Le Lézard

Protection numérique de Microsoft déjoué

Microsoft, qui tente présentement de se tailler une place au sein de l'industrie de la protection des oeuvres musicales, vient de se faire «planter» par un hacker anonyme.

Sa technologie de "Digital Rights Management (DRM)" serait utilisé sur des CD de musique traditionnels sur lesquels une version de chaque oeuvre serait reproduite pour être lu par différents appareils (ie. ordinateur, lecteur CD). Donc, il serait impossible de contourner le système de contrôle en utilisant l'un de ces appareils de lecture.

Ce petit utilitaire qui a été lancé, qui fait près d'à peine 100 Ko, se surnomme FreeMe. Tout fichier encodé sous Windows Media Player sera facilement débarrassé de son codage, en quelques secondes, pour être écoutable sans interférence.

L'archive disponible qui renferme cet utilitaire vient également avec quelques autres petits fichiers textes envoyant directement un message à Microsoft, le gouvernement américain, les magnas du disque et le grand public. Ce que l'auteur déplore dans ces textes, ce n'est pas la protection des oeuvres musicales mais l'utilisation qu'en feront les maisons de disque pour emprisonner les consommateurs.

Il considère que lorsqu'on achète un disque, on est en droit de pouvoir le copier sur notre ordinateur, une cassette audio ou notre lecteur MP3 sans toutefois violer les droits d'auteur. Ce que l'industrie s'apprête à faire, c'est de vous obliger à acheter les mêmes pièces musicales pour tous les formats d'écoute que vous allez désirer.

Publié le 2001-10-21 16:43:50 dans la catégorie Internet par DuFF1

Nouvelle précédente:
La fibre optique dans les PC

Nouvelle suivante:
Intel retourne en arrière