Le Lézard
Sujet : Droit / Problèmes légaux

L'UMECO de la RGT de la GRC et ses partenaires policiers frappent durement le crime organisé au Canada



TORONTO, le 9 nov. 2017 /CNW/ - Tôt ce matin, des membres de l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé de la Région du Grand Toronto de la Gendarmerie royale du Canada (UMECO de la RGT de la GRC) ont, avec l'aide de la communauté policière du Sud de l'Ontario, du Québec et de la Colombie-Britannique, effectué des descentes à Hamilton, dans la région de York, Niagara, à Innisfil, à Vancouver et à Montréal. 

L'UMECO de la RGT est une opération policière conjuguée dirigée par la GRC et comprend des agents de la GRC, du service de police de Toronto, de la Police provinciale de l'Ontario, de la police régionale de Peel et de la police régionale de York.

L'UMECO de la RGT a infiltré directement le crime organisé traditionnel à son échelon le plus élevé, et aujourd'hui représente l'aboutissement réussi de ce travail. L'enquête, appelée Otremens, a permis à l'UMECO de la RGT, avec l'aide considérable du service de police régional de Halton, du service de police de Hamilton et de la Police provinciale de l'Ontario, de porter des accusations contre neuf personnes pour  75 infractions incluant complot en vue de faire le trafic de fentanyl et de carfentanil, trafic de fentanyl,  de carfentanil et d'héroïne, complot en vue d'importer et de faire le trafic de cocaïne, trafic de cocaïne, trafic de méthamphétamine, de MDMA, de MDA et de LSD, trafic d'armes, trafic de tabac de contrebande, et prise de paris. 

L'enquête a aussi démontré la capacité du crime organisé de corrompre des personnes occupant des postes de confiance pour faciliter ses activités criminelles. Erin Maranan, sujet en 2016 d'une enquête du service de police de Toronto pour corruption policière, a été accusée de 20 chefs d'abus de confiance pour consultation de bases de données. La police croit en effet qu'elle aurait fait des recherches dans des bases de données pour le compte d'une organisation criminelle dont fait partie Wojciech Grzesiowski. Cette transgression de la part de Mme Maranan est apparue au cours du projet Otremens et a fait l'objet d'une enquête approfondie par le service de normes professionnelles du service de police de Toronto.

Grâce à un partenariat avec l'Équipe de lutte contre la contrebande de tabac de la Police provinciale de l'Ontario, l'enquête a démontré des liens étroits entre la contrebande de tabac et le crime organisé. En effet, au cours de l'enquête, l'Équipe a saisi plus de 3 000 000 de cigarettes, ce qui représente une perte de recettes fiscales de plus de 550 000 $.   

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) à New York mène en parallèle une enquête séparée sur les activités de La Cosa Nostra dans cette ville, plus précisément sur des membres des familles Bonanno et Gambino. À New York aujourd'hui, plusieurs membres en règle et associés de ces familles ont été arrêtés et accusés de trafic de cocaïne, de prêt usuraire, d'extorsion et de recyclage d'argent. La Division O de la GRC tient à remercier le FBI de sa collaboration et de son soutien indéfectible tout au cours de l'enquête. 

Le trafic de fentanyl et de carfentanil est une priorité absolue de la collectivité canadienne d'application de la loi. Au cours d'opérations d'infiltration menées pendant le projet, la police a pu faire l'achat de 6 kilogrammes de fentanyl et de carfentanil à l'occasion de six transactions. Or, ces drogues auraient pu être coupées plusieurs fois, ce qui veut dire que le triple du volume de drogues saisies aurait été distribué dans les rues de la RGT aujourd'hui, si ce n'avait été du travail acharné de toutes les personnes investies dans ce projet.

La Division O de la GRC tient à remercier les organismes suivants pour l'aide qu'ils ont apportée : la Police provinciale de l'Ontario, le service de police de Toronto, la police régionale de York, la police régionale de Peel, la police régionale de Durham, le service de police de South Simcoe, le Service des poursuites pénales du Canada, le procureur général du Canada, le ministère des Finances et le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada  (CANAFE). Le service de police de Hamilton, le service de police régional de Halton, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal, l'Agence des services frontaliers du Canada, le bureau de New York du FBI, le U.S. District Attorney's Office du district Est de New York, le U.S. Department of Homeland Security Immigration and Customs Enforcement, la police nationale de la Colombie, et les Carabinieri ROS et la Polizia di Stato SCO de l'Italie ont aussi apporté un soutien précieux.

Au sein de la GRC, les services de Crimes graves et Crime organisé du Détachement de Toronto - Ouest et des autres détachements de la RGT, l'UMECO de la Colombie-Britannique (composée de membres de la GRC et du service de police de Vancouver), l'UMECO de Montréal, et les agents de liaison de la GRC en Colombie, au Mexique, en Italie et aux Pays-Bas ont apporté une assistance considérable.

Les sujets suivants ont été accusés des infractions suivantes :

« Ceux qui se livrent au trafic de la drogue et qui prennent part à d'autres activités du crime organisé détruisent des vies et compromettent la sécurité de nos communautés. Nous allons continuer à nous efforcer d'éradiquer ces dangers », a déclaré le surintendant principal Michael LeSage, officier responsable des Enquêtes criminelles de la Division O de la GRC. « Le projet Otremens démontre la valeur des efforts concertés et de la collaboration des organismes d'application de la loi et d'autres ministères, ici et à l'étranger, dans la lutte contre le crime organisé. »

Les organismes d'application de la loi travaillent sans relâche pour améliorer la sécurité de notre collectivité. Cependant, votre vigilance et les renseignements que vous nous communiquez au sujet de toute activité suspecte nous permettront d'obtenir de meilleurs résultats. Si vous êtes au courant de trafic de fentanyl ou de carfentanil, ou désirez signaler d'autres activités criminelles, vous pouvez communiquer en tout temps avec votre service de police local, la GRC en Ontario au 1-800-387-0020 ou, de façon anonyme, avec Échec au crime, au 1-800-222-8477. 

Twitter: @GRCONT
Facebook: GRC.Ontario 
YouTube: GRCGRCPOLICE 
Site Web : GRC en Ontario               

SOURCE Gendarmerie royale du Canada




Communiqué envoyé le 9 novembre 2017 à 15:04 et diffusé par :