Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Divers

Le gras viscéral prédicteur de la fibrose hépatique et du développement de la fibrose chez les personnes vivant avec le VIH


MONTRÉAL, 11 mars 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Theratechnologies inc. (« Theratechnologies ») (TSX : TH) (NASDAQ : THTX), société biopharmaceutique au stade de l'exploitation commerciale, a le plaisir d'annoncer que Dr Lindsay Fourman, du Harvard Medical School, a présenté des données, démontrant que le gras viscéral représente un prédicteur clinique de la fibrose hépatique et de son développement, lors d'une présentation orale lors de CROI 2020. Ces conclusions confirment le rôle crucial que joue une adiposité viscérale excessive dans le développement de la fibrose chez les patients infectés par le VIH et atteints de stéatose hépatique non alcoolique. Ces informations pourraient alimenter davantage le domaine quant au développement d'outils de prédiction et de stratégies thérapeutiques pour la fibrose hépatique chez ces patients.

Ces données sont basées sur la sous-analyse de l'étude récente, dirigée par le Dr. Steven Grinspoon et réalisée au Massachusetts General Hospital (MGH) et au National Institute of Allergy and Infectious Diseases et financée par le NIH, pour évaluer l'effet de la tésamoréline sur le NAFLD/NASH chez les patients vivant avec le VIH. L'étude a été publiée dans l'édition d'octobre 2019 du journal The Lancet HIV.

Gras viscéral : un prédicteur de fibrose hépatique
Des résultats de la sous-analyse présentée lors de CROI démontrent l'existence d'un lien significatif entre la fibrose hépatique et le gras viscéral.

Cette sous-analyse, menée sur des patients biopsiés (n=58), conclue que le gras viscéral, à l'état initial, était plus élevé (284 ± 91 cm2) chez les 25 patients atteints de fibrose hépatique (stage 1, 2 et 3), comparativement aux 33 patients qui ne présentaient pas une fibrose (212 ± 95 cm2) (P = 0.005). Il est à noter qu'aucune différence dans la graisse sous-cutanée et l'indice de masse corporelle n'a été observée entre les groupes.

La sous-analyse a également permis de constater un développement de la fibrose chez 37,5% des 24 patients sur lesquels ont été réalisées des biopsies appariées (au début et à la fin de l'étude) dans le groupe placebo. Un taux élevé de gras viscéral était également l'unique prédicteur clinique du développement de la fibrose hépatique. La fibrose hépatique initiale et son développement n'étaient pas associés à l'âge, au sexe, à la race, à la durée de l'infection au VIH et au taux de CD4.

« Il a été constaté que le gras viscéral est un nouveau prédicteur clinique de l'accélération de la maladie hépatique, ce qui suggère que des thérapies pour la réduction du gras viscéral pourraient être particulièrement efficaces dans le NAFLD associé au VIH », a déclaré Dr Steve Grinspoon, professeur au Harvard Medical School, chef de l'unité de métabolisme au MGH et conseiller scientifique auprès de Theratechnologies inc.

« Les conclusions de cette sous-analyse sont particulièrement intéressantes puisqu'elles appuient la pertinence clinique du gras viscéral comme un potentiel marqueur non invasif pour le diagnostic de la fibrose hépatique ainsi que l'importance de traiter le gras viscéral », a ajouté Dr Christian Marsolais, vice-président sénior et chef de la direction médicale, Theratechnologies inc.

L'étude randomisée, à double insu et multicentrique, de laquelle les données ont été tirées, a évalué l'effet de la tésamoréline sur le gras hépatique et l'histologie chez des personnes vivant avec le VIH et le NAFLD. Au départ, les biopsies hépatiques ont révélé que 43% des patients étaient atteints de fibrose hépatique et 33% de NASH. Au total, 61 patients ont reçu une dose quotidienne de 2mg de tésamoréline ou un placebo identique pour une période de 12 mois. Le critère principal de l'étude était un changement de la fraction du gras hépatique.

Après 12 mois de traitement, le gras hépatique chez les patients traités avec la tésamoréline avait diminué de 32%, alors qu'il avait augmenté de 5% chez les patients dans le groupe placebo, de la valeur de base (P = 0,016), correspondant à 37% de réduction relative du gras hépatique. En outre, le gras hépatique retourna à une valeur inférieure à 5% chez 35% des patients traités avec la tésamoréline, comparativement à seulement 4% des patients dans le groupe placebo (P = 0,0069).

