Le Lézard
Classé dans : Les affaires

SCHL/Chambre immobilière du Grand Montréal : Un marché actif, mais plus équilibré



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 9 mai 2006) - Dans la région métropolitaine de Montréal, le marché de la revente a de nouveau été très actif au premier trimestre de 2006. En tout, 11 198 propriétés ont été vendues par l'entremise du réseau S.I.A(R)/M.L.S.(R) contre 10 852 durant les trois premiers mois de 2005, ce qui représente une augmentation de 3,2 %.

"Toutefois, bien que le nombre de ventes ait augmenté, la croissance du nombre d'inscriptions depuis deux ans a eu raison de la hausse fulgurante du prix des propriétés", explique David L'Heureux, analyste de marché à la SCHL. Par exemple, après avoir progressé de 14 % en 2004, le prix moyen des maisons unifamiliales a grimpé de 6 % au premier trimestre de 2006. Donc, le marché de la revente se desserre graduellement. Il est plus équilibré, mais demeure globalement toujours à l'avantage des vendeurs.

Au premier trimestre, le nombre de transactions se rapportant à des maisons unifamiliales, conclues dans la région métropolitaine de Montréal, s'est accru de 2 % par rapport à la même période l'année dernière. Le prix moyen des maisons unifamiliales a atteint 225 526 $, en hausse de 6 % par rapport au premier trimestre de 2005. Le nombre d'inscriptions en vigueur a poursuivi sa croissance (+ 10 %), et ce, pour un douzième trimestre consécutif. Ce segment du marché de la revente demeure à l'avantage des vendeurs.

Dans la région métropolitaine de Montréal, le marché des maisons unifamiliales présente des différences importantes selon les gammes de prix. En effet, sur l'île, le marché est à l'avantage des vendeurs pour les propriétés de moins de 300 000 $, tandis qu'il est à l'avantage des acheteurs pour les propriétés de plus de 500 000 $. En banlieue, le marché favorise les vendeurs pour les propriétés de moins de 250 000 $, à Laval et sur la Rive-Sud, et pour celles de moins de 200 000 $, sur la Rive-Nord. A l'opposé, le marché favorise les acheteurs pour les propriétés de plus de 250 000 $, à Laval et sur la Rive-Nord, et de plus 300 000 $, sur la Rive-Sud.

Le marché de la copropriété est maintenant équilibré avec un ratio inscriptions/vente de 8. C'est la croissance rapide des inscriptions depuis près de trois ans qui a permis à ce segment de se détendre. La tendance s'est poursuivie au premier trimestre puisque le nombre de copropriétés à vendre s'est accru de 28 %. La croissance du prix moyen (+ 3 %) a donc été plus faible qu'au premier trimestre de 2005 (+ 8 %). "Bien que le marché des copropriétés se soit détendu, la demande de ce type d'habitation est toujours forte, comme en témoigne l'augmentation de 10 % du nombre de transactions conclues.", affirme Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Dans la région métropolitaine de Montréal, le marché des plex demeure à l'avantage des vendeurs, et la hausse du prix moyen est toujours importante (+ 9 %). Malgré une baisse des transactions de 7 %, ce segment de marché demeure plus serré en raison d'un nombre peu élevé d'inscriptions. Sur l'île, où la majorité des transactions relatives à des plex sont conclues, le prix moyen a augmenté de 8 % pour atteindre 319 238 $.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 oct 2018
Le marché chinois a connu une accélération de la consommation au cours des vingt dernières années. Le secteur de la bijouterie, en tant que pilier de l'industrie de la mode, étudie un nouveau mode de vente au détail, dont MATRO GBJ est l'un des...

20 oct 2018
Aider les nouveaux arrivants formés à l'étranger à se joindre plus rapidement à la population active du Canada renforce notre classe moyenne, aide ceux qui travaillent fort pour en faire partie et contribue à la croissance de notre économie. C'est...

20 oct 2018
Les salariés de la SQDC de trois succursales, soit celles de Lévis et de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Drummondville ont choisi de se joindre au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Des requêtes en accréditation ont été déposées au...

20 oct 2018
Les communautés de langue officielle en situation minoritaire font partie intégrante de notre identité. En plus de valoriser leur contribution, notre gouvernement s'engage à assurer leur vitalité et à promouvoir nos deux langues officielles en milieu...

20 oct 2018
Dans une décision rendue hier en fin de journée, le Tribunal administratif du travail (TAT) a accrédité le syndicat Unifor pour représenter les salariés de l'entretien de l'usine Grande Baie de Rio Tinto. « Au cours de la dernière année, nous avons...

20 oct 2018
Le samedi 20 octobre, tous les Canadiens sont invités à visiter un commerce de leur quartier pour souligner l'apport unique des PME dans nos communautés. Pour une 6e année consécutive, la FCEI organise, en association avec Interac, le Samedi PME, une...




Communiqué envoyé le 9 mai 2006 à 14:21 et diffusé par :