Le Lézard
Classé dans : Santé

Dévoilement des résultats de la consultation sur l'accessibilité aux services de santé et de services sociaux des personnes d'expression anglaise de l'est de Montréal.



MONTRÉAL, le 11 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Quatre centres de santé et de services sociaux (CSSS) de Montréal ont dévoilé aujourd'hui les résultats d'une vaste consultation sur l'accessibilité aux services de santé et les services sociaux offerts aux personnes d'expression anglaise de l'est de Montréal. Les responsables des CSSS d'Ahuntsic et de Montréal-Nord, de la Pointe-de-l'Île, de Saint-Léonard et Saint-Michel et le CSSS Lucille-Teasdale ont présenté aux organismes de la communauté les constats issus de cet exercice et les résultats d'un sondage téléphonique mené auprès de la population anglophone des territoires concernés. Les données recueillies serviront à informer chaque CSSS des besoins et des caractéristiques de la population d'expression anglaise de manière à mieux les servir.

La responsabilité des CSSS

En introduction, le directeur général adjoint du CSSS de la Pointe-de-l'Île, monsieur Gaétan Mercure, a rappelé la responsabilité populationnelle des CSSS : "Les centres de santé et de services sociaux doivent s'assurer que les services sont accessibles à toute la population, y compris notamment les personnes d'expression anglaise."

Une participation stimulante

"Nous trouvions important de travailler, dès le début du processus, en partenariat avec les organismes de la communauté. Nous sommes très heureux de souligner l'intérêt manifesté par les organismes et la qualité de leur participation à nos différentes rencontres de consultation" a souligné la directrice générale du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel, Mme Suzanne Hébert. Près d'une trentaine d'organismes ont répondu à l'appel, ce qui constitue une première pour le milieu communautaire anglophone de l'Est montréalais.

Les caractéristiques du milieu, les besoins des écoles, les particularités des clientèles en santé mentale, en réadaptation et en déficience intellectuelle ont fait l'objet de plusieurs discussions. La consultation a également porté sur les différents besoins de santé et de services sociaux selon les groupes d'âge.

Un sondage éclairant

Un sondage téléphonique, réalisé auprès des résidents des quatre (4) territoires, a permis de documenter les perceptions, les préférences et les habitudes de consommation de la population d'expression anglaise. Conduit auprès de 1 811 personnes par la firme Zins Beauchesne et Associés au cours des mois de novembre et décembre 2005, ce sondage a fait ressortir les faits saillants suivants :

    <<
    - Dans la dernière année, 20 % des usagers anglophones se sont déplacés à
      l'ouest du boulevard Saint-Laurent pour consulter un professionnel de
      la santé en anglais.

    - Parmi ces 20 %, advenant le développement de services accessibles plus
      près de chez eux, 54,2 % continueraient quand même à se déplacer vers
      l'ouest de la ville, tandis que 36,8 % apprécieraient recevoir les
      services plus près de leur domicile.

    - 75,5 % des répondants déclarent connaître suffisamment la langue
      française pour consulter un professionnel en français. Inversement,
      23,9 % déclarent ne pas connaître suffisamment le français pour
      consulter dans cette langue.

    - Les répondants préféreraient recevoir certains services en anglais. Il
      s'agit prioritairement des soins et des services pour les personnes
      victimes d'actes violents, déprimées ou souffrant d'anxiété, de celles
      vivant des problèmes conjugaux et des problèmes liés à la dépendance.
      De même pour toutes informations concernant la santé, pour recevoir les
      soins médicaux d'urgence, les services d'aide à domicile et lors de
      visites professionnelles à domicile.
    >>


Des travaux utiles

"Ces données permettront à chacun des CSSS de s'assurer que les besoins des anglophones sont intégrés au projet clinique et organisationnel", a souligné monsieur Gary Furlong, directeur général du CSSS Lucille-Teasdale.

Une collaboration continue

Les CSSS ont d'ailleurs annoncé leur intention de poursuivre leur collaboration avec le milieu communautaire anglophone. Chacun des CSSS a délégué un membre de son organisation à la table de concertation des organismes communautaires anglophones de l'est de Montréal.

"Ce que nous annonçons aujourd'hui, ce n'est donc pas la fin d'un projet, mais la poursuite d'une collaboration productive" a conclu le directeur général adjoint du CSSS d'Ahuntsic et de Montréal-Nord, monsieur Daniel Castonguay, lors de la clôture de la rencontre.

Les travaux ont été menés grâce à une subvention accordée par le Fonds pour l'adaptation des soins de santé de première ligne au Canada, par l'intermédiaire du Réseau communautaire de services de santé et de services sociaux (RCSSSS) aussi connu sous son sigle anglais CHSSN.

Lieu et date de la rencontre :

11 mai 2006 à 10 h

Centre Leonardo Da Vinci

Salle "La Galerie d'art"

8350, rue Lacordaire (entre Jarry et Robert)

Saint-Léonard (Québec) H1R 2Y6

514-955-8370

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

13 nov 2018
Dernières étapes du processus de demande de licence de production du cannabis - La phase II consistant en l'expansion de la capacité va bon train Faits saillants financiers et opérationnels pour la période de trois mois terminée le 30 septembre 2018...

13 nov 2018
DentalEZ Integrated Solutions est fier de présenter True Caries Teeth de Columbia Dentoform, disponible à compter du 19 novembre 2018. Les produits de Columbia Dentoform sont utilisés depuis des générations pour former les étudiants en médecine...

13 nov 2018
L'Université de Moncton, en partenariat avec le gouvernement du Canada, Génome Atlantique, Génome Canada, la Fondation de l'innovation du Nouveau-Brunswick (FINB) et Organigram Holdings Inc. , a annoncé aujourd'hui la création d'un projet de...

13 nov 2018
La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a remis aujourd'hui ses Grands Prix santé et sécurité du travail dans la région de la Yamaska. Lors de la cérémonie, qui a eu lieu au Centre de congrès de...

13 nov 2018
Les personnes nées  avec des TSAF peuvent connaître des incapacités mentales, physiques, comportementales ou d'apprentissage à vie. Au Canada, les TSAF sont les parmi les principales causes de troubles de développement, qui se produisent lorsqu'on...

13 nov 2018
L'innovation de rupture pour une gestion automatisée du diabète de type 1  Diabeloop annonce l'obtention du marquage CE du DBLG1tm, la solution technologique innovante qui améliore le contrôle glycémique et la qualité de vie des patients atteints de...




Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 06:30 et diffusé par :