Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé

Le USPTO accorde un brevet de "neurosensing" exploité sous licence par Victhom



QUÉBEC, le 23 mai /CNW/ -- Une étape importante permettant d'établir le leadership de Victhom dans

les domaines de la neuromodulation et du neurosensing

QUÉBEC, le 23 mai /CNW Telbec/ - Victhom Bionique Humaine inc. "Victhom" (TSX : VHB) annonce aujourd'hui que le Bureau des brevets américains (United States Patent and Trademark Office - USPTO) a accordé à la Société le brevet no. 7 027 874 intitulé Body Electronic Implant and Artificial Vision System Thereof (dispositif neuro-électronique pour un système de vision artificielle). Découlant d'une demande de brevet originale visant la stimulation du cortex visuel pour la restauration de diverses dysfonctions visuelles, le présent dépôt permet une protection des techniques et des méthodes innovatrices pour la mesure et la surveillance de l'activité neurologique des systèmes nerveux central et périphérique. Ce brevet a fait l'objet d'une entente de licence le 16 avril 2002, en vertu de laquelle Victhom avait acquis de Polyvalor, société en commandite, les droits d'exploitation commerciale exclusifs de ce brevet pour les générations ultérieures de la jambe bionique POWER KNEE(TM). Cette prothèse motorisée est actuellement en phase de pré-commercialisation par Ossur, partenaire de l'unité BioTronix de Victhom.

Résumé du brevet octroyé

Développée par le professeur Mohamad Sawan, directeur du laboratoire PolyStim de l'École Polytechnique de Montréal, cette invention originale présente un dispositif implantable miniaturisé dédié à la mesure et à la surveillance ainsi qu'à la stimulation de tissus nerveux pour l'interprétation d'états physiologiques internes et plus spécifiquement pour la lecture de bioparamètres entourant une interface électrode-nerf. Ce dispositif a un haut niveau de miniaturisation, de flexibilité et de capacité de configuration nécessaire pour ce type d'application, et ce, tout en ayant une consommation d'énergie très faible. Cette configuration permet la lecture et la transmission des données mesurées à l'intérieur du corps afin d'effectuer le diagnostique et l'ajustement en rétroaction du dispositif à l'aide d'un module externe de contrôle.

"La neuromodulation et plus spécifiquement le neurosensing sont des domaines en pleine croissance qui favorisent l'application de notre plateforme technologique constituée principalement de notre neuromodulateur en boucle fermée : une technologie interactive de mesure de l'activité neuroélectrique du système nerveux périphérique pouvant s'appliquer à différents marchés verticaux comme la cardiologie, l'incontinence, l'obésité, l'apnée du sommeil et la douleur chronique", a précisé le fondateur, vice-président exécutif et chef de l'exploitation de Victhom, M. Stéphane Bédard. De plus, M. Bédard a précisé que "le neurosensing deviendra incontestablement au cours des prochaines années la pierre angulaire de la neurostimulation. Ce brevet obtenu par voie de licence nous permet d'employer les dernières trouvailles technologiques et scientifiques et de les incorporer à notre plateforme en vue d'assurer et même accroître notre avantage concurrentiel sur les marchés mondiaux. Une variété de dysfonctions physiologiques et/ou biochimiques pourraient maintenant être traitées grâce à l'intégration de notre technologie en neurosensing avec divers dispositifs implantables qui pourraient tirer profit d'un lien physique avec le système nerveux du corps humain."

Victhom avait par ailleurs annoncé le 10 mai dernier que la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis avait accordé la dénomination "Humanitarian Use Device (HUD)", ou appareil à usage humanitaire, à sa neuroprothèse médicale vésicale, utilisée dans le traitement de patients victimes de lésions complètes, sur le plan clinique, de la moelle épinière. Les produits désignés HUD obtiennent une approbation de commercialisation après présentation d'une demande d'exemption d'un appareil à des fins humanitaires. "Si on ajoute à cela l'obtention en février dernier d'un autre brevet de l'USPTO pour notre implant destiné à amplifier les signaux électroneurographiques, nous pouvons affirmer que notre démarche au plan réglementaire est actuellement un succès et permet de mettre en place de bases solides sur lesquelles nous pourrons déployer avec confiance, dans l'avenir, notre stratégie de développement dans les domaines de la neuromodulation et du neurosensing", a conclu M. Guy Chamberland, vice-président aux affaires réglementaires.

À propos de Victhom

Victhom Bionique Humaine est spécialisée dans la recherche, le développement et la livraison de dispositifs bioniques qui traitent une variété de dysfonctions physiologiques. L'entreprise emploie 91 personnes dans ses trois unités de recherches (BioTronix, NeuroBionix et MétoBionix).

Victhom gère un portefeuille de 25 familles de brevets déposés ou délivrés dans plusieurs pays et de 12 marques de commerce enregistrées mondialement. La Société a établi un processus continu pour assurer la protection de sa propriété intellectuelle et pour déposer de nouvelles demandes de brevets.

*Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué sont associés à des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats, les rendements et les réalisations réelles de Victhom diffèrent grandement des résultats, rendements ou réalisations futurs exprimés ou supposés par ces faits prospectifs.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

22 oct 2018
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Boucherie Jacques Beaulieu inc., située au 1795, rue de la Faune, à Québec, avise les personnes qui souffrent d'une allergie aux graines de...

22 oct 2018
L'accès aux dermatologues du Québec est le dossier prioritaire de l'Association des médecins spécialistes dermatologues du Québec (AMSDQ) et nous travaillons activement et sans relâche pour faciliter l'obtention de consultations en dermatologie dans...

22 oct 2018
Après quelque dix mois de négociations et neuf séances intensives de pourparlers ces deux dernières semaines, le CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS NIM) et l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services...

22 oct 2018
Bien que déçue que l'enseignement supérieur n'ait pas droit à son propre ministre, la présidente de la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ), Suzanne Tousignant, se dit prête à travailler en collaboration avec le nouveau...

22 oct 2018
« Si la volonté de régler est vraiment partagée, il y a moyen de s'entendre. On vient d'en faire la preuve cette fin de semaine, et deux fois plutôt qu'une, en concluant des ententes de principe avec deux centres intégrés de la grande région de...

22 oct 2018
Un trouble du spectre de l'autisme (TSA) peut avoir d'importantes conséquences permanentes sur les personnes atteintes du trouble, leur famille et leurs fournisseurs de soins. Un des défis des familles touchées par l'autisme est de voir clair dans le...




Communiqué envoyé le 23 mai 2006 à 10:49 et diffusé par :