Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Plaidoyer (politique)

Hydro-Québec a raison de vouloir prioriser des projets rentables


MONTRÉAL, le 9 août 2018 /CNW Telbec/ - Le président-directeur général d'Hydro-Québec, Éric Martel, a fait part dans une lettre adressée aux chefs Innus du caractère «?non recommandable?» du projet Apuiat. Ce projet de parc éolien engendrerait en effet des pertes de 1,5 à 2 milliards $, selon la durée du contrat. M. Martel agit dans l'intérêt supérieur des Québécois en manifestant ses réserves importantes envers ce projet.

«?Le gouvernement ne devrait pas obliger Hydro-Québec à aller de l'avant avec un projet qui finira encore une fois par coûter cher aux Québécois?», soutient Mathieu Bédard, économiste à l'IEDM.

Rappelons qu'en mai 2018, la vérificatrice générale avait chiffré le recours à l'éolien et à d'autres sources d'énergie alternatives à 2,5 milliards $ sur une période de huit ans. 

L'IEDM a fait valoir à maintes reprises que le coût de production moyen de l'énergie éolienne est supérieur à son prix moyen de vente par la société d'État. «?Ces contrats octroyés par Hydro-Québec plombent la rentabilité de la société d'État de façon complètement inacceptable?», analyse M. Bédard.

«?Hydro-Québec a un rôle de fiduciaire des intérêts de l'ensemble de la population du Québec. Or, on l'empêche de jouer ce rôle lorsque l'on tente d'imposer à la société d'État des décisions qui n'ont aucune justification commerciale. Dans le dossier Apuiat, on parle de pertes tout à fait prévisibles qui pourraient atteindre deux milliards de dollars. Au final, cela ne fera qu'augmenter les impôts ou les tarifs d'électricité, et peut-être même les deux?», fait valoir Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM.

«?Compte tenu des données qui sont maintenant disponibles, le gouvernement devrait s'abstenir de jouer à l'apprenti sorcier, et laisser Hydro-Québec établir elle-même ses priorités?», conclut Michel Kelly-Gagnon.

* * *

L'IEDM est un think tank indépendant sur les politiques publiques. Par ses publications et ses interventions, l'IEDM alimente le débat sur les politiques publiques au Québec et à travers le Canada en proposant des réformes fondées sur les principes de l'économie de marché et de l'entrepreneuriat.

 

SOURCE Institut économique de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Une classe moyenne confiante et en pleine expansion favorise la croissance économique, crée des milliers d'emplois et offre davantage de possibilités de réussite pour les Canadiens dans tout le pays. La croissance du Canada demeure l'une des plus...

à 11:27
Reprise des négociations pour : Société : CARTIER RESOURCES INC Symbole à la Bourse de croissance TSX : ECR Reprise (HE) : 11 h 45 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une...

à 11:24
L'approche d'Isotropic en matière de terminaux intégrés de prochaine génération crée un changement profond dans la performance et l'économie des terminaux, venant libérer le véritable potentiel de l'industrie des satellites.    Isotropic Systems...

à 11:11
Les aînés font partie intégrante de notre tissu social et ils contribuent à bâtir un Canada plus fort. Ils ont apporté d'innombrables contributions et nous voulons nous assurer qu'ils continuent de le faire dans un environnement qui leur est...

à 11:04
Reprise des négociations pour : Société : Great Bear Resources Symbole à la Bourse de croissance TSX : GBR Reprise (HE) : 11 h 30 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une...

à 11:00
Qu'il s'agisse de rendre visite à des amis ou à la famille ou d'assurer le transport de biens vers les marchés du monde entier, les Canadiens dépendent d'une industrie de l'aviation solide qui offre divers services aériens internationaux. Le...



Communiqué envoyé le 9 août 2018 à 12:36 et diffusé par :