Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Enfance, Sondages, Opinions et Recheches, Entreprises conjointes

Mobilisation pancanadienne sans précédent pour mieux traiter le cancer chez l'enfant



Des chercheurs du CHU Sainte-Justine et de l'Hôpital de Montréal pour enfants se joignent à 20 autres partenaires de recherche au pays dans un projet de plus de 16 M$

MONTRÉAL, le 23 nov. 2017 /CNW Telbec/ - À ce jour au Canada, le cancer est la principale cause de décès par la maladie chez l'enfant. Afin d'accélérer les découvertes et d'offrir plus rapidement un espoir de guérison aux enfants aux prises avec des cancers réfractaires, récidivants ou métastatiques, plus de 30 centres de recherche pédiatrique et d'organismes sans but lucratif s'unissent pour mettre sur pied le programme PRecision Oncology For Young peopLE (PROFYLE) de l'Institut de recherche Terry Fox, organisme instigateur du projet. Cet unique partenariat représente un financement de 16,4 millions, dont plus du quart provient du Québec.

Logos : Fondation CHU Sainte-Justine, CHU Sainte-Justine, Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants, Institut de recherche du CUSM, Fondation Charles-Bruneau, Fonds de Sarah, Institut de recherche Terry Fox (IRTF) (Groupe CNW/La Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants)

Le projet Terry Fox PROFYLE s'appuie sur l'expertise du Canada reconnue à l'échelle mondiale en génomique et en oncologie pédiatrique. Il consiste à réaliser un profilage moléculaire en temps réel pour personnaliser le traitement du cancer pour chaque patient atteint d'un cancer difficile à traiter par voies conventionnelles, et ce, peu importe où il réside au Canada. Karl, 8 ans, de la grande région de Montréal en fait partie.

Karl avait 6 ans lorsqu'une douleur persistante au bras s'est avérée être un gangliogliome, une tumeur dont le pronostic est, malheureusement, peu encourageant chez les enfants. « C'était un choc à la limite de l'inconcevable », se rappelle sa maman, Josée. On leur a dit qu'il était peu probable qu'on puisse retirer complètement la tumeur de Karl et qu'il pouvait y avoir de graves conséquences, du fait qu'elle était logée dans le tronc cérébral. Heureusement, on leur a parlé d'un traitement expérimental rendu possible grâce à Terry Fox PROFYLE. « Au lieu de subir cette délicate chirurgie, mon garçon prend une pilule qui a permis de réduire la taille de la tumeur, ce qui fait qu'il a pu retrouver sa mobilité et reprendre l'école. »

Bien que 80 % des enfants survivent au cancer, pour les 20 % restants, les perspectives d'avenir sont sombres. Le directeur principal du projet Terry Fox PROFYLE, le Dr David Malkin de l'Hôpital SickKids à Toronto, se réjouit du fait que le programme réunit pour la première fois des spécialistes de la médecine de précision qui travailleront en collaboration plutôt qu'en silos, ce qui constitue la clé des avancées médicales d'aujourd'hui.

La médecine de demain au Québec
La Dre Nada Jabado, chercheuse sénior au sein du programme en santé de l'enfant et en développement humain à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et hémato-oncologue à l'Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM, agit comme médecin principal pour les enfants atteints d'une tumeur au cerveau. « Véritable catalyseur d'une collaboration sans précédent, le projet PROFYLE réunit des scientifiques canadiens qui s'attaquent aux cancers particulièrement agressifs et difficiles à traiter chez l'enfant. Je suis fière de la synergie entre nos deux équipes au Québec et de l'expertise développée dans l'étude des biomarqueurs génétiques que nous allons pouvoir apporter à ce projet d'envergure », dit la Dre Jabado, responsable du noeud biomarqueur de PROFYLE.  « Notre but est de guérir tous les enfants atteints de cancer, et avec PROFYLE, nous faisons un pas de géant. Ensemble, en partageant notre savoir-faire et nos connaissances, nous décuplons nos chances de succès pour aider les enfants qui en ont besoin et leurs familles », a-t-elle ajouté.

