Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Affaires étrangères, Plaidoyer (politique)

CGTN : Pourquoi Trump a-t-il minimisé l'importance de la pandémie de COVID-19?


BEIJING, 12 octobre 2020 /CNW/ - Aux États-Unis, 7,8 millions de personnes ont été atteintes de la COVID-19 et plus de 210 000 en sont décédées. Après avoir initialement fait l'éloge de l'efficacité du gouvernement chinois dans sa lutte contre la pandémie, Trump a fait volte-face, rejetant les critiques concernant sa gestion de la COVID-19 et la qualifiant de « virus chinois ».

Pour lire l'article original, cliquez ici.

Des documents publiés le 31 août par le sous-comité sur le coronavirus de la Chambre des représentants des États-Unis démontrent que les hauts responsables de l'administration Trump ont minimisé l'importance de la pandémie. « La Maison-Blanche savait depuis le mois de juin que les cas de coronavirus se multipliaient partout au pays », mais l'administration Trump a insisté à maintes reprises pour relancer l'économie. Par sa position, le gouvernement est responsable de 58 000 décès supplémentaires.

Depuis que Trump a été élu en 2016, sa priorité absolue a toujours été de remporter un deuxième mandat à la Maison-Blanche.

Il n'allait pas laisser une pandémie et des centaines de milliers de morts changer son plan.

Trump a incarné la ligne « dure » envers la Chine en augmentant les droits de douane sur les produits chinois. L'objectif, en condamnant la Chine, était d'aider Trump à conserver la faveur des électeurs et des groupes d'intérêts qui l'appuient.

Avant la pandémie, l'économie américaine était légèrement à la hausse et le taux de chômage avait diminué. Trump s'est vanté de cette croissance, s'en attribuant le mérite.

Les grandes entreprises et les groupes d'intérêts conservateurs qui appuient Trump veulent une économie états-unienne forte et un marché à la hausse. C'est pourquoi le président a mis l'accent sur le rendement des marchés boursiers et minimisé l'importance de la pandémie.

Trump refusait de porter un masque en public et s'est attaqué au candidat démocrate à la présidence Joe Biden parce qu'il en a porté un. Toutefois, le président s'est qualifié de patriote lorsqu'il a finalement mis un masque en juillet.

Trump a politisé la pandémie en jetant le blâme sur d'autres pays et en rejetant sa part de responsabilité sur ses rivaux politiques.

Aucun remède magique ne sera disponible avant les élections de novembre. La seule façon de relancer l'économie états-unienne, c'est de freiner d'abord la propagation du virus.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=1OyY7wmCaDo

SOURCE CGTN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:17
Persistent Systems (BSE : PERSISTENT) (NSE : PERSISTENT) a annoncé aujourd'hui les résultats financiers vérifiés de la société pour le trimestre se terminant le 30 septembre 2020, tels qu'approuvés par le conseil d'administration.     En plus d'un...

à 12:00
Au lieu de faire une mise à jour aux médias en personne, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a émis aujourd'hui la déclaration suivante : « Alors que la transmission intense de la COVID-19 se poursuit au...

à 11:00
Aujourd'hui, de nombreuses personnes au Canada et ailleurs dans le monde célèbrent Dussehra, l'une des fêtes les plus importantes du calendrier hindou. D'après la légende de Râmâyana, Dussehra représente le triomphe du bien sur le mal. La diversité...

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, au Québec, font état de 879 nouveaux cas, pour un nombre total de personnes infectées de 100 114. Elles font également état de 11 nouveaux décès, pour un total de 6 143 décès. De ces 11 décès,...

à 08:00
Le pont Samuel-De Champlain continuera de s'illuminer aux couleurs de l'arc-en-ciel les dimanches d'octobre de 21 h à 22 h pour rappeler l'importance de demeurer solidaires et de suivre les directives de la santé publique en cette période de...

24 oct 2020
Des dizaines d'employé-es de soutien scolaire affiliés au syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau - (SEPB-Québec-FTQ) manifestent devant le bureau de circonscription du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge à...



Communiqué envoyé le 12 octobre 2020 à 10:05 et diffusé par :