L'étude a conclu que seulement 10,5% des patients du groupe de la tésamoréline ont un développement de la fibrose hépatique, comparativement à 37,5% des patients sous placebo (P = 0,04).

À propos de Theratechnologies
Theratechnologies (TSX : TH) (NASDAQ : THTX) est une société biopharmaceutique au stade de l'exploitation commerciale qui répond à des besoins médicaux en offrant des thérapies spécialisées pour des personnes atteintes de conditions médicales orphelines, y compris les personnes infectées par le VIH. D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com, sur SEDAR au www.sedar.com et sur EDGAR au www.sec.gov.

Information prospective
Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et de l'information prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Ces énoncés prospectifs reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction ou sur l'information disponible à la date où ils sont formulés et se reconnaissent à l'emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s'attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans toutefois s'y limiter, le gras viscéral comme un prédicteur de l'accélération de la maladie hépatique, des thérapies pour la réduction du gras viscéral pourraient être particulièrement efficaces dans le NAFLD associé au VIH, et le gras viscéral comme un potentiel marqueur non invasif pour le diagnostic de la fibrose hépatique.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d'hypothèses et comprennent, sans toutefois s'y limiter, les suivantes : la réduction du gras viscéral est bénéfique pour le traitement du NAFLD, la tésamoréline est un peptide adapté au traitement du NAFLD, et les patients recevant la tésamoréline répondront au traitement et constateront une réduction du gras viscéral.

Les énoncés prospectifs sont assujettis à plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de notre volonté et sont susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont exprimés, expressément ou implicitement, dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse. Ces risques et incertitudes comprennent notamment que les résultats de l'étude pourraient ne pas s'appliquer à une plus grande population de patients, les patients pourraient ne pas répondre à la tésamoréline et pourraient ne pas observer de résultats comme ceux observés dans l'étude, et les agences réglementaires pourraient être en désaccord avec le fait que le gras viscéral est un marqueur de fibrose hépatique.

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de notre notice annuelle datée du 24 février 2020 pour connaître les autres risques liés à la conduite de nos activités et à Theratechnologies. La notice annuelle est disponible sur SEDAR au www.sedar.com, sur EDGAR au www.sec.gov à titre d'annexe de notre rapport sur formulaire 40-F et sur le site Web de la Société au www.theratech.com. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu'à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date.

Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l'information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l'exigent.

Relations avec les médias :
Denis Boucher
Vice-président, Communications et Affaires corporatives
514-336-7800


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

10 jui 2020
En vertu de la Loi sur la sécurité civile, le comité exécutif a renouvelé le 10 juillet l'état d'urgence pour une durée  de 5 jours, à l'égard du territoire de l'agglomération de Montréal. Décrété le 27 mars dernier, l'état d'urgence local accorde...

10 jui 2020
Santé Canada avise la population canadienne que les désinfectants pour les mains ci-dessous, qui contiennent de l'éthanol de qualité technique dont l'utilisant dans les désinfectants pour les mains n'est pas autorisée, pourraient présenter des...

10 jui 2020
Comme annoncé par le gouvernement du Québec le 30 juin dernier, le port du couvre-visage sera obligatoire pour utiliser les services de la Société des traversiers du Québec (STQ) à compter du lundi 13 juillet, et ce, afin de poursuivre la lutte à la...

10 jui 2020
Suite aux recommandations de la direction régionale de santé publique (DRSP), l'organisation de sécurité civile de l'agglomération de Montréal annonce qu'elle active en date d'aujourd'hui, le 10 juillet, son Plan particulier d'intervention - Chaleur...

10 jui 2020
Les enseignantes et enseignants du Canada ont parlé! Ils nous ont fait connaître leurs points de vue dans un sondage national qui montre non seulement que l'apprentissage à distance ne permet pas une éducation de qualité, mais aussi qu'il alimente...

10 jui 2020
Au lieu de présenter une mise à jour aux médias en personne, le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique du Canada, a fait la déclaration ci-dessous, au nom de la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique...



Communiqué envoyé le 11 mars 2020 à 12:05 et diffusé par :