Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Enfance, Lois fédérales et d'états

Première Conférence internationale sur la sensibilisation à l'infertilité


Projet de loi 20 : critiqué par des experts du monde entier

MONTRÉAL, le 8 sept. 2015 /CNW Telbec/ - L'Association des couples infertiles du Québec (ACIQ) ressort plus forte de la première conférence internationale sur la sensibilisation à l'infertilité (Montréal 2015), tenue à la Maison du développement durable, dans son combat contre l'abolition du programme québécois de procréation assistée. Cette conférence a réuni des associations de patients infertiles du Canada, des États-Unis, de l'Europe, de l'Amérique du Sud et du Proche-Orient ainsi que des professionnels du milieu de la santé. « Le combat des couples infertiles du Québec résonne à travers le monde. Il n'est pas trop tard pour changer les choses. Je tends à nouveau la main au ministre de la Santé pour trouver des solutions mutuellement acceptables » déclare la présidente de l'ACIQ, madame Céline Braun.

Très au fait de la situation québécoise et des restrictions proposées par le Gouvernement du Québec, ces associations internationales appuient les démarches de l'ACIQ pour maintenir l'accès à la fécondation in vitro sans égard à la richesse. « Le projet de loi 20 est injuste pour les patients infertiles car ils sont discriminés en fonction de leur portefeuille. L'infertilité n'est pas un choix mais une maladie comme les autres » explique Risa Levine, ex-patiente en fertilité et administratrice et de RESOLVE, l'association américaine des patients infertiles.

« Les patients infertiles ont droit aux traitements et les barrières financières ne sont qu'une façon de restreindre les droits reproductifs » affirme Professeur Filomena Gallo, secrétaire de l'Association Luca Coscioni. « L'Italie a voulu contrôler le corps des patients mais cela a augmenté les grossesses à risque, encouragé le tourisme médical et multiplié les recours légaux, » ajoute madame Gallo. Le projet de loi 20 risque de provoquer la même situation.

« La couverture de soins en procréation assistée dictent les choix des médecins. En gardant les mauvais traitements couverts, le Québec s'expose à une dégradation de la santé des mères et des bébés. C'est un véritable recul, » déclare madame Ofra Balaban présidente de CHEN Patient Fertility Association d'Israël.  Notons qu'Israël possède le plus haut nombre de cycle par million de population au monde avec 1800 par année, soit près de neuf fois de plus qu'au Canada.

« Malgré la situation économique de l'Argentine, nous avons aujourd'hui accès à la fécondation in vitro comme les patients infertiles du Québec » soutient à son tour et madame Estela Chardon, présidente et fondatrice de Concebir. « Il est difficile de comprendre qu'une province riche et vieillissante comme le Québec se retrouve derrière l'Argentine en matière d'accès aux traitements si le projet de loi 20 est adopté. »

La situation des couples infertiles ontariens pourraient également dépasser celle des Québécois. « Notre gouvernement a pris comme engagement de couvrir publiquement la fécondation in vitro. Le Québec a été pour nous une inspiration pendant notre combat. Il est inquiétant de voir les droits des patients infertiles reculer sous le projet de loi 20 » conclu Sandra Alsaffawi-David, avocate et directrice de Conceivable Dreams, la Coalition ontarienne pour l'accès à la fécondation in vitro.

Au terme de la conférence, l'ACIQ peut compter sur de nouveaux appuis. « Nous ne sommes plus seuls ! Tous sont inquiets de la route que veut prendre le Gouvernement du Québec en matière de procréation assistée. Nous sommes heureux du soutien que nous avons reçu de partout à travers le monde et surtout de l'engagement des participants à sensibiliser leurs gouvernements et leurs médias sur le recul des droits des patients québécois » affirme en terminant madame Braun.

À propos de l'ACIQ
Fondée le 19 mai 2005, l´Association des couples infertiles du Québec (ACIQ) a pour mission de représenter et de promouvoir les intérêts des couples infertiles du Québec afin que ceux-ci puissent recevoir un service de qualité et équitable. L´ACIQ se veut également une ressource pour les couples qui traversent la dure réalité de l´infertilité et qui ont besoin d´aide, de support et d´information.

 

SOURCE Association des couples infertiles du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 sep 2022
La Croix-Rouge canadienne lance le Fonds de secours : Ouragan Fiona au Canada afin de venir en aide aux personnes touchées par l'ouragan dévastateur qui a frappé l'est du pays. Les fonds amassés permettront à la Croix-Rouge d'apporter des secours,...

24 sep 2022
Le lundi 26 septembre, c'est la Journée mondiale de la contraception. Les statistiques montrent que 48 % des grossesses ne sont pas prévues (1). Par conséquent, trop peu de femmes et de jeunes filles n'ont pas assez de renseignements sur les...

24 sep 2022
Un sondage Léger1, mené en collaboration avec l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, démontre qu'une partie de la population ignore certaines des activités pouvant être réalisées par un.e hygiéniste dentaire, deux ans après une modification du...

23 sep 2022
Un sommet national unique en son genre sur le mieux-être mental des Autochtones a eu lieu le 23 septembre 2022, à Toronto. Ce sommet a réuni des communautés des...

23 sep 2022
FYidoctors est ravie d'annoncer qu'elle figure au classement 2022 des entreprises affichant la plus forte croissance au Canada (Canada's Top Growing Companies) du Report in Business du Globe and Mail, dévoilé aujourd'hui. L'organisation a obtenu une...

23 sep 2022
La Coalition des psychologues du réseau public québécois (CPRPQ) se félicite de la reconnaissance par le premier ministre François Legault, lors du débat des chefs, de l'importance d'augmenter rapidement la rémunération des psychologues du réseau...



Communiqué envoyé le 8 septembre 2015 à 17:09 et diffusé par :