Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Enjeux environnementaux, Politique environnementale, CPG

Québec autorise la mise en oeuvre du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean 2018-2027 de Rio Tinto



QUÉBEC, le 19 janv. 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement a autorisé Rio Tinto à mettre en oeuvre le Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean 2018-2027, à la suite d'une recommandation favorable de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon. Sur la base des engagements de Rio Tinto et de certaines conditions, les travaux ont été jugés justifiés et acceptables sur le plan environnemental.

La décision du gouvernement sur le nouveau programme a été présentée aux élus des municipalités riveraines du lac Saint-Jean, au chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh ainsi qu'à Rio Tinto lors d'une rencontre technique tenue aujourd'hui.

Soumis à la procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, le nouveau programme de Rio Tinto vise à réaliser des travaux de protection des plages et des berges du lac Saint-Jean contre l'érosion occasionnée par les variations du niveau d'eau, et ce, essentiellement pour protéger des infrastructures publiques et privées et des milieux naturels bordant le plan d'eau. Il s'agit, par exemple, de la recharge de plage, de la mise en place d'épis et d'enrochement.

Le mandat de la commission d'enquête formée par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) pour étudier le projet de programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean avait débuté le 9 mai 2017, au lendemain d'une entente de gestion participative intervenue entre Rio Tinto et les intervenants du milieu, dont les élus municipaux du Lac-Saint-Jean et les représentants autochtones. Cette entente avait également donné lieu à un nouveau scénario de gestion des niveaux d'eau du lac, qui avait été soumis au BAPE. L'organisme avait terminé ses travaux le 7 septembre 2017, après avoir tenu sept séances publiques et analysé 29 mémoires.

Faits saillants :

 

Information :

Relations médias
Ministère du Développement durable, de
l'Environnement et de la Lutte contre les
changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

SOURCE Cabinet de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) avise le public qu'en raison du nombre de mémoires reçus dans le cadre de la deuxième partie de l'audience publique sur le Projet de construction d'un terminal...

à 08:00
CO2 Solutions inc. (ou la «?Société?») chef de file dans la technologie de capture du carbone à l'aide d'enzymes, a répondu aujourd'hui à l'adoption le 9 février 2018 du crédit d'impôt de l'article 45Q, dans le cadre...

à 07:00
L'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) tiendra une conférence de presse le 21 février 2018 pour faire le point sur le recours collectif récemment autorisé contre Volkswagen et Audi au nom de tous les Québécois, à...

à 07:00
L'Association des microbiologistes du Québec (AMQ) salue les conclusions du rapport du comité interministériel sur la mérule pleureuse et constate que le gouvernement et la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation,...

20 fév 2018
En désignant les seuls agronomes habilités à signer une justification ou une prescription de pesticides, le MDDELCC crée une cascade d'effets secondaires indésirables. L'effet le plus important est la rupture de la chaîne de traçabilité. Le ministère...

20 fév 2018
L'Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ) a pris connaissance des modifications aux règlements du Code de gestion des pesticides et permis et certificats pour la vente et l'utilisation des pesticides introduisant la notion de...




Communiqué envoyé le 19 janvier 2018 à 15:12 et diffusé par :