Le Pr Daniel Sinnett, chercheur sénior et directeur du laboratoire sur les déterminants génomiques de la leucémie de l'enfant dans l'unité de recherche en immuno-hémato-oncologie Charles-Bruneau au CHU Sainte-Justine, abonde dans le même sens. « Notre rêve est de vaincre le cancer par la recherche... et en unissant nos forces pour l'amélioration de celle-ci, nous maximisons nos moyens d'agir pour le plus grand bénéfice des enfants partout au pays. Cette collaboration nationale permettra de consolider le leadership de nos équipes en oncologie pédiatrique » a-t-il affirmé. « En misant sur une médecine de précision, nous pourrons découvrir des profils moléculaires qui nous guideront sur l'évolution probable de la maladie, et donc sur le traitement le plus efficace à proposer à l'enfant et sa famille. Grâce à des traitements personnalisés, c'est-à-dire mieux adaptés à chacun, nous connaitrons de meilleures chances de guérison », a-t-il conclu.

Le Québec contribue à hauteur de plus d'un quart du financement initial de 16,4 millions, grâce au soutien d'importants donateurs : la Fondation Charles-Bruneau, partenaire québécois majoritaire de ce projet, le Fonds de Sarah des Cèdres/Fondation du cancer des Cèdres, la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants et la Fondation CHU Sainte-Justine.

La Fondation Charles-Bruneau
« La Fondation Charles-Bruneau est non seulement fière de poursuivre sa lutte contre le cancer pédiatrique en contribuant généreusement à ce projet de recherche, mais également d'étendre la portée de son geste à l'échelle nationale », a évoqué Rébecca Dumont, directrice générale de la Fondation Charles Bruneau. « La guérison des enfants atteints de cancer est au coeur de nos priorités et c'est avec fierté et confiance que nous marchons main dans la main avec le CHU Sainte-Justine et l'Hôpital de Montréal pour enfants, deux partenaires d'importance au Québec pour repousser les limites de la connaissance et atteindre la guérison de tous nos enfants », a-t-elle ajouté.

Le financement de cet extraordinaire projet étalé sur cinq ans devrait s'accroître grâce à l'arrivée de nouveaux donateurs.

À propos de la Fondation CHU Sainte-Justine
La Fondation CHU Sainte-Justine a pour mission de mobiliser la communauté et soutenir le CHU Sainte-Justine dans sa mission d'excellence pour offrir aux enfants et aux mamans d'aujourd'hui et de demain un des meilleurs niveaux de santé au monde. fondationsaintejustine.org

À propos du CHU Sainte-Justine
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine est le plus grand centre mère-enfant au Canada et le 2e plus important centre pédiatrique en Amérique du Nord. Il est membre du grand réseau d'excellence en santé de l'Université de Montréal (RUIS). Il compte 5 457 employés dont 1 532 infirmiers et infirmières auxiliaires et 1 000 professionnels en soins, 520 médecins, dentistes et pharmaciens, 822 résidents et plus de 204 chercheurs, 411 bénévoles, 4 416 stagiaires et étudiants de toutes disciplines. Le CHUSJ comprend 484 lits dont 67 au Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), seul centre dédié exclusivement à la réadaptation pédiatrique au Québec. L'OMS a reconnu le CHU Sainte-Justine « Hôpital promoteur de la santé ». chusj.org

À propos de la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants
La Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants a pour mission de soutenir l'excellence des soins, de l'enseignement et de la recherche offerts par l'Hôpital de Montréal pour enfants, une institution d'enseignement pédiatrique de la faculté de médecine de l'Université McGill. Depuis sa création en 1973, la Fondation a amassé plus de 340 millions de dollars, somme qui a permis de transformer la vie des enfants malades grâce aux projets de recherche et d'enseignement à la fine pointe de la science et aux soins de haut calibre. La campagne Les meilleurs soins pour les enfants a permis de recueillir 105 millions de dollars qui ont contribué à la construction du nouvel Hôpital de Montréal pour enfants sur le site Glen. Pour de plus amples renseignements, visitez http://fondationduchildren.com

