Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Enjeux environnementaux

Les travailleuses et les travailleurs à la défense de l'environnement d'Abitibi-Témiscamingue


LA SARRE, QC, le 7 mai 2019 /CNW Telbec/ - Les travailleuses et les travailleurs syndiqué-es à la CSN mettent sur la table la question environnementale qui se veut fort à propos avec la venue de projets qui menacent l'environnement de notre région, comme le gazoduc qui traverserait trois de nos rivières et le projet Authier Lithium de la Sayona Mining qui pourrait polluer l'esker St-Mathieu-Berry, une importante source d'eau potable qui alimente la région d'Amos et une usine d'embouteillage d'eau.

« C'est à nous de porter le flambeau pour défendre notre environnement. Les travailleuses et les travailleurs ne veulent plus être passifs sur cet enjeu et vont s'assurer du respect de l'environnement, autant dans leur région que dans leur propre milieu de travail. Le gouvernement doit assurer plus de surveillance », explique Félix-Antoine Lafleur, président du CCATNQ qui estime que la structure d'évaluation environnementale actuelle des entreprises n'est pas suffisante et que la Loi sur les mines doit absolument être révisée. « La CSN s'inquiète du risque environnemental que représente le projet de gazoduc qui va traverser l'Abitibi. Il serait préférable de travailler à une transition énergétique responsable qui ne laisse pas les travailleuses et les travailleurs de côté », a déclaré Pierre Patry, trésorier de la CSN et présent au congrès.

Réunis en congrès du 7 au 10 mai, les membres du CCATNQ se prononceront aussi sur la question de la pénurie de main-d'oeuvre. « Il est temps que les employeurs de la région augmentent les salaires pour tenir compte, entre autres, de l'attraction des emplois miniers et du peu de main d'oeuvre disponible », indique le président Lafleur. En Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec, plusieurs enjeux, dont la pénurie de logements, l'internet haute vitesse, sont des éléments aggravant la pénurie de main-d'oeuvre. En effet, pour attirer et retenir des travailleuses et des travailleurs d'autres régions, il faut en effet être en mesure de leur offrir un milieu de vie attrayant.

À propos
Le CCATNQ-CSN compte quelque 7 000 membres en Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec qui sont répartis dans plusieurs secteurs d'activité. Fondée en 1921, la CSN est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, principalement sur le territoire du Québec.

 

SOURCE Conseil central Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec-CSN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 jui 2019
La direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec du Centre de contrôle environnemental du Québec du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a été avisée qu'un incendie dans un dépôt de matériaux secs...

19 jui 2019
La mairesse de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville et responsable du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Émilie Thuillier, est heureuse d'annoncer la réouverture publique de la maison du Meunier. « La maison du Meunier...

19 jui 2019
Justin Trudeau, premier ministre du Canada, et le premier ministre de la Province de la Colombie-Britannique John Horgan ont confirmé leur détermination commune à faire tout leur possible pour assurer que le saumon quinnat, le saumon arc-en-ciel, le...

19 jui 2019
GFL Environmental Inc. (désignée, avec GFL Environmental Holdings Inc., « GFL ») a annoncé aujourd'hui avoir déposé une déclaration d'inscription sur formulaire F?1 auprès de la Securities and Exchange Commission des États?Unis (la « SEC ») et un...

19 jui 2019
En bâtissant un avenir énergétique propre, le Canada crée de l'emploi, réduit les coûts pour les familles et fait en sorte que nous demeurions une destination de choix pour les investissements internationaux. Dans cette optique, le député de...

19 jui 2019
Le vraquier Eda, anciennement le Cedarglen, quittera le Port de Montréal pour la dernière fois le 21 juillet 2019 en direction de la Turquie, où il sera recyclé dans un chantier respectueux de l'environnement. Au terme...



Communiqué envoyé le 7 mai 2019 à 11:15 et diffusé par :