Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Femme

Selon une nouvelle étude de la Banque CIBC, 7 femmes sur 10 font d'importants sacrifices dans l'intérêt des autres


Les femmes sont trois fois plus susceptibles que les hommes de quitter leur emploi pour prendre soin d'êtres chers, tandis que d'autres réduisent leur nombre d'heures travaillées ou renoncent à des perspectives d'avancement professionnel.

TORONTO, le 21 févr. 2019 /CNW/ - Jusqu'à 7 femmes canadiennes sur 10 (69 %) font d'importants sacrifices, notamment celui de mettre leur carrière en suspens pour prendre soin d'êtres chers, ce qui crée un désavantage par rapport aux hommes lorsqu'il est question d'économiser en prévision de la retraite. C'est ce que conclut une nouvelle étude de la Banque CIBC. En fait, près du tiers (30 %) des femmes affirment économiser moins ou avoir cessé d'économiser comme la conséquence directe de leurs responsabilités liées à la prestation de soins destinés à des enfants ou à des parents âgés.

Sept femmes sur dix font d'importants sacrifices financiers pour s'occuper d'êtres chers, ce qui pourrait les laisser à court d'argent à la retraite : sondage de la Banque CIBC (Groupe CNW/CIBC - Étude des besoins des consommateurs et conseils)

Par contre, que ce soit par obligation ou par choix, les femmes n'hésitent pas à prendre le contrôle de leurs finances : 3 femmes sur 4 (73 %) affirment participer activement à leur planification financière personnelle à long terme, et cette proportion augmente avec l'âge, pour atteindre 82 % parmi les femmes âgées de 55 ans et plus.

« Les femmes assument une plus grande part des responsabilités liées aux soins prodigués aux enfants et aux aînés qui leur sont chers. Toutefois, il est encourageant de constater que, malgré ces responsabilités familiales, les femmes prennent la situation en main lorsqu'il est question de leur bien-être financier, affirme Kathleen Woodard, première vice-présidente, Service Impérial CIBC dans une nouvelle vidéo. Des décisions comme celles de quitter son emploi, de réduire ses heures travaillées ou de refuser des possibilités d'avancement professionnel peuvent avoir une incidence directe sur ses économies. Il est donc essentiel d'établir un plan et de prendre les moyens de combler tout manque à gagner en matière d'épargne afin d'assurer sa sécurité financière à long terme. »

Principales conclusions du sondage :

Selon Statistique Canada, les femmes vivent en moyenne quatre ans de plus que les hommes. Par conséquent, elles doivent financer une plus longue période de retraite. Ce qui, en plus du fait qu'un nombre plus élevé de femmes mettent leur carrière en suspens, signifie que les femmes pourraient devoir adopter différentes stratégies de planification de la retraite. 

« Si vous envisagez de prendre le temps de prodiguer des soins à un proche, considérez la possibilité de partager la responsabilité des soins afin de réduire l'incidence économique sur un aidant naturel et de tirer profit des avantages sociaux de deux employeurs, déclare madame Woodard. Accélérer la cadence de vos cotisations à un REER avant votre absence prévue, ou miser sur un conjoint qui contribue à vos régimes d'épargne-retraite en votre nom pendant votre congé peut aussi permettre de compenser la perte de revenu », ajoute-t-elle.

Coup double : prendre soin de vos parents âgés a aussi une incidence sur vos économies.

Les défis financiers découlant de la décision de prendre soin d'êtres chers ne se limitent pas aux jeunes mères. Le fait de prendre soin de personnes malades ou vieillissantes peut aussi avoir un effet boomerang quand cela arrive à une étape plus avancée de la vie, soit au moment où les carrières des femmes sont en pleine ascension et où leur capacité à économiser davantage augmente. En fait, 42 % des femmes âgées de 55 à 64 ans assument déjà la responsabilité des soins prodigués à un parent âgé; un coût évalué à 33 milliards de dollars par année en matière de dépenses et de temps d'absence au travail à l'échelle nationale, et ce sont les femmes qui en subissent les plus fortes répercussions, selon un récent rapport de la Banque CIBC.

« Il est possible de choisir délibérément de prendre congé pour prendre soin de ses enfants, et d'établir un plan en conséquence. Par contre, la plupart du temps, nous ne prévoyons pas les situations imprévues susceptibles de compromettre la santé physique ou mentale des êtres qui nous sont chers et d'avoir une incidence sur notre stratégie visant à rattraper notre retard en matière d'épargne, affirme Kathleen Woodard. Il est préférable de planifier et de prendre des mesures qui vous seront utiles dès maintenant pour faire face aux éventuels imprévus par la suite. »

Votre façon d'épargner a de l'importance : vous devez investir sans tarder, et régulièrement.

Bien qu'elles estiment exercer un bon contrôle sur leurs économies (94 %), le budget familial (93 %) et la gestion des dettes (87 %), près de la moitié d'entre elles (46 %) admettent manquer de confiance en ce qui concerne les placements. Par conséquent, il est possible que certaines d'entre elles ne tirent pas le meilleur parti de leurs économies.

L'étude révèle que les femmes ont tendance à investir avec plus de prudence que les hommes, en privilégiant les placements garantis, de peur de perdre de l'argent (43 % par rapport à 35 %). Et la plupart d'entre elles (76 %) affirment qu'elles préfèreraient prendre un risque moindre pour conserver leur capital au lieu de prendre un risque plus important et d'avoir la possibilité d'engendrer de meilleurs rendements, par rapport à 62 % d'hommes qui prendraient la même décision.

