Le Lézard

11 mars : Journée mondiale de la plomberie


MONTRÉAL, le 11 mars /CNW/ -- Tous les êtres humains qui vivent sur la planète ont besoin d'eau
potable et d'un minimum d'équipements sanitaires

MONTRÉAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - Créée en 2010, grâce aux efforts du World Plumbing Council (WPC), la Journée mondiale de la plomberie vise à sensibiliser le grand public sur le rôle crucial que joue l'industrie de la plomberie pour ce qui est de protéger la santé et la sécurité publiques et de réduire l'empreinte environnementale de l'humain. Entrepreneurs, tuyauteurs, grossistes, manufacturiers, ingénieurs, technologues et inspecteurs exécutent chaque jour des tâches qui sont souvent tenues pour acquis mais qui sont d'une importance capitale.

En cette deuxième Journée mondiale de la plomberie, une réunion entre le WPC et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lieu à Bangalore, en Inde. Cet événement regroupe des experts médicaux et de la plomberie qui discuteront du lien entre une bonne plomberie et une bonne santé. Le président du WPC, Robert Burgon, a dit « espérer que, en cette Journée mondiale de la plomberie, le monde se rende compte que la plomberie est indispensable à la santé des êtres humains et de la planète. Dans les pays en développement, beaucoup de gens n'en connaissent pas encore les bienfaits. » En juillet 2010, l'Assemblée générale de l'ONU a reconnu l'accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit humain. Cette résolution souligne notamment qu'environ deux millions de personnes dans le monde, pour la plupart des jeunes enfants, meurent chaque année des suites de maladies causées par une eau impropre à la consommation et l'absence d'installations sanitaires de base. Elle met aussi en évidence que 884 millions de personnes n'ont pas accès à une eau potable de qualité et que plus de 2,6 milliards de personnes ne disposent pas d'installations sanitaires de base.

De leur côté, les pays développés sont choyés en matière d'accès à l'eau potable et ils en profitent allègrement. En effet, selon le ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs, la consommation résidentielle québécoise est estimée à environ 400 litres par personne par jour (l/p/j). Cette consommation se compare à la moyenne canadienne de 350 l/p/j et correspond aux niveaux de consommation observés en Amérique du Nord. L'Europe affiche toutefois des niveaux de consommation plus bas, avec une consommation moyenne de 200 l/p/j au Royaume-Uni et de 150 l/p/j en France.

Tous ces chiffres tendent à expliquer pourquoi, dans les pays où les systèmes de plomberie sont bien développés, comme au Québec, les gens tiennent souvent pour acquis la contribution de cette industrie. Dans un pays comme le Mozambique, il en va tout autrement. Selon l'organisation One Drop, la consommation d'eau par personne par jour y est de moins de 10 litres en moyenne. Imaginez ce que le développement d'un réseau de plomberie adéquat pourrait faire dans un tel pays.

Au Québec, nous avons la chance de profiter d'un accès facile à l'eau grâce au travail exceptionnel exécuté par tous les intervenants de l'industrie de la plomberie et c'est pourquoi la CMMTQ se joint à des organismes liés à la plomberie de partout à travers le monde en cette deuxième Journée mondiale de la plomberie et tient à souligner la contribution de ses membres et de leurs employés à la protection de la santé publique.

Au sujet de la CMMTQ

Créée en 1949 par la Loi sur les maîtres mécaniciens en tuyauterie, la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) regroupe des entrepreneurs spécialisés qui ?uvrent dans le domaine de la mécanique du bâtiment, plus particulièrement en plomberie et en chauffage.

Conformément à sa mission, la CMMTQ voit à augmenter la compétence et l'habileté de ses membres afin d'assurer au public une plus grande sécurité et une meilleure protection en matière d'hygiène et de santé. Elle assume également le mandat relatif à la qualification professionnelle des entrepreneurs en plomberie et en chauffage confié par le gouvernement du Québec et réglemente la conduite de ses membres dans l'exercice de leur métier. De plus, elle leur offre des services de qualité ainsi que des conseils judicieux dispensés par une équipe de professionnels chevronnés et se fait un devoir de veiller constamment à leurs intérêts.

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/March2011/11/c8659.html

Communiqué envoyé le 11 mars 2011 à 05:00 et diffusé par :