Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Santé, Transport, Le Covid-19
Sujets : Enfance, Économie, Femme, Personnes âgées, Enjeux environnementaux, Plaidoyer (politique), CPG

Budget 2020-2021 - La CAQ ne dépose pas un budget vert et gaspille les surplus dans ses obsessions mal planifiées


QUÉBEC, le 10 mars 2020 /CNW Telbec/ - Le député de René-Lévesque, leader parlementaire du Parti Québécois et porte-parole en matière de finances, Martin Ouellet, déplore, à la lecture du budget 2020-2021, que le gouvernement dépense sans compter les surplus budgétaires des Québécois dans ses obsessions qui avaient été mal planifiées à la base.

EN BREF

Les promesses mal planifiées de la CAQ continuent de coûter très cher aux Québécois. Ayant hérité de surplus historiques, le gouvernement de François Legault investit tête baissée dans les maternelles 4 ans et dans les maisons des aînés. « Plus on en apprend sur les maisons des aînés de Marguerite Blais, plus ça coûte cher, mentionne Martin Ouellet. Le budget nous confirme que les 2600 places promises coûteront pas moins de 495 M$ supplémentaires! Or, pendant que la CAQ dépense sans compter dans ce projet onéreux, nos aînés attendent toujours que leur situation s'améliore, surtout en CHSLD. » 

La CAQ continue aussi ses cachettes sur le coût des maternelles 4 ans. « Une fois de plus, le gouvernement refuse d'inscrire noir sur blanc le coût de construction des nouvelles classes. En plus de nous cacher de l'information, on apprend aujourd'hui que le simple déploiement de ses maternelles 4 ans coûtera encore 136 M$ de plus. Il commence à être temps que les coûts cessent de bondir », a ajouté le porte-parole.

Pendant que ces coûts augmentent, la CAQ, pour une deuxième année consécutive, réduit les immobilisations pour construire de nouveaux CPE. « Les parents veulent des CPE mais, par pur entêtement, la CAQ met tous ses efforts et tous nos surplus dans le déploiement d'un réseau parallèle depuis deux ans, en négligeant celui qui fonctionne déjà très bien », déplore M. Ouellet.

Le député s'inquiète aussi de l'absence de montants chiffrés pour le troisième lien. « Le gouvernement augmente le Plan québécois des infrastructures - le PQI - de 15 milliards, mais n'est toujours pas capable de dire combien son projet électoraliste de tunnel entre Québec et Lévis coûtera. De plus, le gouvernement prétend que la part du PQI allouée au transport collectif dépasse celle consacrée au réseau routier, mais il se base sur des sommes hypothétiques, non budgétées. La réalité, c'est que la part du transport collectif réellement budgétée reste équivalente à la moitié seulement de celle qui l'est pour les routes. Tant que cette situation perdure, le gouvernement ne peut pas affirmer que son budget est "vert" », a-t-il soutenu.

Actuellement, le gouvernement peine à dépenser toutes les sommes prévues au PQI. « En ajoutant 15 milliards, sans compter le coût toujours caché du troisième lien, la CAQ risque de créer une surchauffe dans les coûts et d'aggraver la pénurie de main-d'oeuvre », prévient Martin Ouellet.

Le gouvernement incite nos entreprises et PME à investir dans les nouvelles technologies, mais n'annonce aucune bonification pour le déploiement d'Internet haute vitesse dans les régions. « La CAQ se targue de donner des crédits d'impôt pour la transition numérique en région, alors que dans toute la brique du budget, il n'est aucunement mention du déploiement d'Internet haute vitesse en région, souligne M. Ouellet. Comment une PME en région éloignée peut-elle investir dans les nouvelles technologies si elle ne peut pas s'en servir, n'ayant pas accès à Internet haute vitesse? »

Par ailleurs, pour la sixième année de suite, le gouvernement annonce l'équilibre budgétaire pour l'année financière qui débute. À la fin des cinq dernières, la réalité a plutôt montré des surplus immenses. « La CAQ poursuit avec la méthode libérale : cacher les surplus en début d'année, pour accumuler un magot en fin d'année. Les Québécois ont droit à la vérité : quelle est la réelle marge de manoeuvre du gouvernement? Considérant l'instabilité des marchés et le COVID-19, une transparence complète sur l'état de nos finances publiques est nécessaire. Le premier ministre a évoqué la possibilité de mettre le Québec en déficit. Nous devons avoir accès aux vrais chiffres pour évaluer le niveau de préparation de notre nation face aux défis qu'on risque de devoir affronter », a ajouté Martin Ouellet.

Finalement, le porte-parole du Parti Québécois est déçu de l'absence de réelles revendications nationalistes dans le budget. « On s'attend d'un gouvernement qui se prétend nationaliste qu'il utilise le budget pour obtenir des gains face à Ottawa. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Par exemple, nous aurions espéré voir le ministre des Finances demander le rapatriement des budgets en culture, ainsi que le transfert de points d'impôt », a-t-il illustré.

Malgré tout, Martin Ouellet tient à souligner que le budget 2020-2021 inclut des sommes importantes pour les centres d'hébergement pour les femmes victimes de violence. « Véronique Hivon et Méganne Perry Mélançon mènent une bataille depuis plusieurs mois afin que les victimes d'actes de violence soient mieux épaulées et mieux outillées. Ces investissements représentent un bon premier pas pour assurer aux victimes de violence conjugale l'accès aux services qui leur sont nécessaires. Espérons que d'autres annonces viendront bonifier ces sommes », a conclu le député de René-Lévesque.

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 03:42
Faradion Ltd., la société britannique numéro un mondiale en technologie de batteries sodium-ion, a annoncé un nouveau partenariat avec Infraprime Logistics Technologies (IPLTech) pour ses batteries sodium-ion à haute énergie destinées aux véhicules...

3 jun 2020
17 h - Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou...

3 jun 2020
L'Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF) continue de travailler en collaboration avec les secteurs qu'elle réglemente dans le but de garantir la sécurité financière, l'équité et le choix des consommateurs en cette...

3 jun 2020
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que des entraves majeures seront mises en place dans le corridor de l'autoroute 15 durant la fin de semaine du 5 juin. Ce secteur est à éviter dans la mesure du possible. Ces entraves sont...

3 jun 2020
C'est sous le thème « Pour faire avancer la mobilité » que l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) rend public son rapport annuel 2019.  La population est invitée à le consulter en ligne afin de prendre connaissance des activités de...

3 jun 2020
Les membres de la Table de concertation portant sur l'offre de produits d'assurance par l'entremise des concessionnaires d'automobiles, de véhicules récréatifs et de véhicules de loisirs au Québec prennent acte de la publication aujourd'hui du...



Communiqué envoyé le 10 mars 2020 à 17:40 et diffusé par :