Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sans buts lucratifs, Campagnes politiques

Interpelé par le FRAPRU, Justin Trudeau précise ses engagements en logement social


MONTRÉAL, le 3 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Interpelé par une délégation du FRAPRU, à son entrée à l'Hôtel-de-Ville de Montréal où il rencontrait le maire Denis Coderre, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a dû préciser les engagements de son parti, en matière de logement social. Pressé de questions, M. Trudeau s'est engagé à maintenir le budget de 1,7 milliard $ que la Société canadienne d'hypothèques et de logement consacre annuellement au financement à long terme des logements sociaux, ce qui permettra non seulement de maintenir les subventions aux coopératives d'habitation, comme l'a récemment promis le Parti libéral du Canada, mais aussi celles accordées aux autres formes de logement social comme les HLM et les logements gérés par des Organismes sans but lucratif (OSBL). Près de 554 000 logements sociaux doivent perdre ces subventions au cours des prochaines années, dont 123 600 au Québec.

M. Trudeau a ajouté que les investissements dans de nouveaux logements annoncés dans son plan économique se rajouteraient à ce 1,7 milliard $. Il n'a cependant pas voulu préciser quelle part du 19,7 milliards $ promis pour dix ans pour les infrastructures sociales irait au logement, en se contentant de dire qu' « elle serait très importante ». Il a par ailleurs renvoyé aux municipalités le soin de décider si les sommes investies en habitation iront à du logement social ou passeront en subventions à des promoteurs privés pour construire du logement soi-disant abordable, mais assurément trop coûteux pour les ménages à faible revenu.

Le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, s'est déclaré soulagé par l'intention de M. Trudeau de poursuivre les subventions fédérales à l'ensemble du parc actuel de logements sociaux, mais toujours aussi insatisfait de l'insuffisance et de l'imprécision des engagements libéraux pour de nouveaux logements sociaux. L'organisme réclame pour sa part un budget annuel de 2 milliards $ spécifiquement destiné à cette fin.

Le FRAPRU rappelle que 1 552 145 ménages ont des besoins impérieux de logement au Canada dont 348 485 au Québec et 203 695 dans la seule région métropolitaine de Montréal.

 

SOURCE Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 avr 2020
En vue d'aider les clients qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19, la Banque Tangerine, la principale banque numérique du Canada réduit temporairement les taux d'intérêt des cartes de crédit à 10,99 % pour les personnes...

6 avr 2020
Franklin Templeton Canada a annoncé aujourd'hui une réduction des frais de gestion pour le FNB équilibré de base Franklin Liberty (FLBA), le FINB de marchés émergents Franklin LibertyQT (FLEM) et le FINB de dividendes mondiaux Franklin LibertyQT...

6 avr 2020
Canadiennes, Canadiens, Sachant qu'en ces temps de crise importante ayant de profondes répercussions sur la société, les entreprises et les organisations canadiennes ont la responsabilité de regrouper leurs ressources et de les mettre à la...

6 avr 2020
À l'occasion du lancement aujourd'hui du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, la Fédération des cégeps souligne son enthousiasme pour...

6 avr 2020
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) craint qu'une nouvelle entente de distribution ne récompense Amazon Canada, une entreprise qui crée des emplois stressants et précaires, qui ne tient pas compte des revendications des...

6 avr 2020
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille très favorablement la décision du gouvernement du Québec de profiter du ralentissement ou de l'arrêt complet des activités des entreprises pour financer la formation des travailleurs. «...



Communiqué envoyé le 3 septembre 2015 à 12:13 et diffusé par :