Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière
Sujet : Enjeux environnementaux

L'OGCI fixe un objectif d'intensité carbonique


LONDRES, 16 juillet 2020 /PRNewswire/ -- L'Oil and Gas Climate Initiative (OGCI) a annoncé aujourd'hui un objectif visant à réduire l'intensité carbonique moyenne collective des opérations pétrolières et gazières en amont totalisées des sociétés membres, pour atteindre entre 20 kg et 21 kg de CO2e/bep d'ici 2025, contre un niveau de référence collectif de 23 kg de CO2e/bep en 2017.

OGCI and its Member Companies

Cette fourchette est conforme à la réduction nécessaire dans l'ensemble du secteur pétrolier et gazier d'ici 2025 pour soutenir les objectifs de l'accord de Paris1. Cet objectif représente une réduction comprise entre 36 et 52 millions de tonnes de CO2e par an d'ici 2025 (en supposant des niveaux constants de production de pétrole et de gaz commercialisés), ce qui équivaut aux émissions de CO2 provenant de l'utilisation d'énergie dans 4 à 6 millions de foyers.2

L'OGCI veut jouer un rôle actif dans l'accélération et l'élaboration du parcours mondial vers la neutralité carbone par des actions collectives et pratiques. Cet objectif d'intensité carbonique est une mesure pratique et à très court terme qui permettra aux entreprises membres de continuer à accroître leur contribution à la transition vers une économie à faible intensité carbone.

L'objectif couvre à la fois les émissions de dioxyde de carbone et de méthane provenant des activités d'exploration et de production pétrolière et gazière en amont des sociétés membres de l'OGCI, ainsi que les émissions provenant des importations d'électricité et de vapeur associées. L'OGCI travaillera sur des actions spécifiques concernant les émissions de gaz naturel liquéfié (GNL) et de gaz en liquides (GTL), afin de faire progresser leurs ambitions collectives3. L'intensité carbonique est calculée en tant que part de la production de pétrole et de gaz commercialisée.

Dans une déclaration commune, les PDG des sociétés membres de l'OGCI ont déclaré : «?Encouragés par les progrès que nous avons accomplis dans la réalisation de notre objectif en matière d'intensité méthanique, nous nous sommes réunis pour réduire d'ici 2025 l'intensité carbonique moyenne collective de nos émissions totalisées de pétrole et de gaz en amont. Ensemble, nous augmentons la vitesse, l'échelle et l'impact de nos actions pour lutter contre le changement climatique, alors que le monde vise la neutralité carbone le plus tôt possible.?»

Afin de contribuer à la réduction de leur intensité carbonique moyenne collective, les entreprises membres de l'OGCI mettent en oeuvre une série de mesures dans le cadre de leurs propres activités, notamment l'amélioration de l'efficacité énergétique, la réduction des émissions de méthane, la réduction du torchage, l'électrification des opérations à l'aide d'électricité renouvelable lorsque cela est possible, la cogénération d'électricité et de chaleur utile et le déploiement du captage, de l'utilisation et du stockage du carbone.

L'intensité carbonique collective de l'OGCI sera communiquée chaque année conformément à la méthodologie et aux hypothèses de déclaration publique de l'OGCI4, les données étant examinées par EY, en tant que tierce partie indépendante. Alors que les émissions de méthane seront incluses dans l'objectif d'intensité carbonique, représentant jusqu'à un quart de l'amélioration, l'OGCI continuera également à rendre compte séparément des progrès réalisés en matière de réduction de l'intensité méthanique.

À PROPOS DE L'OIL AND GAS CLIMATE INITIATIVE : 

L'Oil and Gas Climate Initiative est un consortium mené par des PDG qui vise à accélérer la réponse du secteur au changement climatique. Les entreprises membres de l'OGCI soutiennent explicitement l'accord de Paris et ses objectifs. En tant que leaders du secteur, représentant plus de 30 % de la production mondiale de pétrole et de gaz, nous voulons jouer un rôle actif dans l'élaboration du parcours mondial vers la neutralité carbone. Nous y parvenons en tirant parti des forces collectives de l'OGCI, en nous améliorant constamment et en nous appuyant sur les bonnes pratiques internationales des entreprises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et accélérer la transition vers un avenir à faibles émissions de carbone.

Nos membres investissent collectivement plus de 7 milliards de dollars chaque année dans des solutions à faibles émissions de carbone. OGCI Climate Investments, notre fonds doté de plus d'un milliard de dollars, investit dans des solutions visant à décarboniser des secteurs comme le pétrole et le gaz, les secteurs industriels et le transport commercial. L'OGCI comprend BP, Chevron, CNPC, Eni, Equinor, ExxonMobil, Occidental, Petrobras, Repsol, Saudi Aramco, Shell et Total.

Pour en savoir plus sur l'OGCI, veuillez consulter le site www.oilandgasclimateinitiative.com. 

1 Extrapolée sur le même périmètre à partir des données du 4e rapport d'évaluation du GIEC et des données de l'Agence internationale de l'énergie (éditions 2018 et 2019 des Perspectives de l'économie mondiale et rapport spécial de l'AIE intitulé L'industrie du pétrole et du gaz dans les transitions énergétiques, 2020).
2 Données fondées sur la consommation d'énergie des États-Unis.
3 Notez que le niveau de référence collectif de 2017 de 23 kg CO2e/bep référencé ci-dessus est une réduction par rapport au niveau de référence de 2017 dont il est fait état dans le rapport annuel 2019. Cette réduction est le résultat de l'exclusion des émissions de GNL et de GTL.
4 Consultez l'OGCI Reporting Framework

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1214326/Oil_and_Gas_Climate_Initiative.jpg


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 avr 2021
Les impacts des changements climatiques se font sentir à la grandeur du Canada, et de nombreuses communautés autochtones estiment que, pour bâtir un avenir plus sûr et plus résilient, il faut pouvoir compter sur des sources fiables d'énergie propre....

16 avr 2021
Le gouvernement du Canada demeure déterminé à bâtir un avenir fondé sur l'énergie propre pour renforcer l'économie, créer de bons emplois et soutenir le secteur des ressources naturelles. Cet engagement est d'ailleurs plus important que jamais dans...

16 avr 2021
Le Fonds de l'OPEP pour le développement international (le Fonds de l'OPEP) a signé un accord de prêt à terme de 50 millions de dollars américains avec ACWA Power pour soutenir la construction et l'exploitation d'une centrale électrique à turbine à...

16 avr 2021
Le gouvernement du Canada bâtit un avenir fondé sur des énergies peu émettrices pour stimuler l'économie, créer de bons emplois dans la classe moyenne et soutenir le secteur des ressources naturelles. Le ministre des Ressources naturelles,...

15 avr 2021
La Société de développement crie (SDC) est fière d'annoncer la conclusion de l'appel de propositions pour l'étude de faisabilité de la phase I du Protocole d'entente sur le Programme Cris-Québec de Développement durable d'infrastructures dans la...

15 avr 2021
Le député de Burnaby-Nord--Seymour, Terry Beech, au nom du ministre des Ressources naturelles, l'honorable Seamus O'Regan Jr., participera à une annonce virtuelle concernant l'énergie propre. Un point de presse suivra. Date :   Vendredi 16 avril...



Communiqué envoyé le 16 juillet 2020 à 04:01 et diffusé par :