Le Lézard
Classé dans : L'environnement

La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement participe à la restauration de la réserve naturelle des Marais-du-Nord



MONTRÉAL, le 30 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 30 mai /CNW Telbec/ - L'Association pour la protection de l'environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) dévoile aujourd'hui les résultats du projet de protection et de mise en valeur de la Réserve naturelle des Marais-du-Nord réalisé au cours de la dernière année grâce, notamment, à une contribution financière de 25 000 $ accordée en 2005 par la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement (FHQE).

Ce projet avait pour but d'assurer une protection intégrale et efficace des terrains ceinturant la baie Charles-Talbot, de reconstituer des habitats fauniques et de sensibiliser la collectivité à l'importance de conserver ce milieu naturel remarquable.

De plus, l'APEL est heureuse d'annoncer que cette année elle a obtenu un deuxième financement de la FHQE au montant de 12 000 $ pour son projet de "Ensemble vers un bassin versant de qualité". Selon Catherine Leconte, directrice générale de la FHQE "ce projet de réhabilitation de sections de la rivière des Hurons permettra de sensibiliser les riverains à l'importance de protéger leurs rives ainsi qu'à implanter des sites d'aménagements exemplaires en milieu riverain".

Mélanie Deslongchamps, directrice générale de l'APEL, a rappelé "En 2002, les 20 hectares de terrain de la baie Charles-Talbot sont devenus l'une des trois premières Réserve naturelle en milieu privé reconnue par le gouvernement. Depuis l'acquisition de ces terrains par l'APEL en 1991 et 1998, peu d'aménagement y avaient été réalisés. Le projet de 2005 a donc permis de remettre en état le site qui avait subi les pressions de diverses activités humaines."

Des habitats fauniques ont été reconstitués pour remplacer les habitats détruits ou modifiés par la présence humaine. Dans le but d'augmenter la biodiversité, une plate-forme de nidification pour balbuzard a été érigée, de même que des nichoirs à chauve-souris et un hibernacle à couleuvres. Le site a été débarrassé de 2,6 tonnes de déchets. Aussi, plus de 180 arbres indigènes ont été plantés dans les anciens sentiers de coupes forestières afin de fermer les accès illicites et stopper la dégradation du milieu. Enfin, la plantation de 300 arbustes sur les rives a permis la stabilisation des berges de la baie et d'un ruisseau affluent.

Outre la participation financière 2005 de la FHQE, une subvention de 24 900 $ du programme Écoaction d'Environnement Canada a rendu possible la réalisation de ce projet qui n'aurait pas vu le jour sans le soutien de la Ville de Québec, le travail de l'équipe de l'APEL et le dévouement de nombreux bénévoles.

Pour Raymond Champoux, directeur régional - Montmorency d'Hydro-Québec "remettre un milieu naturel à l'état sauvage, à 15 minutes du centre-ville de Québec, est un bien beau défi. Ce projet concilie harmonieusement les objectifs de protection et de mise en valeur de l'environnement, le souci de servir les intérêts des communautés locales et la nécessité de sensibiliser la population au respect de la biodiversité."

Pour Claude Abel, du programme Écoaction d'Environnement Canada "nous sommes heureux de contribuer à cette réalisation qui s'inscrit bien dans les objectifs d'implication des collectivités pour l'amélioration, la restauration et la préservation des milieux naturels comme la Réserve naturelle des Marais-du-Nord. Il faut cependant souligner les nombreux efforts et les énergies investis par l'APEL, ses membres et ses partenaires pour la mise en oeuvre de ce projet et l'atteinte de résultats concrets."

La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement

La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement est un organisme à but non lucratif qui contribue à l'amélioration et à la protection à long terme des milieux naturels en soutenant financièrement des initiatives réalisées en partenariat avec les communautés locales, dans un esprit de conservation et de développement durable. De 2001 à 2005, la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement a participé, à hauteur de 4,1 millions de dollars, au financement de 70 projets dans 16 régions administratives du Québec. Pour en savoir plus sur les différents projets auxquels elle a contribué, sa mission, ses objectifs et ses modalités de fonctionnement, visitez le site : www.hydroquebec.com/fondation_environnement

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:52
Le Canada reconnaît la valeur des contributions autochtones à l'égard du leadership climatique au pays et partout dans le monde. Leurs connaissances traditionnelles et leurs perspectives uniques de la nature sont essentielles pour surmonter un défi...

à 16:55
Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger l'environnement et notre patrimoine naturel tout en favorisant la croissance économique. Aujourd'hui, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Catherine McKenna, a...

à 14:22
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) a entamé une évaluation environnementale fédérale pour le projet de gaz naturel liquéfié Kwispaa, une installation d'exportation de gaz naturel liquéfié située à Sarita Bay, 10 kilomètres...

à 13:00
Le député de London-Centre-Nord, Peter Fragiskatos, au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Amarjeet Sohi, annoncera un financement pour les technologies propres au Flying J Travel Centre, à London. Un point de presse...

à 12:04
Les pays doivent éliminer progressivement la production d'électricité à partir du charbon si nous voulons atteindre les objectifs de l'Accord de Paris. La pollution causée par le charbon a de graves répercussions sur notre environnement, notre santé...

à 11:52
Alors que la COP 24 tire à sa fin et que les regards seront bientôt tournés vers son bilan contrasté, le CPQ (Conseil du patronat du Québec), qui était présent pour y représenter les employeurs québécois, souhaite revenir sur quelques observations...




Communiqué envoyé le 30 mai 2006 à 13:43 et diffusé par :