Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sans buts lucratifs, Affaires étrangères, Religion, Avis de décès

Le KAICIID est en deuil suite au décès du Gardien des deux mosquées sacrées : le roi Abdullah, un visionnaire du dialogue


VIENNE, January 23, 2015 /PRNewswire/ --

C'est avec une immense tristesse que le Conseil des Parties, le Conseil d'administration, le Secrétaire général et le personnel du Centre international du roi Abdullah Bin Abdulaziz pour le dialogue interreligieux et interculturel ont présenté leurs condoléances au peuple d'Arabie saoudite pour sa perte inestimable.

Le 23 janvier 2015, Sa Majesté le Gardien des deux mosquées sacrées de la Mecque et Médine, est décédé.

Le roi Abdullah bin Abdulaziz était un leader religieux réputé, un initiateur de paix engagé et un défenseur inconditionnel du dialogue pour approfondir la compréhension et le respect entre les peuples de différentes religions et cultures.   

Pendant sept ans, Sa Majesté a poursuivi sa quête d'établir un centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel afin d'accroître la coopération, le respect de la diversité, la justice et la paix. Dès 2005, le roi Abdullah Bin Abdulaziz a incité des intellectuels et des leaders de différentes religions à former une vision commune de dialogue afin de créer des ponts entre les peuples pour résoudre les conflits et promouvoir la collaboration entre divers groupes.  

Lors de leur rencontre historique en novembre 2007, le Gardien des deux mosquées sacrées a partagé avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI, sa vision d'une « Initiative pour un dialogue interconfessionnel ». Tous deux avaient alors décidé de suivre cette voie.   

Cinq ans plus tard, en novembre 2012, grâce à une collaboration intensive entre les leaders religieux et gouvernementaux, un Centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel était créé. Les leaders religieux impliqués dans la création du centre ont proposé que celui-ci porte le nom du roi afin de rendre hommage à son engagement pour la paix par le dialogue interreligieux.

Les États membres du KAICIID, l'Autriche, l'Arabie saoudite et l'Espagne, ainsi que le Saint-Siège en tant qu'observateur fondateur, soutiennent et gouvernent le Centre pour le dialogue aidé d'un Conseil d'administration dont les neuf membres représentent cinq religions du monde. 

Contact au Centre pour le dialogue KAICIID  :

Peter Kaiser
Responsable de la communication
Schottenring 21
1010 Vienne
Tél. : +43-1-313-22-411
Mobile : +43-664-231-0593
E-mail : peter.kaiser@kaiciid.org


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:51
À la suite du discours prononcé par le premier ministre François Legault cet après-midi, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) salue les ambitions énoncées notamment en matière d'éducation, d'économie verte, d'achat local et de virage numérique. Le...

à 18:14
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue plusieurs des annonces faites aujourd'hui par le premier ministre François Legault lors de son discours d'ouverture de la nouvelle session parlementaire, mais souhaite que ces...

à 17:59
La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) salue les orientations du discours inaugural du premier ministre François Legault de cet après-midi. Elle tient à mentionner la volonté de rendre le Québec plus autonome en fabriquant,...

à 17:52
Suivant l'allocution d'ouverture du premier ministre François Legault dans le cadre de la nouvelle session parlementaire, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui représente près de 200 000 membres du personnel de l'éducation et de la santé,...

à 17:36
Les médecins de famille du Québec veulent prendre en charge un maximum de patients, soigner leurs concitoyens et n'entendent d'aucune façon se défiler de leur responsabilité collective. Toutefois, il manque clairement 1000 médecins de famille au...

à 17:07
Reprise des négociations pour: Société : St-Georges Eco-Mining Corp. Symbole CSE : SX Les titres : Oui Reprise (HE) : 9 h 30 10/20/2021 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre...



Communiqué envoyé le 23 janvier 2015 à 10:50 et diffusé par :