Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation pétrolière

Annulation de Teck Frontier : l'incertitude coûte cher aux Canadiens


MONTRÉAL, le 24 févr. 2020 /CNW Telbec/ - La décision de l'entreprise Teck Resources de renoncer à son projet de développement de sables bitumineux Frontier dans le Nord de l'Alberta montre encore une fois que l'environnement réglementaire, légal et politique canadien entraîne des délais déraisonnables et une incertitude qui fait fuir les investisseurs.

«?Au Canada, faire approuver et mettre en oeuvre un projet d'infrastructure énergétique relève de l'exploit, même quand le projet satisfait à toutes les exigences légales et réglementaires. C'est un très mauvais signal qu'on envoie aux investisseurs, dont plusieurs finissent par proposer leurs projets ailleurs, où ils sont les bienvenus?», souligne Germain Belzile, chercheur associé senior à l'IEDM.

Après une décennie et 1,13 milliard $ dépensés pour satisfaire à toutes les exigences réglementaires et légales, et malgré le fait que le projet Frontier a reçu l'approbation des quatorze Premières Nations de la région, l'entreprise attendait encore de recevoir la bénédiction du gouvernement fédéral.

Teck Resources a justifié sa décision d'abandonner le projet en invoquant l'absence d'entente entre les différents gouvernements du Canada sur la façon de concilier les politiques environnementales avec un développement responsable du secteur énergétique, ce qui crée une incertitude peu propice à l'investissement.

«?Il est important de remettre les choses en perspective. On parle ici d'une entreprise canadienne centenaire qui se dit "fortement en faveur" de l'imposition d'un prix sur le carbone et des politiques visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre, et dont la production remplacerait des sources de pétrole plus polluantes. Ici, le mieux est donc vraiment l'ennemi du bien?», observe M. Belzile.

Le projet Frontier, d'une valeur totale de 20 milliards $, devait créer 7000 emplois durant sa construction, 2500 emplois pendant l'exploitation et rapporter en tout plus de 70 milliards $ en recettes pour les gouvernements sur une période de 40 ans.

«?Plus de 100 milliards de dollars en projets énergétiques ont été annulés depuis 2017. À chaque annulation, ce sont des possibilités d'emplois bien rémunérés qui disparaissent et des revenus pour les gouvernements qui s'envolent. Personne n'y gagne?», se désole Germain Belzile.

L'IEDM est un think tank indépendant sur les politiques publiques qui compte des bureaux à Montréal, Calgary et Paris. Par ses publications, ses apparitions dans les médias et ses services consultatifs aux décideurs politiques, l'IEDM stimule les débats et les réformes des politiques publiques en se basant sur les principes établis de l'économie de marché et sur l'entrepreneuriat.

SOURCE Institut économique de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

29 mar 2020
Le gouvernement du Québec devient propriétaire des ports de Rimouski, de Matane, de Gaspé et de Gros-Cacouna. Le gouvernement du Canada transférera officiellement ses installations portuaires au gouvernement du Québec le 30 mars. La gestion des...

27 mar 2020
Hydro-Québec vous invite à faire preuve d'une grande vigilance, car des messages frauduleux associés à son nom sont régulièrement envoyés à des clients. Des personnes malveillantes tentent notamment de profiter de la situation liée à la COVID-19 en...

26 mar 2020
Alimentation Couche?Tard inc. (« Couche-Tard »)   et CrossAmerica Partners LP (« CrossAmerica ») ont confirmé aujourd'hui la clôture de leur transaction d'échange d'actifs initialement annoncée le 19 novembre 2019. Dans le cadre de cette...

25 mar 2020
Alors que le monde lutte contre la pandémie de COVID-19, Sinopec Corp (HKG : 0386), la principale entreprise chinoise du secteur de l'énergie et de la chimie, a affiché son soutien et sa solidarité avec la communauté internationale en fournissant...

25 mar 2020
Énergir, s.e.c. (ci-après Énergir) contribue à l'effort collectif contre la propagation de la COVID-19 et a mis en place des mesures de prévention et de soutien pour ses employés, ses clients et le public, et ce, depuis le 12 mars dernier. La...

25 mar 2020
Alors que le monde lutte contre la pandémie de COVID-19, Sinopec Corp (HKG : 0386), la principale entreprise chinoise du secteur de l'énergie et de la chimie, a affiché son soutien et sa solidarité avec la communauté internationale en fournissant...



Communiqué envoyé le 24 février 2020 à 12:56 et diffusé par :