Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière, Exploitation pétrolière, Le Covid-19
Sujet : Annonce - Ressources humaines

Shell Canada annonce le départ à la retraite de son président, Michael Crothers, et la nomination de sa successeure, Susannah Pierce


CALGARY, AB, le 16 déc. 2020 /CNW/ - Après une longue carrière de 33 ans au sein de Shell, le président de Shell au Canada, Michael Crothers, a annoncé qu'il prendra sa retraite en 2021. Michael sera remplacé par Susannah Pierce, présentement directrice - affaires générales chez LNG Canada et employée de Shell en détachement. Michael et Susannah conserveront leur poste actuel jusqu'à ce que la transition ait lieu.

« Je suis reconnaissant d'avoir eu une longue carrière gratifiante au sein d'une entreprise qui cadre avec mes valeurs et d'avoir travaillé aux côtés de gens exceptionnels qui obtiennent d'incroyables résultats », a déclaré Michael Crothers, président de Shell au Canada. « Nous avons lancé Shell Canada sur la voie de la conduite carboneutre, et quand je passerai le flambeau à Susannah et à notre excellente équipe, je suis certain qu'ils continueront à diriger Shell Canada vers cet avenir énergétique pour fournir une énergie plus propre aux Canadiens et au monde entier. »

« Je suis impatiente d'affronter ce nouveau défi chez Shell Canada, et je suis certaine qu'ensemble, nous poursuivrons l'excellent travail commencé par Michael vers un avenir énergétique plus durable, en tirant parti des talents d'une organisation diversifiée, équitable et inclusive tout en établissant des relations avec les Autochtones et les collectivités locales », a mentionné Susannah Pierce, la prochaine présidente de Shell au Canada. « Je suis extrêmement fière de ce que LNG Canada a accompli jusqu'à présent, ainsi que des relations et des partenariats que nous avons établis en mettant sur pied un secteur du gaz naturel liquéfié (GNL) qui aspire à respecter les normes les plus élevées en matière de gouvernance environnementale, sociale et d'entreprise. Soyez assuré que je continuerai à cultiver ces relations dans le cadre de mon nouveau poste, tout en établissant des relations dans d'autres secteurs de Shell au Canada. »

Remarques pour les rédacteurs en chef

Biographie de Michael Crothers
Michael Crothers s'est joint à Shell Canada en 1987 en tant qu'ingénieur des procédés et a acquis une vaste expérience de leadership dans les domaines de l'exploitation et du commerce en assumant des rôles dans les secteurs amont et aval et celui du secteur du gaz intégré de Royal Dutch Shell, notamment le raffinage, les produits chimiques, les sables bitumineux, l'approvisionnement et la distribution, la santé, la sécurité et l'environnement, les schistes, l'exploitation de gaz en mer et les énergies renouvelables. Michael a dirigé des activités et des coentreprises complexes et de grande envergure, et il a participé à l'élaboration, à l'exécution, à la mise en service et au démarrage de mégaprojets. Il a également eu le privilège de travailler avec des équipes mondiales dans le cadre d'affectations qui l'ont amené à voyager en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord et du Sud.

Après avoir dirigé le projet d'exploitation gazière Corrib en tant que directeur général - Shell E&P Ireland, Michael est retourné au Canada en janvier 2015 pour devenir vice-président - hydrocarbures non classiques, Amérique du Nord pour le compte de Shell. Peu après, il a accepté de devenir président de Shell au Canada, un poste qu'il occupe depuis, en plus d'assumer ses responsabilités dans son secteur d'activité.

En 2017, Michael a accepté le poste de vice-président directeur - sables bitumineux et a dirigé Shell tout au long de la cession de la plupart de ses intérêts dans l'exploitation des sables bitumineux. En janvier 2018, Michael s'est chargé de la direction du secteur du gaz intégré de Shell au Canada, qui comprend les intérêts de Shell dans le projet LNG Canada. De plus, en tant que vice-président - gaz intégré, Canada, il était au coeur de l'équipe qui a pris la décision finale d'investissement dans le projet LNG Canada en octobre 2018. 

Michael est né et a grandi à Calgary, et il a obtenu en 1984 un diplôme d'ingénieur chimiste avec distinction de l'Université de l'Alberta. Il a offert beaucoup de son temps à Centraide et espère continuer à soutenir cet organisme communautaire si essentiel. Lui et sa femme ont trois enfants maintenant adultes et trois petits-enfants.

Biographie de Susannah Pierce
Susannah Pierce a occupé plusieurs postes de cadre supérieure dans le secteur de l'énergie et celui de la technologie au Canada, aux États-Unis et en Europe. Elle occupe actuellement le poste de directrice - affaires générales pour le compte de LNG Canada. Elle s'est jointe à LNG Canada en 2013 en tant qu'employée de Shell en détachement et est depuis responsable des approbations auprès des organismes de réglementation provinciaux et fédéraux, des relations et des négociations avec les peuples autochtones, des relations avec les gouvernements, des relations avec les médias, ainsi que des consultations et des communications avec les collectivités. Sous son leadership, le projet a obtenu les approbations environnementales à temps de la part des organismes provinciaux et fédéraux et a reçu un appui sans précédent des Premières Nations, des collectivités et des gouvernements. Ce soutien a largement contribué à la décision finale d'investissement dans LNG Canada en octobre 2018, et en a fait le plus grand investissement du secteur privé de l'histoire du Canada.

