Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola
Sujet : Prix et Récompenses

Déclaration de l'Agence de la santé publique du Canada sur l'attribution de l'Ordre de la chasse au bison du Manitoba au Laboratoire national de microbiologie


OTTAWA, le 11 janv. 2016 /CNW/ - L'Agence de la santé publique du Canada désire souligner que M. Gary Kobinger et son équipe, de l'Unité des pathogènes spéciaux du Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg, ont été décorés de l'Ordre de la chasse au bison 2016 du Manitoba. Présenté par le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, l'Ordre de la chasse au bison est l'une des plus hautes distinctions décernées par la province à des individus en reconnaissance de leur excellence dans les domaines du leadership, du service, des sports et de l'engagement communautaire.

M. Kobinger, chef de l'Unité des pathogènes spéciaux du Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'Agence, a reçu le prix au nom de son équipe, qui a été récompensée pour son travail exceptionnel et son engagement à combattre la maladie à virus Ebola, laquelle a fait des ravages en Afrique de l'Ouest. Sous la direction de M. Kobinger, l'Unité des pathogènes spéciaux a contribué à élever le LNM au rang des chefs de file mondiaux de la recherche sur les maladies infectieuses et aidé à révolutionner les méthodes de traitement des maladies infectieuses à l'échelle mondiale.

Les Canadiens peuvent être fiers de l'apport de l'équipe du LNM à la lutte mondiale contre des maladies comme la maladie à virus Ebola. Sa contribution à la mise au point d'un des principaux vaccins expérimentaux contre le virus Ebola (le VSV?EBOV) pourrait permettre de sauver des milliers de vies, faisant espérer que les éclosions de maladie à virus Ebola soient bientôt derrière nous.

Le VSV-EBOV, vaccin expérimental contre le virus Ebola découvert par des chercheurs du LNM à Winnipeg, est le fruit de plus de 10 années de recherches scientifiques réalisées par l'équipe des Pathogènes spéciaux et ses prédécesseurs.

La recherche appliquée, y compris la mise au point de nouveaux traitements et vaccins contre des maladies qui menacent la santé publique nationale, est l'une des fonctions de base du Laboratoire national de microbiologie de l'Agence. Grâce au leadership dans le travail en laboratoire, le LNM s'emploie à protéger la santé publique à l'échelle nationale et internationale et peut offrir de l'aide aux pays n'ayant pas les installations nécessaires pour développer, en toute sécurité, des traitements contre les virus mortels qui frappent leur population.

 

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

14 aoû 2020
Thérapeutique Knight inc. , société pharmaceutique spécialisée et chef de file panaméricaine (ex. EU) («?Knight?»), a annoncé aujourd'hui les résultats de la vente aux enchères suivant le processus d'offre publique d'achat (l'«?offre publique...

14 aoû 2020
Neptune Solutions Bien-être inc. (« Neptune » ou la « Société ») , une société diversifiée et entièrement intégrée axée sur la santé et le bien-être qui propose des marques naturelles, végétales, durables et portées par une mission, a annoncé les...

14 aoû 2020
La documentation atteste que les quatre organisations respectent ou surpassent les mesures internationales en matière de santé et de sécurité Les voyageurs sont assurés de profiter des protocoles les plus rigoureux en matière de biosécurité lors de...

14 aoû 2020
La vice-première ministre Chrystia Freeland a annoncé aujourd'hui que le Canada et les États-Unis ont convenu de prolonger la restriction temporaire de tous les déplacements non essentiels à la frontière entre le Canada et les États-Unis jusqu'au 21...

14 aoû 2020
Il n'existe aucune preuve attestant que les oignons cultivés au Canada sont liés à cette éclosion. On examine plutôt les oignons importés des États-Unis. Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir des oignons rouges, blancs, jaunes ou...

14 aoû 2020
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, au Québec, font état de 87 nouveaux cas, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 61 004. Aussi, aucun décès n'est survenu dans les 24 dernières heures, mais 3 décès survenus...



Communiqué envoyé le 11 janvier 2016 à 16:51 et diffusé par :