Ce qui importe, ce n'est pas seulement le montant que vous épargnez, mais aussi votre manière d'épargner. « Chaque petite somme compte, en particulier lorsque vous aurez plus de temps à consacrer à vos économies, affirme madame Woodard. Investir tôt et régulièrement dans un portefeuille équilibré et diversifié susceptible de générer un rendement élevé peut vous mettre sur la bonne voie sur le plan financier et vous permettre de ne pas passer à côté de plusieurs années de cotisations, de revenus potentiels et d'intérêts composés. »

L'étude révèle que les connaissances des femmes en matière de placements augmentent avec l'âge, passant de 44 % parmi celles âgées de 18 à 34 ans, à 68 % parmi celles âgées de 55 ans et plus. De plus, les veuves affichent une plus grande confiance à titre d'investisseur que tout autre groupe d'hommes ou de femmes. En outre, les femmes ne se tournent pas les pouces : 79 % d'entre elles ont pris des mesures au cours de la dernière année pour devenir plus autonomes et renforcer leur confiance, particulièrement les jeunes femmes (18 à 34 ans). Vous ne serez peut-être pas étonné d'apprendre que les femmes sont aussi plus susceptibles que les hommes de poser des questions et de solliciter les conseils d'un expert au moment d'investir (68 % par rapport à 59 %).

Conseils pour vous aider à prendre soin des autres et de vous-même :

  1. Envisagez la possibilité de partager la responsabilité des soins avec votre conjoint ou un autre proche pour atténuer l'incidence sur la carrière d'un seul aidant et tirer profit des avantages sociaux d'employeurs multiples. Si vous prodiguez des soins à un parent ou à un proche vieillissant, assurez-vous d'être bien informé des allègements fiscaux et des crédits dont vous pouvez bénéficier pour compenser une partie des coûts.
  2. Économisez (même lorsque vous jugez que c'est impossible) en accélérant la cadence de vos cotisations à un REER avant votre absence prévue ou en misant sur un conjoint qui contribue à vos régimes d'épargne-retraite en votre nom pendant votre congé.
  3. Investissez tôt, régulièrement et sur une longue période . Rencontrez un conseiller afin de déterminer vos objectifs à court et à long terme et d'établir une stratégie de placements qui correspond à votre tolérance au risque et à l'atteinte de vos objectifs.

À propos du sondage de 2019 sur les femmes et les sacrifices financiers : Du 28 novembre au 6 décembre 2018, un sondage en ligne a été réalisé par Maru/Blue auprès de 4 591 adultes canadiens choisis au hasard qui sont des panélistes de La Voix Maru. Aux fins de comparaison, un échantillon aléatoire de cette taille comporte une marge d'erreur estimée (qui mesure la variabilité d'échantillonnage) de plus ou moins 1,3 %, 19 fois sur 20. Les résultats ont été pondérés par niveau de scolarité, âge, sexe et région (et, au Québec, par langue) de manière à refléter la composition de la population, en fonction des données du recensement. Ceci a pour but de veiller à ce que l'échantillon soit le plus représentatif possible de toute la population adulte du Canada. Les écarts entre les totaux sont attribuables aux effets d'arrondis des données.

À propos de la Banque CIBC

La Banque CIBC est une importante institution financière nord-américaine qui compte 10 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises, y compris des clients institutionnels et du secteur public. Par l'intermédiaire de Services bancaires personnels et PME, de Groupe Entreprises et Gestion des avoirs, et de Marchés des capitaux, la Banque CIBC offre un éventail complet de conseils, de solutions et de services au moyen de son réseau de services bancaires numériques de premier plan, et de ses emplacements dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Vous trouverez d'autres communiqués de presse et renseignements sur la Banque CIBC à l'adresse www.cibc.com/fr/about-CIBC/media-centre/html ou en suivant la Banque CIBC sur LinkedIn (www.linkedin.com/company/cibc), Twitter @BanqueCIBC, Facebook (www.facebook.com/CIBC) et Instagram @CIBCMaintenant.

SOURCE CIBC - Étude des besoins des consommateurs et conseils


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

26 fév 2020
Microland, la principale entreprise indienne de transformation numérique informatique, a inauguré aujourd'hui son centre numérique de pointe à Birmingham, au Royaume-Uni, pour apporter ses services à ses clients européens. Le site de Bourneville...

26 fév 2020
Le gouvernement du Canada est engagé à s'assurer que les Canadiens soient informés de ses engagements, de ses plans et des résultats qu'il obtient. Aujourd'hui, le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a déposé les Rapports sur les...

26 fév 2020
Groupe WSP Global Inc. ("WSP" ou la « Société ») a annoncé de solides résultats financiers et opérationnels pour l'exercice et le quatrième trimestre terminés le 31 décembre 2019. Alors que la première année du plan stratégique mondial 2019?2021...

26 fév 2020
Groupe Colabor Inc. (« Colabor » ou la « Société »), divulgue ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice financier terminé le 28 décembre 2019. Faits saillants financiers du quatrième trimestre de 2019 : Hausse du résultat net lié aux...

26 fév 2020
Le conseil d'administration de L'Empire, Compagnie d'Assurance-Vie (Empire Vie) a déclaré les dividendes en espèces suivants aujourd'hui : Catégorie Date d'inscription Date de versement Dividende par action Actions...

26 fév 2020
L'Institut canadien de la construction en acier (ICCA) est heureux de la décision de la Commission du commerce international des États-Unis selon laquelle l'acier de construction importé du Canada ne constitue ni une menace ni un préjudice pour...



Communiqué envoyé le 21 février 2019 à 04:00 et diffusé par :