Le Lézard
Sujets : Lois fédérales et d'états, Plaidoyer (politique), MAT

Le paquet neutre pour les produits du tabac : Essais et échec


Imperial Tobacco dénonce l'approche infantilisante du gouvernement fédéral au lieu d'une politique progressiste qui a déjà porté ses fruits

MONTRÉAL, le 30 avril 2019 /CNW Telbec/ - Malgré les expériences menées dans d'autres pays qui démontrent que de telles politiques ne fonctionnent pas, le gouvernement fédéral a publié sa règlementation définitive sur la mise en place du paquet neutre pour les produits du tabac au Canada. 

« Nous sommes choqués de constater que, malgré toutes les preuves apportées, le gouvernement du Canada adopte une mauvaise politique publique, déclare Eric Gagnon, directeur des affaires corporatives et réglementaires chez Imperial Tobacco Canada. Les expériences menées dans d'autres pays démontrent non seulement que le paquet neutre ne modifie pas le comportement du consommateur, mais qu'il alimente le marché du tabac illicite déjà florissant. »

Alors que le gouvernement fédéral continue d'imposer sa politique d'emballage neutre à l'industrie légale du tabac, plus de 20 % du marché sous le contrôle d'organisations illégales et criminelles vendent des produits en dehors de tout cadre réglementaire en plus d'être non taxés - privant ainsi le gouvernement canadien de plus de 2 milliards de dollars en recettes fiscales chaque année.

« Le problème du tabac illégal au Canada va s'aggraver maintenant qu'il sera impossible de faire la différence entre un produit légal et un produit illégal. Non seulement le gouvernement fédéral fait l'autruche depuis longtemps sur la situation du marché du tabac illégal, mais il en facilite l'essor en permettant aux organisations prohibées d'accéder sans entrave au marché canadien. La GRC a déclaré qu'il existe 50 usines illégales au Canada et 175 gangs criminels impliqués dans le trafic de tabac, mais le gouvernement fédéral n'a rien fait à ce sujet. Ils vont devoir intervenir désormais pour résoudre un problème qu'ils ont eux-mêmes créé », ajoute Eric Gagnon.

DE NOMBREUSES ÉTUDES DE CAS INTERNATIONALES

Cinq ans après que l'Australie soit devenue le premier pays à instaurer le paquet neutre pour les produits du tabac, les données confirment que cette politique n'a eu aucun impact sur la réduction du tabagisme dans le pays. Le gouvernement australien a lui-même admis que le nombre de fumeurs n'avait pas diminué depuis la mise en place du paquet neutre, et ce, pour la première fois depuis plus de vingt ans.

« Malgré ce que prétendent des lobbys antitabac canadiens, le paquet neutre a déjà été adopté et testé et il a échoué; le résultat sera le même au Canada, déclare monsieur Gagnon. L'expérience sur le paquet neutre en Australie, en Nouvelle-Zélande, en France et au Royaume-Uni a donné les mêmes résultats : il ne fonctionne pas. »

Imperial Tobacco Canada tient à rassurer ses consommateurs adultes : malgré ces modifications règlementaires, ses produits resteront disponibles dans tout le Canada et il n'est pas nécessaire de s'approvisionner auprès de sources illégales. L'entreprise invite les consommateurs adultes à se renseigner de manière plus approfondie sur le paquet neutre à www.paquetneutre.ca.

UNE APPROCHE PRIVILÉGIANT LA RÉDUCTION DES RISQUES

Imperial Tobacco Canada espère que les gouvernements fédéral et provinciaux augmenteront leurs efforts et continueront à prendre les mesures nécessaires pour réglementer de manière adéquate les produits de vapotage, de façon à en réduire l'accès aux jeunes tout en optimisant les avantages potentiels de ces produits pour les fumeurs adultes.

« Pour que ces produits puissent développer leur plein potentiel, le gouvernement fédéral devra instaurer un cadre règlementaire qui autorise et encourage une communication responsable destinée aux fumeurs adultes, prévoir la formation des détaillants sur les méthodes de vente appropriées et mettre résolument en vigueur la loi et des sanctions pour que les jeunes n'aient pas accès à ces produits », conclut Eric Gagnon.

Au Canada, le ministère de la santé a déjà évoqué « le potentiel des produits de vapotage comme outils moins risqués pour la santé » et le site Internet de Santé Canada affirme que « le vapotage est moins risqué pour la santé que la cigarette ». Santé Canada n'est pas la seule à considérer cette approche au vapotage. De nombreuses études et revues académiques ont réaffirmé le caractère moins nocif des produits de vapotage, alors que de nombreux groupes de santé, y compris Public Health England (l'équivalent britannique de Santé Canada), ont estimé que les produits de vapotage sont au moins 95 % moins nocifs que les cigarettes. Avec l'approche britannique en matière de vapotage, 1,7 million de fumeurs ont arrêté de fumer.

Dans le cadre de son programme On transforme le tabac, Imperial Tobacco Canada continue d'adhérer aux principes de la réduction des risques et propose aux fumeurs adultes un éventail de produits présentant un risque potentiellement réduit, notamment sa gamme de produits de vapotage dont Vype, et son produit de tabac chauffé, glo.

 

SOURCE Imperial Tobacco Canada (Français)



Communiqué envoyé le 30 avril 2019 à 20:17 et diffusé par :