Le Lézard
Classé dans : Le virus Ebola
Sujet : Enfance

Paul G. Allen poursuit sa lutte contre Ebola en venant en aide aux enfants orphelins


Save the Children reçoit la plus grosse subvention privée pour fournir des soins d'urgence aux orphelins du Libéria; le don fait partie d'un engagement de 100 millions $ pour vaincre Ebola

SEATTLE, le 14 nov. 2014 /CNW/ - Le philanthrope Paul G. Allen a annoncé aujourd'hui une subvention de plusieurs millions de dollars pour remédier à l'une des conséquences les plus dramatiques de la crise d'Ebola au Libéria : les enfants laissés orphelins par le virus. Selon l'UNICEF, pas moins de 3 700 enfants en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone ont perdu au moins un de leurs parents à cause d'Ebola depuis le début de l'année. La vie de ces orphelins sera mise à l'épreuve durant des décennies.  

M. Allen consacrera donc 6,6 millions $ pour aider Save the Children à fournir les soins, le réconfort et l'éducation dont les enfants libériens ont besoin. Les fonds permettront également de financer des programmes de sensibilisation communautaire ayant pour objectif d'empêcher une propagation à plus grande échelle du virus. Cette subvention fait partie de l'engagement pris par Paul G. Allen d'octroyer au moins 100 millions $ à divers programmes visant à lutter contre la crise d'Ebola. La subvention de M. Allen est le don privé le plus important jamais accordé à Save the Children pour contrer Ebola.

Pour voir la vidéo et les photos des efforts déployés par Save the Children en Afrique de l'Ouest, visitez le http://www.tackleebola.com/toolkit-save-the-children.html.

Un nombre inquiétant d'enfants doivent tous les jours composer avec la séparation et la perte de membres de leur famille à mesure que leurs parents sont admis dans les centres de traitement. Beaucoup d'entre eux sont même confinés dans leur maison; alors que d'autres, bien qu'ils aient survécu au virus, n'ont plus aucune possession ni d'endroit où rester. Ces jeunes victimes de la crise d'Ebola sont souvent abandonnées à leur sort et rejetés par les membres de leur communauté, qui craignent toujours d'être contaminés.

Save the Children compte sur un excellent programme d'aide en Afrique de l'Ouest depuis plus de 20 ans. L'organisme a rapidement mobilisé des ressources d'intervention pour faire face à la flambée de fièvre hémorragique et porter ainsi secours aux enfants et aux adultes libériens. La subvention de M. Allen contribuera aux activités suivantes au Libéria :

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Libéria est le pays le plus durement touché par la flambée actuelle d'Ebola. Au 5 novembre 2014, le bilan de l'OMS au Libéria s'élevait à 6 525 cas confirmés, probables ou présumés et à 2 697 morts.

Citations à l'appui :

« L'impact à long terme d'Ebola sera considérable à moins que nous prenions les mesures qui s'imposent », souligne M. Allen. « Nous devons privilégier des solutions qui permettront de bâtir des infrastructures permanentes afin de venir en aide aux gens de l'Afrique de l'Ouest sur une longue période. Comme les enfants sont les plus vulnérables, le travail effectué par Save the Children contribuera à fournir les soins intensifs et l'éducation essentielle dont ces jeunes victimes ont besoin pour vivre en santé encore longtemps. »

« Lors de ma récente visite au Libéria, j'ai vu de mes propres yeux les répercussions désastreuses engendrées par le virus Ebola sur les enfants, les familles et la communauté », déplore Carolyn Miles, présidente et chef de la direction de Save the Children. « Chaque jour, le nombre d'orphelins augmente à un rythme particulièrement alarmant. L'aide que nous recevons de M. Allen permettra toutefois à Save the Children de soigner un plus grand nombre de patients en leur prodiguant les soins immédiats dont ils ont tant besoin, ce qui devrait permettre à de nombreuses familles d'échapper à la souffrance causée par la perte tragique d'un être cher. »

Contributions de M. Allen jusqu'à présent :  

Depuis les premiers jours de la flambée épidémique, M. Allen et la Paul G. Allen Family Foundation s'emploient à trouver, à financer et à organiser des solutions stratégiques qui répondent aux besoins les plus criants des personnes infectées. M. Allen a également créé le site TackleEbola.com, qui offre aux individus un moyen facile de contribuer à diverses organisations et de financer les besoins essentiels en matière d'intervention.

Pour en savoir plus ou pour voir la liste complète des contributions de M. Allen, visitez le www.tackleebola.com et suivez-nous sur Facebook ou Twitter à @TackleEbola et @PaulGAllen.

SOURCE Paul G. Allen


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 oct 2018
À la demande du très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, se rendra en Afrique de l'Ouest du 23 au 30 octobre 2018. Elle effectuera des visites d'État au...

13 sep 2018
Réseau mélanome Canada (RMC), le plus grand défenseur national des patients atteints du mélanome, tiendra sa septième marche de sensibilisation annuelle, Avancées contre le mélanome, le dimanche 23 septembre 2018. Une action commune dont l'objectif...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a fait parvenir une lettre aux professionnels de la santé dans le but de leur transmettre des renseignements importants concernant le contraceptif oral...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...

28 aoû 2018
Alors que plus de 82 500 enfants se préparent pour la nouvelle année scolaire dans les zones touchées par le virus Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), l'UNICEF renforce ses programmes d'éducation, de santé, d'eau,...

22 aoû 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...



Communiqué envoyé le 14 novembre 2014 à 15:55 et diffusé par :