Avant de se joindre à LNG Canada, Susannah était vice-présidente - intégration de la chaîne de valeur chez Shell Canada. À ce titre, elle était chargée de trouver de nouvelles occasions d'affaires dans les multiples secteurs d'activité de Shell au Canada. Avant d'occuper ce poste, Susannah était vice-présidente - communications pour le secteur amont à l'échelle mondiale, à La Haye, où elle supervisait une équipe diversifiée qui s'occupait des communications et des relations gouvernementales. L'équipe était composée d'environ 200 professionnels en Asie, en Australie, au Moyen-Orient, en Afrique, en Russie/Communauté des États indépendants et en Europe.

Susannah était auparavant au poste de chef - relations gouvernementales pour Shell Canada, au sein duquel elle a établi des rapports avec les gouvernements pour soutenir les activités de l'entreprise en amont et en aval et dans le secteur de la fabrication.

Avant de se joindre à Shell en 2009, elle était directrice des affaires gouvernementales pour TransCanada Pipelines, à Washington D.C. et à New York. Elle était chargée de porter la politique du gouvernement au palier fédéral et d'État pour soutenir les intérêts existants de TransCanada en matière d'énergie et de pipeline, ainsi que les activités de développement des affaires.

Susannah a été nommée dans la liste du Vancouver Magazine des 50 personnalités les plus influentes en 2019 et dans la liste du B.C. Business des femmes d'affaires les plus influentes en 2015. De plus, elle a été reconnue comme l'une des femmes d'affaires les plus influentes en 2019 dans le magazine Business in Vancouver.

Susannah est diplômée de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies (SAIS) et de l'Université George Washington, et elle parle anglais, espagnol et français. Elle vit à Vancouver avec ses deux enfants, Robert et Gabriela.

À propos de Shell Canada
Présente au Canada depuis plus de 100 ans, Shell emploie environ 3 500 personnes à l'échelle du pays. Elle approvisionne les Canadiens et les personnes du monde entier en énergie, et est l'une des rares sociétés pétrolières et gazières entièrement intégrées au Canada. Visitez www.shell.ca/fr pour en savoir plus.

À propos de LNG Canada
LNG Canada est l'un des plus grands investissements dans le domaine de l'énergie de l'histoire du Canada. Il s'agit d'une coentreprise partenaire de cinq sociétés énergétiques mondiales ayant une solide expérience dans le domaine du GNL, soit Shell, PETRONAS, PetroChina, Mitsubishi Corporation et KOGAS. Les coentreprises construisent et gèrent ensemble un terminal d'exportation du GNL à Kitimat, en Colombie-Britannique, dans le territoire traditionnel de la nation Haisla. Visitez www.lngcanada.ca pour en savoir plus.

Mise en garde
Les entreprises dans lesquelles Royal Dutch Shell plc possède une participation directe ou indirecte sont des entités juridiques distinctes. Dans le présent communiqué, les termes et expressions « Shell », « groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisés par commodité pour faire référence à Royal Dutch Shell plc et à ses filiales en général. De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont également employés lorsqu'il est question de Royal Dutch Shell plc et de ses filiales en général ou de ceux qui travaillent pour elles. Ces termes sont aussi utilisés lorsqu'il n'y a pas lieu de désigner une ou des entités en particulier. Aux fins du présent communiqué, les termes et expressions « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés de Shell » sont utilisés pour désigner les sociétés sur lesquelles Royal Dutch Shell plc exerce son contrôle, directement ou indirectement. Les entités et les entreprises non constituées en société sur lesquelles Shell exerce un contrôle conjoint sont habituellement désignées respectivement comme des « coentreprises » et des « exploitations conjointes ». Les entités dans lesquelles Shell exerce une influence notable, mais qu'elle ne contrôle pas, conjointement ou non, sont désignées comme des « associés ». L'expression « intérêt de Shell » est utilisée par commodité pour désigner une participation directe ou indirecte de Shell dans une entité ou une coentreprise non constituée en société, une fois exclues toutes les participations de tiers.

