Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Nouvelles - Monde du travail

Centre hospitalier universitaire Ste-Justine - Les syndiqués se mobilisent contre les compressions budgétaires


MONTRÉAL, le 12 juin 2015 /CNW Telbec/ - Des employé-es du CHU Sainte-Justine, syndiqués avec la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), ont tenu une activité de mobilisation devant l'établissement de santé le vendredi 12 juin afin de dénoncer une fois de plus les compressions budgétaires et la réorganisation du travail.

Sur les compressions de 36 millions de dollars sur cinq ans réclamés par Québec au CHU Sainte-Justine, il reste encore 15 millions de dollars à récupérer pour la période 2015-2016. Le service de néonatalogie fera certainement les frais de ces compressions.

« Il semble que notre modèle ne soit pas performant aux yeux du ministre de la Santé Gaétan Barrette. Toutefois, notre CHU a été comparé aux modèles des CHU de Québec et de Sherbrooke. Cette comparaison est pour le moins boiteuse, puisque les soins dispensés dans ces centres ne sont pas les mêmes et que la pénurie d'infirmières persiste sur l'île de Montréal. Il ne faut pas oublier que des cas complexes de bébés prématurés sont admis au CHU Sainte-Justine en provenance de Québec et de Sherbrooke », clame Louise Laplante, présidente du Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires du CHU Sainte-Justine (FSSS-CSN).

La réorganisation du travail implique par ailleurs plusieurs mouvements de personnel. Des infirmières auxiliaires seront affectées à d'autres services et remplacées par des infirmières. Le ratio patient/infirmière augmentera considérablement. Ce remue-ménage ne se fait pas au bénéfice des patients, loin de là, son seul but étant l'atteinte de l'objectif budgétaire. « Malheureusement, les coupures et les compressions imposées par le présent gouvernement feront en sorte que plutôt que d'offrir des soins de qualité comme nous le faisions dans le passé, nous nous contenterons de soins sécuritaires, car le ratio infirmière/patient a déjà atteint sa limite », ajoute Mme Laplante.

« C'est typique de ce gouvernement, on sort l'énorme scalpel pour faire des compressions inconsidérées sans consulter les employé-es qui sont sur la première ligne. On coupe d'abord et on se questionne ensuite sur les conséquences, c'est à se demander si le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux sait ce qu'il fait », clame Jean Lacharité 2e vice-président de la CSN.

La situation est criante, le CHU Sainte-Justine qui fait la fierté du Québec par ses soins de qualité et par son expertise unique périclite et est la victime d'une politique sauvage de compressions inconsidérées.

 

SOURCE Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

26 fév 2020
Des sages-femmes de partout en Ontario transmettront des lettres en mains propres aux députés provinciaux du Parti progressiste-conservateur, les exhortant à mettre fin à l'écart d'équité salariale pour les sages-femmes. L'Association of Ontario...

26 fév 2020
Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE:4502/NYSE:TAK) (« Takeda ») annonce avoir fait l'acquisition de PvP Biologics, Inc. après la finalisation d'une étude de preuve de concept du mécanisme de Phase 1 sur le médicament expérimental TAK-062...

26 fév 2020
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 25 février 2020 a été corrigé pour identifier correctement les produits touchés. Les corrections apportées à la liste de produits sont indiquées par un astérisque (*). Fresh 7 Baskets Limited procède au rappel...

26 fév 2020
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, monsieur Pierre Dufour, au nom de la ministre responsable des...

26 fév 2020
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre responsable de la région de la Montérégie, monsieur Christian Dubé, au nom de la ministre responsable des Aînés et des...

26 fév 2020
Comme suite à ma déclaration précédente et en tant qu'administratrice en chef de la santé publique, j'ai évalué des individus en quarantaine au centre NAV en vertu du décret d'urgence sous la Loi sur la quarantaine et déterminé qu'ils ne posent aucun...



Communiqué envoyé le 12 juin 2015 à 11:30 et diffusé par :