Le Lézard
Sujets : Religion, Sécurité publique

Coalition Avenir Québec - « Le gouvernement libéral tarde à agir contre l'endoctrinement religieux » - Nathalie Roy


QUÉBEC, le 27 mai 2015 /CNW Telbec/ - La porte-parole de la Coalition Avenir Québec en laïcité et députée de Montarville, Nathalie Roy, constate à nouveau que le gouvernement libéral tarde à agir pour contrer les individus qui endoctrinement de jeunes Québécois et les encouragent à partir à l'étranger pour rejoindre des groupes terroristes.

La députée de Montarville souligne le cri du coeur d'un père d'une jeune fille interceptée la semaine dernière à l'aéroport de Montréal. «Ce que nous dit ce père de famille, c'est le gros bon sens, que tous les Québécois voient. Ce père accuse ceux qui endoctrinent ces jeunes. Ils ont tous fréquenté le même centre communautaire islamique où oeuvre Adil Charkaoui, et ce n'est pas l'effet du hasard. Le gouvernement doit agir contre ces agents de radicalisation. Ça fait plus d'un an qu'il a promis un plan et son projet de loi ne sera pas adopté avant Dieu sait quand! », se désole-t-elle.

Pour Nathalie Roy, le gouvernement libéral ne peut plus attendre avant de prendre des moyens pour contrer l'endoctrinement religieux. Elle rappelle que le gouvernement fédéral, les corps policiers et la Ville de Montréal ont tous déjà agi de leur côté. «Pendant qu'on demande aux parents et aux citoyens de dénoncer les jeunes qui se radicalisent, on attend toujours le plan du gouvernement. Combien de jeunes tenteront de partir d'ici l'automne prochain? Il faut intervenir maintenant. Tant que le gouvernement ne met pas d'outils en place, tout ce que les policiers peuvent faire, c'est réagir au moment où ces jeunes décident de prendre l'avion! La lutte à l'intégrisme religieux était une priorité pour le premier ministre il y a 13 mois. Le gouvernement doit avoir un plan d'action pour agir dès maintenant, pas à l'automne. Nous avions déjà proposé des mesures pour contrer ces discours d'endoctrinement de certains prédicateurs, mais le gouvernement les a rejetées du revers de la main. Pourtant, c'est l'endoctrinement le vrai problème », conclut-elle.


 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec



Communiqué envoyé le 27 mai 2015 à 12:48 et diffusé par :