À propos de l'Institut de recherche du CUSM
L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et de la santé. Établi à Montréal, au Canada, l'Institut, qui est affilié à la faculté de médecine de l'Université McGill, est l'organe de  recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) - dont le mandat consiste à se concentrer sur les soins complexes au sein de sa communauté. L'IR-CUSM compte plus de 420 chercheurs et près de 1 200 étudiants et stagiaires qui se consacrent à divers secteurs de la recherche fondamentale, de la recherche clinique et de la recherche en santé évaluative aux sites Glen et à l'Hôpital général de Montréal du CUSM. Ses installations de recherche offrent un environnement multidisciplinaire dynamique qui favorise la collaboration entre chercheurs et tire profit des découvertes destinées à améliorer la santé des patients tout au long de leur vie. L'IR-CUSM est soutenu en partie par le Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS). ircusm.ca

À propos de la Fondation Charles-Bruneau
Créée en 1990, la Fondation Charles-Bruneau a pour mission de financer la recherche et de soutenir le développement de projets dédiés à l'hémato-oncologie pédiatrique au Québec. La Fondation croit que les milliers d'enfants atteints de cancer ont le droit de recevoir les meilleurs soins disponibles et ce, partout en province. Son action se déploie au sein des quatre grands centres hospitaliers universitaires du Québec : le CHU Sainte-Justine, le CHU de Québec-Université Laval, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS et l'Hôpital de Montréal pour enfants. charlesbruneau.qc.ca

À propos de l'Institut de recherche Terry Fox (IRTF)
Lancé en octobre 2007, l'Institut de recherche Terry Fox est une idée de la Fondation Terry Fox et fonctionne aujourd'hui comme son organisme de recherche. L'IRTF cherche à améliorer de manière significative les résultats de la recherche sur le cancer pour les patients, grâce à une approche très collaborative, axée sur les équipes, avec des étapes clés de recherche qui permettront de transformer rapidement les découvertes en solutions concrètes pour les patients atteints de cancer dans le monde entier. L'IRTF collabore avec plus de 80 centres anticancéreux et organismes de recherche d'un bout à l'autre du Canada. Le siège social de l'IRTF est à Vancouver, Colombie-Britannique. Pour obtenir plus de détails, prière de nous visiter à www.tfri.ca et de nous suivre sur Twitter (@tfri_research).

À propos du Fonds de Sarah
Le Fonds de Sarah a été fondé en 2001 par Sarah Cook et sa famille alors qu'elle avait 8 ans et combattait un sarcome d'Ewing. Le Fonds de Sarah de la Fondation du cancer des Cèdres soutien les besoins des patients en hémato-oncologie pédiatrique et leur famille dans le but d'améliorer la qualité de vie de tous les jeunes patients de l'Unité de soins de Sarah (7B) de l'Hôpital de Montréal pour enfants. Jusqu'à présent, le Fonds de Sarah a amassé plus de 12 millions $.

 

SOURCE La Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:02
Ayant à coeur de s'engager auprès de sa communauté, la Corporation d'Urgences-santé est fière de participer pour une 22e année au Défilé du Père Noël Destination centre-ville en permettant à 58 enfants malades et à leur famille de vivre la magie des...

à 00:04
L'industrie procède au rappel de « Jin Ramen Spicy » de marque Ottogi parce que ce produit contient des oeufs et de « Jin Ramen Mild » de marque Ottogi parce que ce produit pourrait contenir des oeufs qui n'ont pas été déclarés sur l'étiquette. Les...

16 nov 2018
ProblèmeSanté Canada a saisi le « DHEA 21st Century », en raison du contenu affiché de déhydroépiandrostérone (DHEA), une substance contrôlée qui peut présenter de graves risques pour la santé. « DHEA 21st Century » est un produit non autorisé...

16 nov 2018
C'est avec plaisir que le gouvernement du Canada a reçu aujourd'hui les constatations et les recommandations préliminaires de M. Dainius P?ras, rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé...

16 nov 2018
De nombreuses parties du système de santé de l'Ontario font l'objet de pressions accrues, selon le 12e rapport annuel À la hauteur 2018 de Qualité des services de santé Ontario concernant le rendement du système de santé dans la province....

16 nov 2018
La Coalition solidarité santé a rencontré le 13 novembre dernier M. Dainius P?ras dans le cadre de sa visite au Canada à titre de Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit de toute personne à jouir du meilleur état de santé physique et...




Communiqué envoyé le 23 novembre 2017 à 10:00 et diffusé par :