Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière

Le Canada pourrait produire trois millions de barils par jour de pétrole extrait des sables bitumineux d'ici 2015



CALGARY, le 1 juin /CNW/ -- CALGARY, le 1 juin /CNW/ - La production de pétrole extrait des sables bitumineux de l'Alberta pourrait presque tripler d'ici 2015 et atteindre trois millions de barils par jour. C'est ce que révèle une Evaluation du marché de l'énergie intitulée Les sables bitumineux du Canada - Perspectives et défis jusqu'en 2015 : Mise à jour, publiée aujourd'hui par l'Office national de l'énergie (l'ONE). La production s'est élevée à 1,1 million de barils par jour en 2005. Le chiffre estimatif cité par l'ONE dans son rapport de 2004 augmente ainsi de près de 40 %.

"Cette augmentation signifie que le Canada est bien placé pour devenir un chef de file mondial en production de pétrole" a déclaré Kenneth Vollman, président de l'ONE. "Les contraintes sont toutefois nombreuses pour les entreprises productrices, notamment la hausse des dépenses en immobilisations et frais d'exploitation, la pénurie de main-d'oeuvre ainsi que les questions d'infrastructure et d'environnement".

Fort de ses sables bitumineux, le Canada est deuxième au monde en termes de réserves connues d'hydrocarbures et il attire les investissements en raison de sa stabilité économique et politique et de ses moyens technologiques. Les prix élevés du pétrole, la croissance de la demande dans le monde et le potentiel d'expansion du marché favorisent la mise en valeur rapide des sables bitumineux. En conséquence, producteurs, organismes de réglementation, collectivités et décideurs sont tous confrontés à des choix difficiles.

Malgré les prix élevés du pétrole, les producteurs sont aux prises avec les coûts en capital plus élevés qui découlent des augmentations de prix de l'acier, du ciment et de l'équipement industriel. Les prix du gaz naturel, en hausse dernièrement, pourraient influer sur la rentabilité des projets d'exploitation des sables et sur les décisions des producteurs quant à leur démarrage. La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée demeure un problème épineux qui peut faire augmenter les dépenses.

La mise en valeur accélérée continue de soulever des préoccupations majeures au sujet de l'environnement. Les producteurs ont réduit les émissions de gaz à effet de serre en améliorant la technologie, mais la hausse globale de la production entraîne une augmentation des émissions totales. De plus, l'extraction à ciel ouvert consomme d'énormes quantités d'eau; divers groupes multipartites régionaux s'entendent pour dire que le débit de la rivière Athabasca ne peut répondre aux besoins de toutes les installations d'extraction à ciel ouvert prévues.

Un autre défi sur lequel le rapport s'attarde est le transport du pétrole additionnel vers les marchés. A l'heure actuelle, les principaux oléoducs d'exportation sont exploités à pleine capacité ou presque. Les nouveaux débouchés ainsi que les hausses de capacité pipelinière devront suivre le rythme d'augmentation de la production. Il s'agit d'un enjeu de taille, tant pour les organismes de réglementation que l'industrie.

L'Office national de l'énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects de l'industrie énergétique du Canada. Sa raison d'être est de promouvoir dans l'intérêt public canadien, la sûreté et la sécurité, la protection de l'environnement et l'efficience de l'infrastructure et des marchés énergétiques, en s'en tenant au mandat conféré par le Parlement au chapitre de la réglementation des pipelines, de la mise en valeur des ressources énergétiques et du commerce de l'énergie. Dans le cadre de son mandat, l'ONE surveille l'offre des produits énergétiques du Canada et publie des rapports sur l'énergie intitulés Evaluation du marché de l'énergie.

On peut consulter ce communiqué et Les sables bitumineux du Canada -

Perspectives et défis jusqu'en 2015 : Mise à jour sur le site Web de

l'Office, à l'adresse www.neb-one.gc.ca sous la rubrique Quoi de neuf.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:30
S. A. R. le Prince héritier a inauguré le parc énergétique avec des entreprises multinationales  Les investisseurs et les locataires ont signé des accords pour investir et établir des activités  L'Energy Park occupera un total de 50 kilomètres...

à 04:00
Special Ice, la plus importante entreprise du secteur des boissons au Ghana, a choisi REDAVIA, l'un des chefs de file mondiaux d'énergie solaire propre et rentable pour les communautés et les entreprises, afin d'établir sa première ferme solaire au...

10 déc 2018
L'expédition   de la deuxième livraison mensuelle de dérivés pétroliers Saoudiens au Yémen en vertu d'un décret royal Saoudien a commencé avec l'arrivée d'une livraison de diesel le 30 novembre et a été complétée avec l'arrivée de la livraison finale...

7 déc 2018
Venture Global LNG, Inc. annonce avoir établi une facilité de crédit-relais de 220 millions $ avec Morgan Stanley Senior Funding, Inc. et les prêteurs associés. Sous réserve de la réalisation des conditions habituelles précédentes, la totalité du...

7 déc 2018
Venture Global LNG, Inc. et Kiewit annoncent conjointement que Kiewit a obtenu le contrat d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction (IAC) pour le projet d'exportation de GNL de Calcasieu Pass en voie de développement dans la Paroisse de...

7 déc 2018
L'Assemblée nationale du Québec a adopté à l'unanimité une motion soutenant la réforme de la Stratégie nationale de construction navale du gouvernement fédéral. La motion presse le gouvernement fédéral d'adhérer aux recommandations de la Chambre des...




Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 12:00 et diffusé par :