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs (au sens de la U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995) au sujet de la situation financière, des résultats d'exploitation et des activités de Royal Dutch Shell. Tous les énoncés, sauf les énoncés de faits historiques, sont ou peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des déclarations prévisionnelles fondées sur les attentes et hypothèses actuelles de la direction et comportent des risques et incertitudes connus ou non qui pourraient faire différer sensiblement les résultats, le rendement ou les événements réels de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres choses, des énoncés sur l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des énoncés exprimant les attentes, convictions, estimations, prévisions, projections et hypothèses de la direction. On reconnaît ces énoncés prospectifs à des verbes ou expressions comme « visée », « ambition », « anticiper », « croire », « pouvoir », « estimer », « s'attendre à », « buts », « avoir l'intention de », « peut-être », « objectifs », « perspective », « plan », « probablement », « projeter », « risques », « calendrier », « rechercher », « vouloir », « cible », « viser » ou d'autres termes et expressions semblables. Un certain nombre de facteurs peuvent influencer les activités à venir de Royal Dutch Shell et faire en sorte que les résultats soient sensiblement différents de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué. Ces facteurs comprennent, sans s'y limiter : a) les fluctuations de prix du pétrole brut et du gaz naturel; b) les variations de la demande envers les produits de Shell; c) les fluctuations du cours des devises; d) les résultats de forage et de production; e) les estimations des réserves; f) la perte de parts de marché et la concurrence; g) les risques écologiques et physiques; h) les risques liés à la détermination adéquate d'éventuelles acquisitions et la réussite des négociations et des transactions qui en découlent; i) les risques liés aux activités commerciales dans les pays en développement et les pays faisant l'objet de sanctions internationales; j) l'évolution des mesures législatives, fiscales et réglementaires, notamment l'adoption de mesures réglementaires relatives au changement climatique; k) la conjoncture économique et celle des marchés financiers dans divers pays ou régions du monde; l) les risques politiques, notamment les risques d'expropriation et de nouvelles négociations des dispositions contractuelles avec les gouvernements, les retards ou devancements dans l'autorisation des projets et le retard dans les remboursements des coûts partagés; m) les risques associés aux répercussions des pandémies, telles que l'éclosion de la COVID-19 (maladie à coronavirus); n) les modifications des conditions des échanges commerciaux. Aucune assurance n'est donnée que les futurs paiements des dividendes correspondront aux paiements de dividendes passés ou qu'ils leur seront supérieurs. Tous les énoncés prospectifs compris dans le présent communiqué sont visés expressément, dans leur intégralité, par la présente mise en garde ou par les renvois qu'elle contient. Les lecteurs ne devraient pas prêter une confiance exagérée aux énoncés prospectifs. Le formulaire 20-F de Royal Dutch Shell relatif à l'année qui s'est terminée le 31 décembre 2019 (accessible à www.shell.com/investor et à www.sec.gov) mentionne d'autres facteurs de risque susceptibles d'influencer les résultats à venir. Les lecteurs devraient également prendre en considération ces facteurs de risque qui visent expressément tous les énoncés prospectifs compris dans le présent communiqué. Chaque énoncé prospectif est valable uniquement à la date du présent communiqué, à savoir le 16 décembre 2020. Ni Royal Dutch Shell plc ni aucune de ses filiales n'assument l'obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement un énoncé prospectif quelconque en raison de l'obtention de nouveaux renseignements, d'événements à venir ou d'information divergente. Compte tenu de ces risques, les résultats peuvent être sensiblement différents de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs du présent communiqué, ou qui peuvent en être déduits.

Il est possible que, dans le présent communiqué, nous ayons utilisé certaines expressions comme « ressources » que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis nous interdit absolument d'indiquer dans nos documents d'information déposés auprès d'elle. Les investisseurs américains sont priés de lire attentivement l'avertissement figurant dans notre formulaire 20-F, dossier 1-32575, accessible dans le site Web de la SEC à l'adresse www.sec.gov.

SOURCE Shell Canada Limitée


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

5 mar 2021
Le groupe Sandvik, l'un des principaux fabricants mondiaux de machines de génie minier, investit 15 millions de dollars pour construire une nouvelle usine de fabrication à Menghe Town, dans le district national de haute technologie de Changzhou,...

5 mar 2021
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) L'environnement et les technologies propres seront des éléments clés de la relance économique du Canada. Évidemment, les enjeux liés à la lutte contre les changements climatiques...

5 mar 2021
À la demande du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public aujourd'hui son rapport d'enquête et d'audience publique sur le...

5 mar 2021
Le Groupe TMX, chef de file boursier mondial du secteur minier, est heureux de parrainer le congrès annuel de 2021 de l'Association canadienne de prospecteurs et entrepreneurs (ACPE), qui se tiendra en mode virtuel du 8 au 11 mars. La Bourse de...

5 mar 2021
Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») est heureuse d'annoncer ses plans de préparation pour le dénoyage des anciennes mines Joe Mann et Cedar Bay, fermées respectivement en 2007 et 1990. La Société a récemment effectué des...

4 mar 2021
Avec des droits miniers versés au gouvernement du Québec qui ont frôlé les 400 millions de dollars en 2019, l'industrie minière québécoise démontre une fois de plus son apport considérable à la prospérité socio-économique de la province. Pour...



Communiqué envoyé le 16 décembre 2020 à 09:00 et diffusé par :