Le Lézard
Sujets : Annonce - Ressources humaines, Femme, Personnes handicapées ou invalides, Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Première Nation, CFG

Le gouvernement du Canada annonce une nomination à la magistrature de la Colombie-Britannique


OTTAWA, le 4 juin 2019 /CNW/ - L'honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd'hui la nomination suivante en vertu du nouveau processus de nomination à la magistrature introduit le 20 octobre 2016. Ce nouveau processus met l'accent sur la transparence, le mérite et la diversité, et continuera de veiller à la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d'excellence et d'intégrité.

Elizabeth McDonald, avocate au ministère de la Justice Canada, est nommée juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Madame la juge McDonald remplace madame la juge D.J. Dardi, qui a démissionné le 31 décembre 2018.

Biographies

La juge McDonald est née à Seattle, dans l'État de Washington, et y a passé les premières années de sa vie. Elle a vécu et étudié en Ontario, en Alberta et en Californie, mais elle a grandi surtout à Coquitlam, en Colombie-Britannique. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts en sciences politiques de l'Université Simon Fraser en 1995 et un baccalauréat en droit de l'Université de la Colombie-Britannique en 1998. Elle a été admise au Barreau de la Colombie-Britannique en 1999.

Tout au long de sa carrière juridique, la juge McDonald a pratiqué dans plusieurs domaines du droit, d'abord comme avocate chez Davis & Company dans les domaines de la faillite et de l'insolvabilité, puis chez Fraser Milner Casgrain dans le domaine du droit de la construction. Elle s'est jointe au ministère de la Justice Canada en 2002 où, à titre d'avocate et d'avocate principale, elle a mené des litiges commerciaux, fiscaux et de recouvrement variés et complexes. Elle a coprésidé un comité juridique national du ministère de la Justice qui prodiguait des conseils sur les litiges partout au Canada. Elle a représenté des clients à tous les niveaux des tribunaux de la Colombie-Britannique et devant la Cour fédérale et la Cour canadienne de l'impôt, et elle a répondu à de nombreuses demandes d'autorisation présentées à la Cour suprême du Canada.

Le mentorat a occupé une place importante tout au long de la carrière de la juge McDonald, qui a activement guidé et formé des avocats débutants. Au sein de sa collectivité, elle a fait du bénévolat dans de nombreuses fonctions, surtout en éducation de la petite enfance. Elle aime voyager et faire de la randonnée et de la raquette avec son mari et leurs deux adolescents.

Faits en bref

 

SOURCE Ministère de la Justice Canada



Communiqué envoyé le 4 juin 2019 à 15:16 et diffusé par :