canadienne de prospecteurs et entrepreneurs (ACPE), qui se tiendra en mode virtuel du 8 au 11 mars. La Bourse de...

5 mar 2021
Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») est heureuse d'annoncer ses plans de préparation pour le dénoyage des anciennes mines Joe Mann et Cedar Bay, fermées respectivement en 2007 et 1990. La Société a récemment effectué des...

4 mar 2021
Avec des droits miniers versés au gouvernement du Québec qui ont frôlé les 400 millions de dollars en 2019, l'industrie minière québécoise démontre une fois de plus son apport considérable à la prospérité socio-économique de la province. Pour...



Communiqué envoyé le 16 décembre 2020 à 11:09 et diffusé par :