Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19

Forum virtuel sur la requalification de la main-d'oeuvre et sur l'emploi, la FCEI satisfaite des orientations proposées et des actions posées


MONTRÉAL, le 16 oct. 2020 /CNW/ - En conclusion du Forum sur la requalification de la main-d'oeuvre et sur l'emploi, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a annoncé la bonification du programme Audit industrie 4.0 pour ajouter un volet de gestion du changement et de développement de compétences. Il a aussi informé de la mise en place d'un parcours accéléré pour les personnes immigrantes visant leur requalification afin de répondre, entre autres, à la demande grandissante dans certains secteurs. La FCEI salue ces deux initiatives, ainsi que les consensus misant sur une approche flexible, agile et personnalisée, respectant les réalités différentes des régions et des secteurs économiques. 

« C'est une PME sur trois qui a de la difficulté à trouver la main-d'oeuvre dont elle a besoin pour fonctionner1. Les actions pour les épauler dans leur recherche d'employés sont donc urgentes, tant pour elles que pour l'économie. De plus, beaucoup d'entreprises désirent entreprendre un virage numérique en raison de la pandémie actuelle, mais ce changement leur demande d'être mieux accompagnées et mieux équipées. Les actions annoncées aujourd'hui par le gouvernement aideront à mieux les outiller sur ces deux fronts. » commente François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Lors de ce forum, la FCEI a aussi réitéré l'importance de bien accompagner les PME, car une méconnaissance des programmes d'intervention en matière d'emploi existe. Selon un sondage sur la pénurie de la main-d'oeuvre, 44 % des PME n'utilisent pas les mesures du gouvernement du Québec et parmi celles-ci, 40 % indiquent que leur méconnaissance ou leur complexité sont des freins à leur utilisation (33 %).2 La FCEI salue donc la volonté du ministre du Travail de simplifier et de mieux communiquer l'information entourant les programmes disponibles en matière d'emploi.

D'autre part, la FCEI rappelle que la moitié des entreprises au Québec emploient moins de 5 employés, et 70 % des entreprises ont moins de 10 employés. Pour ces dirigeants de PME, perdre ou rechercher un employé représente 10 à 20 % de la force de production de leur entreprise.

« Quand une PME se trouve en situation de pénurie de main-d'oeuvre, l'impact est direct. Le dirigeant doit travailler plus d'heures pour faire rouler son entreprise, et doit même, dans la moitié des cas, refuser des ventes ou des contrats. Lorsqu'elles ont besoin de pourvoir un poste, ce besoin est immédiat. C'est ça la réalité des petites entreprises. Il est crucial pour l'économie d'aider ces propriétaires de PME pour qu'ils puissent pourvoir les postes. Nous avons senti une bonne écoute du Ministre et une forte volonté de collaboration avec tous les acteurs du milieu, ce qui est très encourageant pour relever ce défi avec succès », ajoute M. Vincent.

Enfin, la FCEI a profité de cette tribune pour réitérer qu'un appui du gouvernement est important pour les entreprises affectées, aussi bien directement qu'indirectement, par la crise de la COVID-19 et par les restrictions économiques qu'elles impliquent. 

Pour information, avant la tenue du Forum, la FCEI avait soumis certaines recommandations, parmi elles :

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l'entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110?000 membres dans tous les secteurs d'activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.













1 FCEI, La COVID-19 et votre entreprise - sondage numéro 16, 16 juillet 2020, 706 PME du Québec, marge d'erreur 3,7 %, 19 fois sur 20.

2 FCEI, Sondage prébudgétaire, section pénurie main-d'oeuvre, décembre 2019-janvier 2020,  303 PME du Québec, marge d'erreur 5,6 %, 19 fois sur 20.

 

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:08
Lors du symposium sur la coopération économique et commerciale qui s'est tenu vendredi dernier à Jiangyin, dans la province du Jiangsu, dans l'est de la Chine, 137 projets représentant un investissement total de 91,15 milliards de yuans ont été...

à 16:21
Reprise des négociations pour : Société : Roughrider Exploration Limited Symbole à la Bourse de croissance TSX : REL Les titres : Oui Reprise (HE) : 08 h 00 10/21/2020 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...

à 16:13
Reprise des négociations pour : Société : GreenSpace Brands Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : JTR Les titres : Non Reprise (HE) : 09 h 30 10/21/2020 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...

à 16:11
Depuis toujours, l'IEDM défend la liberté d'expression, qui est un fondement de notre démocratie. C'est pourquoi l'organisme a souligné la justesse de l'intervention de la vice-première ministre Geneviève Guilbault, qui dénonce les « dérapages...

à 16:05
Le CN a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre 2020. « Les cheminots du CN ont travaillé sans relâche depuis le début de la pandémie, et je suis fier des services de...

à 16:05
La Banque Scotia   a annoncé aujourd'hui son intention de racheter toutes les débentures à 3,367 % en circulation (fonds propres d'urgence en cas de non-viabilité, ou FPUNV) d'un montant de 750 millions de dollars canadiens et venant à échéance le...



Communiqué envoyé le 16 octobre 2020 à 17:59 et diffusé par :