Le Lézard
Sujets : Femme, Première Nation, Plaidoyer (politique), CFG

Déclaration de la ministre Bennett sur la demande de prolongation de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées



OTTAWA, le 6 mars 2018 /CNW/ - Aujourd'hui, l'honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, a fait la déclaration suivante :

« Aujourd'hui, nous avons reçu une demande officielle de la Commission chargée de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées concernant la prolongation de son mandat. Au cours des prochaines semaines, je discuterai de cette demande avec les familles, nos partenaires autochtones, mes homologues des provinces et des territoires et mes collègues du Cabinet.

Notre gouvernement est déterminé à mettre fin à la tragédie nationale des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Le mandat de la Commission indépendante est clair : les familles de ces femmes et filles doivent être au coeur de ses travaux. Elles ont besoin d'obtenir des réponses à leurs questions sur les échecs systémiques et institutionnels qui mènent à l'assassinat de si nombreuses femmes autochtones. Nous sommes résolus à leur présenter les recommandations concrètes qu'elles attendent et à mettre fin à cette tragédie.

Nous prenons également des mesures immédiates. La ministre de la Condition féminine dirige « Il est temps : Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe », qui vise à verser du financement pour la formation sur la diversité culturelle à l'intention du personnel fédéral d'application de la loi et pour les programmes qui soutiennent les populations à risque, notamment les femmes et les filles autochtones. La ministre des Services aux Autochtones supervise des investissements historiques dans le logement, l'éducation et dans une réforme complète des services à l'enfance et à la famille, en mettant l'accent sur la prévention, la réunification des familles et l'éducation des enfants dans leur langue et leur culture. Avec la ministre de la Santé, elle répond au besoin d'avoir des services de guérison, de santé mentale et de traitement des dépendances. La ministre de la Justice et procureure générale du Canada fait une révision complète du système de justice pénale, dans le but entre autres de trouver des solutions à la surreprésentation des femmes et des filles autochtones en tant que victimes d'actes criminels.

Pour résumer, nous répondrons aux recommandations contenues dans le Rapport provisoire de la Commission et nous présenterons les autres mesures. »

Cette déclaration peut également être consultée dans Internet à l'adresse www.aadnc.gc.ca.

Restez branchés
Suivez-nous sur Twitter, YouTube, Facebook et Flickr.

Joignez-vous à la conversation sur les Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord :
Twitter : @Min_CIRNA
Facebook : @MinCIRNA

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.aadnc.gc.ca/inscriptions.

 

SOURCE Affaires autochtones et du Nord Canada




Communiqué envoyé le 6 mars 2018 à 13:15 et diffusé par :