Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola
Sujet : Prix et Récompenses

Dr Gary Kobinger, lauréat du prestigieux Prix principal d'innovation Ernest C. Manning 2017 pour le traitement contre le virus Ebola



QUÉBEC, le 30 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le 29 novembre dernier à Toronto, Dr Gary Kobinger, microbiologiste, chercheur et directeur du Centre de recherche en infectiologie (CRI) du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, professeur à la Faculté de médecine de l'Université Laval,  et sommité mondiale en recherche sur les vaccins, a remporté, conjointement avec Dr Qiu Xiangguo (Winnipeg), le Prix principal d'innovation de la Fondation des prix Ernest C. Manning pour l'élaboration d'un traitement, le ZMappMC, contre le virus Ebola, une maladie grave et souvent mortelle.

Dr Gary Kobinger (Groupe CNW/CHU de Québec-Université Laval)

Créée en 1980, la Fondation des prix Ernest C. Manning, dont le processus d'évaluation et de sélection est inspiré des prix Nobel, contribue à développer la culture de l'innovation et à confirmer le Canada comme chef de file mondial de l'innovation, notamment en faisant rayonner le travail d'innovateurs canadiens qui se distinguent et améliorent la vie des gens d'ici ou d'ailleurs.

« Une telle reconnaissance confirme la réputation d'excellence du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (CRCHU), dont les membres brillent une fois de plus parmi les meilleurs. Les travaux de nos chercheurs, dont ceux du Dr Kobinger, contribueront assurément à offrir de nouvelles avenues thérapeutiques aux patients dans un avenir prochain », s'est réjoui le Dr Serge Rivest, directeur du CRCHU. Dr Kobinger a aussi été désigné en 2015 « Scientifique de l'année » par Radio-Canada pour sa contribution à la lutte contre le virus Ebola.

« Cette reconnaissance canadienne hautement prestigieuse démontre une fois de plus le leadership prépondérant de l'Université Laval et de sa Faculté de médecine dans un domaine de pointe, tel que la microbiologie et l'infectiologie. Reconnus internationalement, le professeur Kobinger et son équipe, dont les travaux ont contribué à lutter contre la maladie d'Ebola, travaillent désormais sur un vaccin visant à prévenir le VIH », a ajouté Eugénie Brouillet, vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation.

Le traitement, élaboré par l'équipe du Dr Kobinger, en collaboration avec l'Agence de santé publique du Canada, est constitué de trois anticorps spécifiques, dont deux qui proviennent du CRI. Il a été administré une première fois en 2014 sur des humains, deux missionnaires américains ayant contracté le virus au Libéria. La démarche, couronnée de succès, a fait le tour du monde, alors que l'Organisation mondiale de la santé qualifiait l'épidémie du virus Ebola qui faisait rage « d'urgence de santé publique de portée internationale ».

Avec ses revenus de recherche de près de 97 M$, le Canada's Top 40 Research Hospitals 2017 positionne le Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval au deuxième rang québécois et au neuvième rang canadien. Il est également le plus important centre francophone de recherche en santé en Amérique du Nord.

À propos du CHU de Québec-Université Laval
Regroupant le CHUL, L'Hôtel-Dieu de Québec, l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, l'Hôpital du Saint-Sacrement et l'Hôpital Saint-François d'Assise, le CHU de Québec-Université Laval est le plus important centre hospitalier universitaire du Québec et l'un des plus grands au Canada. Dispensant des soins généraux et spécialisés, mais surtout surspécialisés, le CHU de Québec-Université Laval dessert la population de tout l'est du Québec, soit un bassin de près de deux millions de personnes. Étroitement lié à l'Université Laval et orienté vers l'avenir, il détient également une mission d'enseignement, de recherche dans de nombreux domaines d'excellence et d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé. Le CHU de Québec-Université Laval compte plus de 12 500 employés, 1 500 médecins, dentistes et pharmaciens, 338 chercheurs réguliers et associés, 169 chercheurs affiliés, de même que 927 étudiants aux cycles supérieurs et 425 bénévoles. www.chudequebec.ca

À propos de l'Université Laval
Située à Québec, ville du patrimoine mondial, l'Université Laval est la plus ancienne université francophone d'Amérique du Nord. Elle fait partie des principales universités de recherche au Canada, se classant au 6e rang avec des fonds de 377 M$ alloués à la recherche l'an dernier. L'Université Laval compte 3 730 professeurs, chargés de cours et autres membres du personnel enseignant et de recherche qui partagent leur savoir avec plus de 42 700 étudiants, dont 25 % sont inscrits aux cycles supérieurs.

 

SOURCE CHU de Québec-Université Laval


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:01
Selon les derniers chiffres publiés par la Société canadienne du sang et l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), le nombre de dons d'organes après décès a augmenté de 42 % ces dix dernières années. En 2016, près de...

13 déc 2017
Les investissements et les innovations se traduisent par les meilleurs résultats dans l'histoire de plus de 170 ans de l'entreprise  Au cours du dernier exercice 2016/17 (clos le 30 septembre 2017), ZEISS a vu son chiffre d'affaires et ses bénéfices...

13 déc 2017
Epicore BioNetworks Inc. (« Epicore ») et Neovia S.A.S. sont heureuses d'annoncer que les actionnaires d'Epicore ont très majoritairement approuvé le plan d'accord (l' « Accord ») avec Neovia lors de l'assemblée extraordinaire des actionnaires qui...

13 déc 2017
Aujourd'hui, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé les résultats de son examen des affaires d'agression sexuelle classées comme sans fondement ainsi que les mesures que l'organisation prend pour renforcer les enquêtes sur les agressions...

13 déc 2017
L'AMC est déçue que le gouvernement fédéral aille de l'avant avec les modifications à la répartition du revenu, à la lumière rapport présenté aujourd'hui par le Comité sénatorial permanent des finances nationales qui demande que les modifications...

13 déc 2017
Santé Canada avise les Canadiens des limites possibles lorsqu'ils utilisent les bandelettes de test pour détecter le fentanyl dans les drogues de la rue. Une étude préliminaire entreprise par Santé Canada a indiqué que l'utilisation des bandelettes...




Communiqué envoyé le 30 novembre 2017 à 15:01 et diffusé par :