Le Lézard

La fibre optique dans les PC

Intel est en train de travailler sur des processeurs non plus faits d'interconnexions en cuivre ou en aluminium, mais bien en fibre optique. Ce n'est pas tout, on croit aussi qu'il serait possible de relier les composantes d'un PC avec le même matériel, la lumière.

Comme nous le savons, actuellement un des seuls moyens pour augmenter les capacités de calcul d'une unité centrale est d'ajouter des transistors et d'augmenter sa fréquence. Malheureusement, cette technique devrait pointer ses limites d'ici 5 ans environ. En effet, plus on ajoute de transistors, plus la consommation électrique est importante et plus il y a d'interférences à l'intérieur du circuit.

En remplaçant, les interconnexions en cuivre ou aluminium par de la fibre optique on règle ce problème. La transmission des signaux électriques se fait alors par l'entremise d'impulsions lumineuses.

Les spécialistes estiment qu'un processeur de ce type possédant 1 milliard de transistors (un P4 en possède actuellement autour de 47 millions) pourrait atteindre la vertigineuse fréquence de 10 GHz et ce avec un léger voltage de 0.5 volts.

Les bienfaits ne s'arrêtent pas là, la fibre optique est beaucoup plus rapide que ses équivalents en métaux. Pour le cuivre, on parle d'une capacité de transfert maximum d'environ 20 Gigabits/s, tandis que la fibre optique pourrait permettre un taux de transfert entre 30 et 60 Gigabits/s.

Bien sûr, il y a encore du pain sur la planche pour pouvoir apporter cette technologie à une future génération de composantes. Technologie de l'avenir? À suivre...

Publié le 2001-10-21 11:07:50 dans la catégorie Technologie par bloof

Source:
CNet

Nouvelle précédente:
La NASA approche Mars

Nouvelle suivante:
Protection numérique de Microsoft déjoué