Le Lézard
Classé dans : Santé

Une ouverture au privé plus grande que ne le prétend le gouvernement!



MONTRÉAL, le 6 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 6 juin /CNW Telbec/ - La Coalition Solidarité Santé dénonce la plus grande place faite au privé dans le livre blanc du gouvernement Charest intitulé : Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité. De passage aujourd'hui devant la commission parlementaire, la Coalition tient à affirmer que l'entreprise privée n'a pas sa place au sein de notre système de santé et de services sociaux.

À première vue, la proposition gouvernementale peut sembler attrayante et modérée, mais en y regardant de près, on voit qu'elle ouvre de sérieuses brèches dans les principes qui gouvernent notre système de santé, soit l'accessibilité, l'universalité, la gratuité et le caractère public.

Les mécanismes proposés pour réduire les listes d'attente dans certaines chirurgies électives ne permettent pas de régler le problème des délais mais ils ouvrent la porte à de nouveaux fournisseurs, soient les cliniques spécialisées à but lucratif et les assureurs privés. "Le projet de garantie d'accès avancé dans le livre blanc est si alambiqué qu'il semble avant tout conçu pour ouvrir les soins de santé au secteur privé", déclare Gabrielle Pelletier, porte-parole de la Coalition Solidarité Santé. "La plupart des expériences à travers le monde démontrent que le secteur privé coûte plus cher, qu'il est de moins bonne qualité, qu'il est moins efficace et qu'il cannibalise les ressources publiques", ajoute Madame Pelletier.

Dans son mémoire déposé auprès de la commission, la Coalition Solidarité Santé dénonce aussi que les délais socialement requis ne sont pas pris en compte. Le plan gouvernemental est centré sur les aspects chirurgicaux et médicaux des soins, et pourtant, les listes d'attente se retrouvent aussi dans les services à domicile, les services de réadaptation ou de santé mentale. Pour elle, il serait entièrement justifié d'inclure ces services dans le principe de garantie d'accès.

Des solutions pour réduire les listes d'attente dans le réseau public existent. Par une meilleure utilisation des ressources du réseau et par des investissements aux bons endroits, il est possible de diminuer les temps d'attente.

La Coalition Solidarité Santé recommande de ne pas créer des cliniques affiliées privées. Elle s'oppose à l'ouverture aux assurances duplicatives privées, et ce pour tous les services de santé et de services sociaux.

Également, la Coalition demande au gouvernement Charest de tenir un débat public sur le financement des services de santé et de services sociaux. Il doit être le plus large possible pour permettre à la population de se prononcer.

La Coalition Solidarité Santé est par ailleurs convaincue qu'un système mixte, privé et public, coûtera plus cher, sera moins équitable et sera moins efficace. L'effet combiné d'une réponse non appropriée au jugement de la Cour suprême dans l'affaire Chaoulli et les propositions du rapport Ménard pourraient nous entraîner dans une direction qui ne serait qu'un immense recul.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, procédera à l'inauguration officielle du point de service...

17 nov 2018
Ayant à coeur de s'engager auprès de sa communauté, la Corporation d'Urgences-santé est fière de participer pour une 22e année au Défilé du Père Noël Destination centre-ville en permettant à 58 enfants malades et à leur famille de vivre la magie des...

17 nov 2018
L'industrie procède au rappel de « Jin Ramen Spicy » de marque Ottogi parce que ce produit contient des oeufs et de « Jin Ramen Mild » de marque Ottogi parce que ce produit pourrait contenir des oeufs qui n'ont pas été déclarés sur l'étiquette. Les...

16 nov 2018
ProblèmeSanté Canada a saisi le « DHEA 21st Century », en raison du contenu affiché de déhydroépiandrostérone (DHEA), une substance contrôlée qui peut présenter de graves risques pour la santé. « DHEA 21st Century » est un produit non autorisé...

16 nov 2018
C'est avec plaisir que le gouvernement du Canada a reçu aujourd'hui les constatations et les recommandations préliminaires de M. Dainius P?ras, rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé...

16 nov 2018
De nombreuses parties du système de santé de l'Ontario font l'objet de pressions accrues, selon le 12e rapport annuel À la hauteur 2018 de Qualité des services de santé Ontario concernant le rendement du système de santé dans la province....




Communiqué envoyé le 6 juin 2006 à 07:00 et diffusé par :