Le Lézard

Deuxième école primaire à L'Île-des-S?urs - Dépôt du Rapport du Comité de travail : les parents accueillent favorablement la bonification


ÎLE-DES-SOEURS, QC, le 30 août 2011 /CNW/ -- ÎLE-DES-SOEURS, QC, le 30 août 2011 /CNW Telbec/ - Les parents accueillent favorablement le rapport du comité de bonification de l'arrondissement de Verdun qui rejoint les préoccupations raisonnable des résidents.

L'école sera construite sur un stationnement

Il y a état d'urgence. Les aiguilles tournent. La date d'échéance approche. Il reste 368 jours à la rentrée scolaire 2012. Revenons au gros bon sens et stoppons le déni de l'évidence.

La nécessité et l'urgence d'une nouvelle école à L'Île-des-S?urs fait consensus.

Rappelons l'évidence : l'école sera construite sur un stationnement.

Les tennis, la piscine et tous les équipements collectifs seront maintenus et améliorés.

Nous avons présentement un stationnement entouré d'un parc, nous aurons une école entourée d'un parc amélioré et bonifié.

Le site du parc de la Fontaine s'aligne sur la vision initiale de L'Île-des-S?urs telle que représentée dans le premier plan d'urbanisme en 1967. Il y a plus de 30 ans, les architectes et urbanistes avaient prévu ce parc comme emplacement idéal pour une école.

Revenons au sens commun : les sites alternatifs sont déraisonnables.

Les opposants suivent un raisonnement simpliste : «Si un terrain est vacant, alors il est disponible.» Facile de jouer aux gérants d'estrade avec des options hypothétiques et de détourner l'attention des vrais enjeux. Un terrain vacant n'est pas nécessairement un terrain apte à accueillir des enfants du primaire. Les gérants d'estrade de l'urbanisme proposent donc n'importe quel emplacement sous prétexte que les terrains sont vacants.

On ne construit pas d'hôpitaux aux abords d'un chemin de fer ni ne fait-on marcher des enfants aux abords d'un accès à l'autoroute ou à côté d'un pont en construction ! Et que penser de marcher vers une école située au beau milieu d'entrepôts commerciaux et de chantiers de construction ou de terrains contaminés de biogaz ?

Le simple bon sens. Le projet de nouvelle école ne détruira pas un parc. La désinformation n'aura pas gain de cause et le syndrome «pas dans ma cour» sera démasqué. Il y aura un empiètement sur le stationnement et un rajout d'arbres et d'espaces verts.

La rhétorique des opposants au projet se cache derrière de fausses vertus environnementales, ce qui déplace le débat de vraies questions : Des enfants ou des voitures ? L'éducation ou le béton?

Donnons aux familles la place qui leur revient. OUI à une école au parc de la Fontaine !

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/August2011/30/c7389.html

Communiqué envoyé le 30 août 2011 à 16:18 et diffusé par :